Entreprise Éolien offshore : sans attendre la France, EDF affiche ses ambitions à l’international

11:00  11 octobre  2017
11:00  11 octobre  2017 Source:   La Tribune

L'éolien marin, nouvelle filière énergétique

  L'éolien marin, nouvelle filière énergétique La France commence à rattraper son retard sur le secteur du renouvelable offshore : la première éolienne marine va être installée en Loire-Atlantique dans les prochaines semaines. Alors que le Royaume-Uni, l'Allemagne et le Danemark détiennent près de 90% de la capacité en éolien marin en Europe, selon l'Agence internationale des énergies renouvelables (Irena), la France est seulement en train d'installer son premier démonstrateur flottant, près de Nantes. Un paradoxe, alors que l'Hexagone dispose du deuxième gisement de vent en Europe.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

La biodiversité est- elle quantifiable ?

Lauréat du premier appel d’offres français de trois parcs aujourd'hui toujours entravés par des recours, EDF multiplie les expériences en Mer du Nord et regarde encore plus loin.

Les éoliennes de 8,3 MW du turbinier MHI-Vestas sont à ce jour les plus puissantes installées en mer. Et cinq d'entre elles commenceront à produire d'ici quelques jours dans le parc expérimental de Blyth, qu'EDF EN s'est vu attribuer en 2014 par le Crown Estate, l'organisme qui gère les eaux de la Couronne britannique. En plus de la puissance inédite de ces turbines de 200 mètres de haut dotées de pales de 164 mètres de long, EDF EN teste, à quelques encablures de Newcastle dans le nord-est de l'Angleterre, des fondations gravitaires et des câbles de raccordement d'une tension deux fois plus élevée qu'à l'accoutumée. Les premières permettent d'apporter les fondations par flottaison avant de les remplir d'un sable qui portera leur poids à quelque 15,000 tonnes. Cela permet de réaliser des économies significatives en se passant d'un navire spécial équipé de grues gigantesques pour ces pièces de 60 mètres de haut et d'une base de 31 mètres de diamètre. Quant au second, il réduit les pertes en ligne et évite de devoir transformer le courant basse tension en haute tension.

Green bonds : Innogy émet le plus gros emprunt corporate allemand

  Green bonds : Innogy émet le plus gros emprunt corporate allemand La filiale d'énergies renouvelables de RWE, que la rumeur marie régulièrement à Engie, a émis pour 850 millions d'euros d'obligations vertes. Le marché allemand reste dominé par des émetteurs publics ou des institutions financières. Voilà un nouveau venu sur le marché des green bonds : l'allemand Innogy, filiale à 75% du géant de l'énergie RWE, vient de boucler sa première émission d'obligations vertes pour un montant total de 850 millions d'euros.

Rigidité des appels d'offres français

Grâce à ces innovations, EDF EN pourra vendre l'électricité produite par cette installation de 41 MW à un prix d'environ 145 £/MWh (soit 160€). C'est nettement plus que les dernières enchères remportées en septembre pour les parcs de Hornsea 2 au large du Yorkshire et de Moray en Ecosse, à 57,50 £. Mais c'est nettement moins que les 180 € auxquels l'Etat français devra acheter la production des parcs français attribués à EDF EN en 2012. Si l'entreprise prévoit d'utiliser les fondations gravitaires testées à Blyth à Fécamp (Seine Maritime), l'un des sites qu'elle a remportés lors du premier appel d'offres français de 2012, elle ne pourra en revanche pas changer le modèle d'éoliennes prévu à l'origine, en l'occurrence l'Haliade d'Alstom dont la fabrication a été reprise par General Electric.

Energie : le solaire rattrape le charbon

  Energie : le solaire rattrape le charbon Le rapport que publie ce 4 octobre l’Agence internationale de l’énergie affiche une nouvelle fois des performances record pour les énergies renouvelables. Le photovoltaïque et la Chine en sont les stars incontestées. Les chiffres sont de plus en plus spectaculaires. Mais ils traduisent des évolutions constantes depuis plusieurs années. Comme le révèle le rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui paraît ce 4 octobre,  pour la sixième année consécutive, les capacités de production d'énergies renouvelables installées sont plus importantes que celles de l'année passée.

Actualités locales, régionales et internationales , contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Erreur. Le document que vous avez demandé n'est pas accessible.

C'est là en effet une spécificité du système français : une fois les appels d'offres attribués, pas question d'y changer quoi que ce soit, quand bien même cela aurait pour résultat d'abaisser le prix de l'électricité produite.

EDF EN participera au troisième appel d'offres français (le deuxième s'étant soldé par l'attribution en 2014 les deux parcs en jeu à Engie) en partenariat avec Enbridge. Cet exploitant canadien d'oléoducs et gazoducs a déjà remplacé le danois Dong Energy (récemment rebaptisé Orsted) aux côtés de EDF EN pour la construction des trois premiers parcs. Les discussions sont en cours pour finaliser les modalités du cahier des charges, attendu d'ici à la fin de l'année.

Le parc éolien expérimental de Blyth a été attribué à EDF EN par le Crown Estate en 2014. © Fournis par La Tribune Le parc éolien expérimental de Blyth a été attribué à EDF EN par le Crown Estate en 2014.

