Entreprise Delta ne paiera pas les taxes exigées par Washington sur le C-Series de Bombardier

16:25  12 octobre  2017
16:25  12 octobre  2017 Source:   La Tribune

Alstom : Le Maire assure qu'aucun site ne fermera

  Alstom : Le Maire assure qu'aucun site ne fermera Le ministre de l'Economie a assuré à l'Assemblée nationale puis à la télévision qu'aucun site Alstom ne mettrait la clé sous la porte et que les effectifs du groupe français, qui vient de fusionner avec Siemens, ne seraient pas réduits. Le ministre de l'Economie Bruno le Maire a assuré mardi qu'"aucun site d'Alstom ne fermera en France", tentant de nouveau de rassurer face aux craintes pour l'emploi que suscite la fusion de l'industriel français avec l'allemand Siemens.

Découvrez nos activités sur Agence Okarina.

Cette page n'existe pas .

Le PDG de Delta juge "irréaliste" et "absurde" le conflit sur la commande passée à Bombardier en 2016 pour l'achat de C-Series. Après les plaintes de Boeing accusant le constructeur canadien de casser les prix grâce à des subventions publiques, Washington a imposé des droits de douane de 300% sur les importations de C-Series.

Delta ne paiera pas. Alors que les Etats-Unis ont imposé des droits compensatoires de 220% sur les avions régionaux CS100 et CS300 de Bombardier importés aux Etats-Unis et une taxe antidumping de 80% sur ces mêmes avions, la compagnie aérienne américaine qui a commandé ces appareils, n'entend pas payer de telles taxes.

Manurhin va-t-il passer sous pavillon étranger? Très probable...

  Manurhin va-t-il passer sous pavillon étranger? Très probable... En difficulté, le leader mondial des machines de cartoucherie est convoité par cinq groupes de défense internationaux. Tic-tac, tic-tac, tic-tac... Quatre mois après l'ouverture d'une procédure de sauvegarde en juin dernier, l'avenir de Manurhin semble s'inscrire inéluctablement à l'étranger. Le fabricant de machines de cartoucherie "Made in France", qui exporte 100% de sa production, fait saliver cinq groupes de défense internationaux, selon nos informations : trois européens, un américain et un asiatique. En revanche, aucun groupe tricolore ne s'est montré intéressé par cette PME basée à Mulhouse.

Cette fiche ne peut être correctement affichée (elle n'existe pas /plus).

Il n'existe pas de document avec cet identifiant.

"Nous ne paierons pas les taxes qui sont en discussion ou en débat et ça c'est très clair", a déclaré mercredi Ed Bastian, le PDG de Delta, lors de la conférence téléphonique portant sur les résultats trimestriels du groupe. "Nous prendrons livraison des avions (même si) il y aura du retard pour la livraison", a-t-il poursuivi. "Nous pensons que cet avion doit être commercialisé (...) et sommes persuadés que Delta l'aura au prix conclu dans le contrat".

Boeing n'avait pas d'avion répondant au cahier des charges

En 2016, la compagnie américaine avait commandé ferme 75 C-Series et 50 exemplaires en option. Boeing, qui n'avait pourtant pas d'offre concurrente à proposer, a estimé que Bombardier avait cassé les prix grâce à des subventions publiques. C'est à la suite de cette plainte que Washington a imposé des droits de douane énormes aux importations de C-Seires.

Coup de tonnerre : Airbus s'allie à Bombardier face à Boeing

  Coup de tonnerre : Airbus s'allie à Bombardier face à Boeing Airbus va prendre une participation majoritaire dans le programme d'avions de ligne CSeries de Bombardier. Coup de tonnerre dans le secteur aéronautique.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

  Delta ne paiera pas les taxes exigées par Washington sur le C-Series de Bombardier © Fournis par La Tribune

Jugeant le conflit "irréaliste" et "absurde" parce que Boeing ne disposait pas d'un avion concurrent au CSeries au moment où Delta a passé sa commande,  Ed Bastian a ajouté qu'"aucun tort n'avait été causé à Boeing".

La brutalité américaine a suscité une réponse du Canada. Ottawa a en effet menacé mercredi d'acheter des avions de combat d'occasion F18 de l'armée de l'air australienne plutôt que des Super Hornet neufs de Boeing, quelques heures avant une rencontre très attendue entre le Premier ministre Justin Trudeau et le président américain Donald Trump à Washington.

Airbus assure qu'il vendra des Bombardier C-Series "par milliers" .
Le président exécutif d'Airbus, Tom Enders, a déclaré ce vendredi qu'il pensait que les analystes sous-estimaient la demande d'avions Bombardier C-Series et qu'il s'attendait à ce que le groupe vende des "milliers" d'exemplaires de ce modèle.Des milliers de Bombardier C-Series. C'est ce que prétend vendre Airbus en mettant la main sur ce programme d'avions, qui affiche aujourd'hui 360 commandes au compteur depuis son lancement en 2008.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!