Entreprise Armement: l'Argentine ira-t-elle jusqu'au clash avec la France?

13:40  09 octobre  2017
13:40  09 octobre  2017 Source:   La Tribune

NH90: Airbus Helicopters décroche un beau contrat en Australie

  NH90: Airbus Helicopters décroche un beau contrat en Australie L'Australie va lancer une modernisation profonde de douze NH90 pour équiper ses forces spéciales. Le montant du contrat s'élèverait à quelques centaines de millions d'euros.En dépit des relations parfois tendues avec Airbus Helicopters, l'Australie continue de lui accorder sa confiance. Ainsi, Canberra a récemment décidé de lancer une modernisation profonde de douze de ses MRH90 pour équiper ses forces spéciales, selon des sources concordantes.

La biodiversité est- elle quantifiable ?

Votre accès au site PAP.fr a été bloqué car votre adresse IP présente les caractéristiques d'un robot. Pour obtenir le déblocage de votre accès, veuillez contacter notre service clients : au 01 40 56 33 33, du lundi au samedi de 9h à 18h.

Après la Pologne et les hélicoptères, l'Argentine et les patrouilleurs? Buenos Aires pourrait annuler un contrat de 360 millions d'euros environ promis à Naval Group, qui propose de fabriquer quatre patrouilleurs de type L'Adroit.

Incroyable... Alors qu'un contrat de 360 millions d'euros environ portant sur la vente de quatre patrouilleurs de Naval Group était accepté par les deux parties et prêt à la signature  début septembre, l'Argentine hésite ces dernières semaines à le signer. Le gouvernement argentin va-t-il tenir sa parole vis-à-vis de la France ou bien lancer un nouvel appel d'offres international comme il en est question? Pourtant, Naval Group avait déjà gagné fin 2016 la compétition lancée par l'Argentine au printemps 2016. Suspens mais la France et l'Argentine souhaiteraient trouver une solution pour sortir par le haut de ce dossier explosif. De nombreux échanges à haut niveau ont eu lieu ces dernières semaines pour éviter une crise entre les deux pays.

STX France : nationalisation autorisée avant le rachat par Fincantieri

  STX France : nationalisation autorisée avant le rachat par Fincantieri L'Etat, qui détenait déjà un tiers des actions, rachète ainsi la part du sud-coréen STX, jusqu'alors propriétaire du chantier naval français. Feu vert a été donné. La nationalisation temporaire du chantier naval STX France, préalable au rachat par le concurrent italien Fincantieri, a été autorisée par un arrêté publié jeudi au Journal officiel (JO)."L'acquisition par l'Etat de 9.525.837 actions de STX France représentant 66,66% du capital pour un montant de 79.550.000 euros, est autorisée", selon le JO.

Le récit que vous demandez n'existe pas. Retour au menu principal des histoires.

Gondan, un chantier qui vient de nulle part

Mais que s'est-il passé cet été pour en arriver à ce pataquès ? Un petit chantier naval espagnol Gondan, situé dans les Asturies (Nord de l'Espagne), aurait convaincu Federico Ramón Puerta, l'ambassadeur argentin en Espagne très controversé dans son pays mais réputé proche du président argentin Mauricio Macri, de faire mieux et moins cher (50 millions d'euros l'unité) que Naval Group. A partir de là le dossier de Naval Group, qui avait jusqu'ici été géré d'une main de maître, se grippe.

Plutôt connu pour fabriquer des petits patrouilleurs pour la Guardia Civil, Gondan proposerait à l'Argentine un projet d'un patrouilleur que le chantier espagnol n'a pas encore développé. Une proposition qui est bien loin de la qualité de celle de Naval Group, qui dispose déjà d'un bâtiment au design éprouvé, L'Adroit. Surtout la marine argentine souhaite embarquer sur des patrouilleurs de fabrication française. En outre, Gondan est un chantier privé, l'Argentine ayant pourtant exigé dans son appel d'offres des propositions de chantiers navals publics pour signer un contrat d'État à État.

Hélicoptère : Safran s'émancipe un peu plus d'Airbus en motorisant Leonardo

  Hélicoptère : Safran s'émancipe un peu plus d'Airbus en motorisant Leonardo Safran Helicopter Engines va remotoriser l'hélicoptère AW189K du constructeur italien Leonardo grâce à la nouvelle famille de moteurs Aneto (trois versions). Airbus, l'indien HAL, l'américain Bell et maintenant l'italien Leonardo... Si la filiale de Safran Helicopter Engines (Safran HE) a déjà dans le passé motorisé des hélicoptères de l'italien Leonardo (AW109K et l'appareil militaire EH101), elle vient cette fois-ci de réussir un très joli coup en montant à bord de l'AW189K grâce à l'Aneto, le futur moteur de forte puissance (de 2.500 à 3.

