Entreprise Santé: qu'apporte la mission de Thomas Pesquet à la recherche ?

11:50  11 octobre  2017
11:50  11 octobre  2017 Source:   La Tribune

Entourez-vous des meilleurs experts en propriété industrielle avec IP Trust

  Entourez-vous des meilleurs experts en propriété industrielle avec IP Trust IP Trust est un cabinet qui rassemble des conseillers experts en propriété industrielle. Leur mission : protéger les créations et les innovations de leurs clients, tout en les accompagnant sur leurs projets de développement. IP Trust conseille tous les types de sociétés, de la startup aux entreprises du CAC 40. Le cabinet cherche sans cesse l'innovation à travers le machine learning, le block chain ou le smart contract afin d'automatiser des projets d'innovation collaborative.

C'est le vôtre ? Contactez vite focale31 ! Ici, notre moteur de recherche pour trouver modèles ou photographes !

Aucune URL fournie, rien à faire ! Retour à la page principale de (gH).

Durant les six mois passés au sein de la Station spatiale international, Thomas Pesquet et les autres spationautes ont subi de nombreux tests médicaux. Les données extraites devraient aider à comprendre le vieillissement des os et du cœur, et feront progresser la recherche en radiothérapie.

Qu'apporte le voyage dans l'espace de Thomas Pesquet à la médecine ? Plusieurs chercheurs de l'Inserm et du Centre national d'études spatiales (CNES) étaient réunis au sein de l'Institut de France, mardi 10 octobre, pour tenter de répondre à cette question,en présence de spationaute français. Au cours de sa mission de six mois au sein de la Station spatiale internationale (ISS), Thomas Pesquet a subi avec d'autres spationautes une batterie de test médicaux pour comprendre la réaction de leur corps aux conditions d'impesanteur et d'accélération.

Une nouvelle étude accable les labos et les autorités sur l'efficacité décevante des anticancéreux

  Une nouvelle étude accable les labos et les autorités sur l'efficacité décevante des anticancéreux La majorité des anticancéreux approuvés entre 2009 et 2013 en Europe n'apporte ni mois de vie supplémentaires ni amélioration de la qualité de vie pour les malades, rapporte une étude du British Medical Journal. Ce sont pourtant les deux critères phares pour obtenir le feu vert des agences du médicament européenne et américaine. © Fournis par La Tribune 57% des traitements approuvés en Europe entre 2009 et 2013 n'ont apporté ni gain de survie, ni amélioration de la qualité de vie, estime le BMJ. Une nouvelle étude qui va mettre en rogne les laboratoires pharmaceutiques, mais aussi les autorités de santé.

JobGabon vous conseille en recrutement au Gabon et vous aide dans votre recherche d’emploi au Gabon. rechercher une offre d'emploi. Mots-clés : (ex. Commercial, Ingénieur )

"L'accélération du processus de vieillissement dans l'espace permet de mieux comprendre comment certaines pathologies se forment afin de trouver des solutions médicales", détaille Yves Lévy, PDG de l'Inserm. Et plus particulièrement, ce vieillissement "est accéléré pour certains organes et parties du corps, notamment les os" renchérit Laurence Vico, chercheuse à l'Inserm et spécialisée dans la recherche autour des tissus osseux. "En apesanteur, les cosmonautes voient les ostéocytes (cellules responsables des activités de formation et de résorption osseuse) mourir prématurément." Et cela pousse l'Inserm à orienter ses recherches sur l'utilisation de "l'hypergravité". "On y tend de plus en plus. On teste déjà des niveau de gravité de 2G sur des rongeurs avec un système de plateforme d'hypergravité", ajoute la scientifique. Cette méthode pourrait être utilisée pour améliorer la condition des patients souffrant d'ostéoporose.

Les industries de santé réclament des réformes structurelles plutôt que des coups "de rabot"

  Les industries de santé réclament des réformes structurelles plutôt que des coups Le lobby veut renforcer ses relations avec les pouvoirs publics pour améliorer la compétitivité des industries de santé. En parallèle, il se plaint d'une gestion très comptable des dépenses de santé du gouvernement et demande à ce dernier d'agir "sur le temps long".La Fédération française des industries de santé (Féfis), qui regroupe neuf organisations professionnelles représentant l'ensemble du parcours de soin, a souhaité mardi des réformes structurelles dans le secteur pour favoriser l'innovation et la compétitivité.