Si la Cour d'Appel de Nantes vient d'en rejeter un il y a une semaine, EDF fait encore face à des recours sur chacun de ses trois parcs de Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Courseulles (Calvados), et s'attend à devoir s'en remettre au Conseil d'Etat. Ce qui n'inquiète pas outre mesure son président Antoine Cahuzac, mais retarde bel et bien les projets. Ainsi, les décisions définitives d'investissement ne seront prises qu'en 2018, ce qui exclut une mise en service des parcs avant 2012 ou 2022.

Bourse : la medtech française Biom'Up lève 38 millions d'euros pour s'internationaliser

  Bourse : la medtech française Biom'Up lève 38 millions d'euros pour s'internationaliser Avec cette introduction, la société de technologie médicale espère financer le développement et la commercialisation aux Etats-Unis d'un produit dédié à la maîtrise les saignements lors d'opérations chirurgicales. L'action fera ses débuts vendredi sur Euronext. La société de technologie médicale Biom'Up a annoncé dans un communiqué avoir levé 38,1 millions d'euros en s'introduisant à la Bourse de Paris. "Biom'Up pourrait lever jusqu'à 43,9 millions d'euros en cas d'exercice intégral de l'option de surallocation", a ajouté la société.

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.

culturelles en Île- de - France − Lieux, logiques et pratiques d'acteurs / 30'43.

A l'affût d'opportunités, des Etats-Unis à la Chine

Dans ce contexte, EDF EN n'a pas l'intention de rester inactif en attendant la réalisation de ses parcs français.

L'entreprise n'en est pas à son coup d'essai en Mer du Nord avec le parc de Blyth. Le Français y a déjà développé le parc de Teesside (62 MW), opère en partenariat celui de C-Power (325 MW) en Belgique dont il possède 9%, et assure la maintenance de celui de Bard en Allemagne, via la société OWS (Off-shore Wind Solutions), acquise en juillet dernier.

Et Antoine Cahuzac n'entend pas en rester là. Son intérêt pour l'éolien offshore s'étend de la côte est des Etats-Unis - où plusieurs villes souhaitent remplacer les centrales à charbon qui les alimentent par l'énergie des vents marins - aux rivages sud de la Chine, situés à proximité des centres de consommation, à l'inverse des fermes éoliennes terrestre implantées dans le nord du pays. La Chine vient d'ailleurs de mettre en service une ferme éolienne en mer géante de 300 MW. Tout en reconnaissant que ce marché gigantesque est difficile à pénétrer pour une entreprise étrangère, Antoine Cahuzac, rappelle que le groupe EDF y est déjà bien implanté et qu'EDF EN est habituée à travailler en partenariat, comme elle le prouve avec Enbridge.

Les associations s'inquiètent du manque de rajeunissement des donateurs

  Les associations s'inquiètent du manque de rajeunissement des donateurs La hausse des dons collectés par les 91 membres du syndicat interprofessionnel France Générosités est estimée à 2,5% en 2016, grâce notamment a une plus grande générosité des particuliers. Mais, bémol, les 25-34 ans ne représentent que 12% du total des donateurs. Les dons aux grandes associations et fondations ont continué de progresser en 2016, selon le dernier baromètre du syndicat professionnel France Générosités publié lundi. La hausse des fonds collectés auprès des particuliers par les 91 membres de ce syndicat (parmi lesquels Action contre la faim, AFM-Téléthon, Amnesty International, Unicef, Sidaction...

Le premier agenda des loisirs en Belgique. Plus de 9000 activités pour tous: familles et enfants! Brocantes, Fêtes, Stages, Concerts, Spectacles. L'événement ne se trouve plus sur le site. Nous vous suggérons de faire une recherche par mot clé.

ERREUR. Confortline importe de France 10/2007 début 2008 en plus des équipements

Il faut dire que le secteur offre des perspectives séduisantes. A en croire une étude des chercheurs américains de la Carnegie Institution for Science parue ce 9 octobre, des fermes éoliennes offshore flottantes installées dans l'Atlantique Nord pourraient produire trois fois plus que les fermes terrestres, et même couvrir jusqu'à trois fois les besoins en électricité de la population mondiale. Il s'agissait d'éoliennes flottantes capables de s'affranchir des grandes profondeurs, puisqu'elles ne nécessiteraient aucune fondation. Ce sont les modèles sur lesquels planchent aujourd'hui les équipementiers. Plusieurs expériences sont menées en France. EDF EN a remporté il y a un an un appel à projets pour des fermes pilotes en Méditerranée, au large de Fos-sur-Mer. La France mise sur cette technologie après avoir raté le train de l'éolien en mer posé avec les rachats d'Areva par Siemens et d'Alstom par General Electric, même si ce dernier a repris les engagements d'Alstom en matière de sites de fabrication en France.

Gaz et électricité, Total ne s'invite pas vraiment par hasard chez vous.... .
Total a lancé jeudi une nouvelle offre de fourniture de gaz et d'électricité aux particuliers en France. Le pétrolier vise la place de numéro trois du marché derrière EDF et Engie. Après l'or noir, Total se lance désormais vers un nouveau filon, le marché de la distribution de gaz naturel et de l'électricité aux particuliers. "De la pompe à la prise", Total fait le grand écart mais le pétrolier ne s'invite pas vraiment par hasard chez les particuliers. Car comme l'a rappelé le PDG de Total, Patrick Pouyanné, le 21e siècle sera électrique.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/entreprise/-65490-eolien-offshore-sans-attendre-la-france-edf-affiche-ses-ambitions-a-l-international/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!