Past.is. Le raccourcisseur d'url du sud. Oh fada !! Tu la raccourcis ton url ? Vas 'y. Lien court.

Liseuse documents eyrolles. Fiche 4 : L 'Etat et la France contemporaine.

Ce contrat aurait été également semble-t-il parasité par un dossier agricole. Les producteurs français et allemands de colza se sont alliés contre la réouverture du marché européen au biodiesel argentin et ont annoncé jeudi leur volonté de déposer une plainte auprès de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC). Ce qui fâché Mauricio Macri, l'Argentine étant le troisième producteur mondial de biodiesel. Mais début septembre, l'Union européenne a annoncé sa volonté de baisser les taxes d'importation du biodiesel argentin, se conformant ainsi à une décision de l'OMC.

Un processus exemplaire jusqu'à cet été

Tout commence en mai 2016 quand l'Argentine lance un appel d'offres pour doter sa marine de quatre nouveaux patrouilleurs. En juin, Buenos Aires, qui souhaite un accord de gouvernement à gouvernement, sélectionne la France et le groupe public Naval Group dans le cadre de cette compétition. Fin 2016, le groupe naval tricolore gagne la compétition face à deux rivaux, l'espagnol Navantia et le chinois CSIC (China Shipbuilding Industry Corporation). Mauricio Macri donne aussi son accord. A partir de février-mars 2017, l'Argentine et la France négocient le contrat commercial, puis, en juin, la marine parvient à un accord avec Naval Group. Elle envoie le contrat au ministère de la Défense pour qu'il suive le processus administratif ad hoc.

Manurhin va-t-il passer sous pavillon étranger? Très probable...

  Manurhin va-t-il passer sous pavillon étranger? Très probable... En difficulté, le leader mondial des machines de cartoucherie est convoité par cinq groupes de défense internationaux. Tic-tac, tic-tac, tic-tac... Quatre mois après l'ouverture d'une procédure de sauvegarde en juin dernier, l'avenir de Manurhin semble s'inscrire inéluctablement à l'étranger. Le fabricant de machines de cartoucherie "Made in France", qui exporte 100% de sa production, fait saliver cinq groupes de défense internationaux, selon nos informations : trois européens, un américain et un asiatique. En revanche, aucun groupe tricolore ne s'est montré intéressé par cette PME basée à Mulhouse.

France Bulgarie. Mariah Carey. Las Vegas. ParisKiosk.net : toute l 'actualité, le sport, la météo, le divertissement et les vidéos.

Accueil. Offres d'emploi. Espace candidats. Espace recruteurs. Fonction Publique.

Mais les premiers nuages pointent à l'horizon avec le changement du ministre de la Défense le 14 juillet et de ses équipes. Conséquence, le processus d'approbation du contrat est en toute logique fortement ralenti avec l'arrivée du nouveau ministre. En parallèle, la France et l'Argentine continuent de négocier le financement du projet jusqu'au mois d'août. Un accord est finalement trouvé dans les derniers jours d'août avec une offre de financement à 100% sur cinq ans. Dès lors, le contrat est prêt à la signature début septembre.

  Armement: l'Argentine ira-t-elle jusqu'au clash avec la France? © Fournis par La Tribune

L'Argentine ira-t-elle jusqu'au clash?

Mais contre toute attente plus rien ne se passe. Les Français s'étonnent de ce silence auprès des Argentins. Ces derniers reconnaissent bien volontiers la victoire de Naval Group mais disent étudier en parallèle une offre moins chère et mieux-disante sur le plan opérationnel de Gondan. Et très vite, les Argentins mettent la pression sur la France en leur expliquant que si la France et l'Argentine ne parviennent pas à signer, Buenos Aires serait obligé de lancer un nouvel appel d'offres. Ce qui pourrait tendre singulièrement les relations entre l'Argentine et la France, qui estime le dessous de ce revirement "pas très clair".

En France, on estime que si l'Argentine lançait un nouvel appel d'offres, ce serait considéré comme une rupture unilatérale ouvrant la voie à des éventuels dédommagements. D'autant que Gondan n'était pas éligible dans le cadre de l'appel d'offres lancé en 2016. La balle est aujourd'hui dans le camp des Argentins, qui hésitent encore à se fâcher contre la France. Buenos Aires va-t-il gifler Paris?

BASF se lance dans les semences en rachetant une partie des activité de Bayer .
Le géant allemand doit céder des activités pour faire accepter son rachat de Monsanto aux autorités de la concurrence. D'un montant de 5,9 milliards d'euros, l'accord passé entre Bayer et BASF est conditionné à la réalisation du rachat du géant américain des semences et pesticides. Pour réaliser son acquisition de l'américain Monsanto, Bayer fait des sacrifices et la concurrence saute sur l'aubaine.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!