Cette page n'est pas visible actuellement.

erreur aucun n° de mandat trouvé.

Autre partie du corps touchée par le vieillissement dans l'espace et un environnement de microgravité : le cœur. L'équipe de Pierre Boutouyrie, cardiologue à l'Inserm, a pu s'en rendre compte en étudiant les réactions cardiaques de Thomas Pesquet lors de son voyage.

Le Cnes et l'Inserm sont associés depuis plus d'un an pour que les données médicales et physiologiques recueillies sur les spationautes au sein de l'SS se traduisent par des avancées dans la recherche médicale. © Fournis par La Tribune Le Cnes et l'Inserm sont associés depuis plus d'un an pour que les données médicales et physiologiques recueillies sur les spationautes au sein de l'SS se traduisent par des avancées dans la recherche médicale.

Des bénéfices pour la télémédecine et la radiothérapie ?

La mission spatiale représente également un intérêt dans l'optique de l'évolution des technologies médicales. "Si on peut les transmettre de l'espace vers la terre des données individuelles en télémédecine, cela peut aider à améliorer le transfert de données médicales à des professionnels de santé à 200-300 km dans l'Hexagone", explique Yves Levy. De quoi potentiellement trouver des solutions aux problèmes de connexions dans certains déserts médicaux où la fibre manque cruellement...

Les industries de santé réclament des réformes structurelles plutôt que des coups "de rabot"

  Les industries de santé réclament des réformes structurelles plutôt que des coups Le lobby veut renforcer ses relations avec les pouvoirs publics pour améliorer la compétitivité des industries de santé. En parallèle, il se plaint d'une gestion très comptable des dépenses de santé du gouvernement et demande à ce dernier d'agir "sur le temps long".La Fédération française des industries de santé (Féfis), qui regroupe neuf organisations professionnelles représentant l'ensemble du parcours de soin, a souhaité mardi des réformes structurelles dans le secteur pour favoriser l'innovation et la compétitivité.

Site Officiel du château de Fontainebleau : histoire, présentation des circuits, appartements, renseignements pratiques, réservation, tarifs, horaires, conditions d'accès et éléments de confort de visite.

Cette fiche ne peut être correctement affichée (elle n'existe pas/plus).

Autre élément, les données obtenues dans le domaine de la radiothérapie. Comme l'explique, Nicolas Foray membre de l'Inserm spécialisé en radiologie, la radioactivité dans l'espace est deux fois plus importante que la plus importante mesurée sur terre. L'organisme peut-il s'y adapter ? Suite au voyage de Thomas Pesquet et des autres spationautes, il estime que, malgré la courte durée périple, "on peut présumer que l'organisme humain peut s'y adapter, du moins en partie".

Si pour le moment il est encore tôt pour que les chercheurs avancent des avancées concrète, Yves Lévy rappelle que les précédents voyages dans l'espace ont beaucoup apporté à la médecine. Ils ont "permis de développer des pompes cardiaques, des connaissances primordiales sur les ultrasons, de développer des échographes plus performants et également des pacemakers".

Levothyrox : cinq médicaments concurrents disponibles d'ici un mois .
Un premier médicament alternatif, le L-Thyroxin Henning (laboratoire Sanofi), est disponible depuis lundi et d'autres devrait arriver d'ici la mi-novembre, a annoncé la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Jusqu'à cette crise, le Levothyrox était en situation de quasi-monopole en France. La fin d'un quasi-monopole. Les malades de la thyroïde, dont certains ont dénoncé des effets secondaires de la nouvelle version du Levothyrox, disposeront de "cinq médicaments différents" avec "cinq molécules différentes" à partir de la "mi-novembre", a indiqué jeudi la ministre de la Santé Agnès Buzyn  sur Cnews, sans détailler exactement lesquels.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!