Entreprise L'ex "banque des syndicats" va lever 2,1 milliards d'euros en Autriche

11:35  12 octobre  2017
11:35  12 octobre  2017 Source:   La Tribune

La BCE veut plus de rigueur sur les créances douteuses

  La BCE veut plus de rigueur sur les créances douteuses La Banque centrale européenne demande de provisionner la totalité des prêts au remboursement incertain qui ne sont pas garantis. Cette disposition s’appliquera aux nouvelles créances mais le régulateur dévoilera de nouvelles mesures pour réduire l’encours encore élevé de prêts non performants des banques européennes d’ici au printemps prochain. © Fournis par La Tribune L'évolution du ratio de créances douteuses des banques européennes : en bleu le ratio total, en jaune celui portant sur les prêts aux entreprises, en orange celui sur les prêts aux ménages.

Météo - Emploi - Petites annonces - PMU - Cours des changes - Programme de Vol - Guide TV - Infos Services - Pharmacie - Réservation d'Hôtels. Moov Prépayé - Assistance MOOVnaute - Mon Compte - Nos coordonnées - Webmail - Test de bande passante.

Le support n'existe pas.

En 2007, la banque avait frôlé la faillite. Criblée de dettes, la centrale syndicale ÖGB avait dû la vendre au fonds Cerberus. © Fournis par La Tribune En 2007, la banque avait frôlé la faillite. Criblée de dettes, la centrale syndicale ÖGB avait dû la vendre au fonds Cerberus.

L'ancienne "banque des travailleurs" Bawag, qui était contrôlée par les syndicats autrichiens et a frôlé la faillite, va entrer à la Bourse de Vienne où ce sera la plus importante opération jamais réalisée. Détenue par le fonds Cerberus, Bawag serait valorisée 5,2 milliards d'euros.

Son nom signifie "la banque des travailleurs". Fondée en 1922 pour accorder des crédits bon marché, la Bawag était contrôlée par la principale centrale syndicale autrichienne, ÖGB. A la suite de spéculations sur des produits dérivés risqués, notamment auprès du courtier américain frauduleux Refco, et de malversations de certains dirigeants, elle avait frôlé la faillite en 2007 et avait été recapitaliseé en catastrophe par l'Etat autrichien. Criblée de dettes, la centrale avait dû la vendre au fonds d'investissement américain Cerberus pour 3,2 milliards d'euros.

La première banque grecque tente un retour sur les marchés

  La première banque grecque tente un retour sur les marchés Après l’obligation souveraine de l’Etat grec en juillet, la National Bank of Greece prépare une émission d’emprunt obligataire, qui pourrait avoisiner les 500 millions d’euros, sur une durée de trois ans. Aucune banque hellénique ne s’y était risquée depuis 2014. Nouveau signe de normalisation de la situation financière de la Grèce : la première banque du pays, et la plus ancienne, la National Bank of Greece (NBG) prépare son retour sur les marchés obligataires.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

Cette page n'existe pas. Like these two chuckleheads at Dominos.

Dix ans après, la Bawag prépare à son entrée à la Bourse de Vienne dans ce qui sera la plus importante introduction de l'histoire du pays.

La Bawag devrait lever 2,1 milliards d'euros et serait valorisée 5,2 milliards d'euros. Selon un prospectus publié mercredi, la banque va proposer jusqu'à 40,25 millions d'actions aux investisseurs, représentant plus de 40% de son capital, à un prix compris entre 47 et 52 euros. Le prix définitif de l'offre sera fixé autour du 24 octobre et la première cotation aura lieu le 25.

Une des banques européennes "les plus rentables"

Se présentant comme "une des banques autrichiennes les plus grandes et les mieux capitalisées", la Bawag revendique 2,2 millions de clients et une place parmi les "5% des meilleures banques européennes [en matière] de taux de rentabilité et d'efficacité". Elle a dégagé un bénéfice net de 203 millions d'euros au premier semestre, en repli de 28% sur un an.

"L'introduction en Bourse va nous procurer un meilleur accès au marché des capitaux, une nouvelle structure actionnariale et un degré plus élevé d'indépendance", a déclaré le patron de la banque, Anas Abuzaakouk.

En 2012, un autre fonds américain, Golden Tree, est entré au capital et en détient un peu moins de 40%.

Jusqu'ici, le record à la Bourse de Vienne revenait au groupe de construction Strabag qui avait levé 1,3 milliard en 2007, devant Telekom Austria (1,2 milliard d'euros en 2000) et Raiffeisen Bank International (1,1 milliard en 2005).

La France numéro 3 mondial durable de la finance verte .
Selon la banque HSBC, l'un des premiers arrangeurs mondiaux de green bonds, la France fait partie du trio de tête derrière les Etats-Unis et la Chine. Cette année, elle prend même la première place grâce au méga emprunt souverain. Même les Britanniques le disent. En matière de green bonds, ces emprunts obligataires destinés à financer des projets participant à la lutte contre le réchauffement climatique, en plein essor depuis quatre ans, la France a un temps d'avance depuis la COP21 et devrait le garder, selon la banque HSBC, l'un des premiers arrangeurs mondiaux d'obligations vertes.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/entreprise/-65651-lex-banque-des-syndicats-va-lever-2-1-milliards-deuros-en-autriche/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!