Entreprise Déchets d'emballages: l'échec de Léko est-il celui du principe pollueur-payeur à la française?

09:35  07 novembre  2017
09:35  07 novembre  2017 Source:   La Tribune

Novartis mise sur le français AAA pour se renforcer en oncologie

  Novartis mise sur le français AAA pour se renforcer en oncologie Le géant pharmaceutique suisse est sur le point de racheter la société française de radiopharmacie pour 3,3 milliards d'euros. Novartis tente de développer des thérapies ciblées et innovantes en oncologie pour pallier la chute des ventes du Gleevec, son anticancéreux phare, concurrencé par les génériques. C'est une fin d'année riche en bonnes nouvelles pour Novartis en oncologie. Lundi 30 octobre, le géant pharmaceutique suisse a annoncé être sur le point de conclure le rachat de la société Advanced Accelerator Applications (AAA).

Jolie femme enlève un homme au lit avec elle , qui serait alors fournir un film porno belle femme. Une menagere francaise seduit l ’ami de son fils pendant que ce dernier est absent et lui fait une bonne fellation avant de lui offrir son beau petit joli cul.

Vous avez été déconnecté car votre dernière requête est trop ancienne (délai d'expiration = 1800 sec) Relancer l 'application (SITEIORT).

La société Léko, premier concurrent potentiel d'Eco-emballages, agréée pour la gestion entre 2008 et 2012 des déchets d'emballages ménagers, n'a pas pu trouver les fonds pour financer ses futures missions. Ses difficultés interrogent sur les conditions de l'agrément de l'Etat.

La situation, inédite, a pris tout le monde de court. La société Léko, agréée par l'Etat avec Eco-emballages et sa filiale Adelphe pour la gestion entre 2018 et 2022 des déchets d'emballage ménagers, a annoncé le 20 octobre jeter l'éponge. "Aucune nouvelle source de financement suffisante n'a pu être trouvée, que ce soit en actionnariat ou auprès de nouveaux partenaires", a-t-elle expliqué dans un communiqué: "En conséquence, le conseil d'administration n'a pu qu'acter l'incapacité de Léko à déployer ses projets et services".

Déchets : la Chine a fermé ses portes, une opportunité pour l'industrie française?

  Déchets : la Chine a fermé ses portes, une opportunité pour l'industrie française? La Chine a annoncé cet été vouloir radicalement restreindre l'importation de déchets à partir de 2018. Dans un premier temps, des pertes pour les collectivités locales et les industriels du recyclage semblent inévitables. Mais à long terme, ce bouleversement pourrait faciliter une relocalisation de l'industrie manufacturière.Depuis le 18 juillet, le monde entier retient son souffle. Collectivités locales, industriels du recyclage, États attendent impatiemment des précisions sur la décision annoncée le 18 juillet par la Chine à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) : celle de restreindre radicalement l'importation des déchets sur son territoire.

République Française | SIG © 2006 | Infos site.

Cette page n' est pas visible actuellement.

Pour financer ses activités jusqu'en avril-mai 2018, date à laquelle elle aurait pu collecter les premières éco-contributions (à savoir la taxe reversée chaque année par les metteurs sur le marché à leur éco-organisme d'affiliation, pour financer sa mission d'intérêt général du traitement des déchets concernés), la société avait besoin d'environ un million d'euros, détaille Aymeric Schultze, directeur de Léko. Elle avait déclaré rechercher "de toute urgence" ces financements déjà au début du mois d'août.

"Une efficacité retrouvée"

Créée en octobre 2016 sous l'impulsion de Valorie, filiale du recycleur allemand Reclay, laquelle l'avait financée à hauteur de 2,8 millions d'euros, Léko s'était fixé l'objectif explicite de constituer le premier concurrent de l'éco-organisme qui depuis 1992 détient en France le monopole de l'organisation du tri et du recyclage des emballages ménagers, Eco-emballages. Ce monopole de fait, issu de la procédure d'agrément française, ne trouvait en effet pas de fondement législatif explicite: la directive européenne "Déchets" de 2008 encadrant le système de "responsabilité élargie du producteur" (REP), qui transfère des collectivités vers les metteurs sur le marché la responsabilité en matière de traitement des déchets, se limite en effet à ne pas mentionner l'enjeu de concurrence. Et l'intérêt de la protection de l'environnement peut autoriser les Etats membres à adapter les règles du libre marché pour ce secteur extrêmement régulé, explique Carl Enckell, avocat spécialiste du droit de l'environnement.

Nucléaire : l'objectif de baisse à 50% du mix énergétique ne sera pas atteint en 2025

  Nucléaire : l'objectif de baisse à 50% du mix énergétique ne sera pas atteint en 2025 Alors que la loi de 2015 sur la transition énergétique prévoit de ramener de 75% à 50% d'ici à huit ans la part de l'atome dans la production d’électricité française, Nicolas Hulot a estimé mardi qu'il faudrait trouver une date plus réaliste. Deux ans après avoir été fixé, l'objectif est (déjà) abandonné. Nicolas Hulot a estimé mardi que la France ne pourrait pas ramener la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% en 2025. © Fournis par La Tribune "Tout cela va prendre quelques mois, et en fonction de ça nous fixerons une nouvelle date", a indiqué Nicolas Hulot.

Communiqué supprimé de l 'Espace Datapresse.

Erreur 404. Cette page s' est perdue dans les limbes. La page que vous cherchez n'existe pas. Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser. Retour à l 'accueil ou Signaler au Webmaster.

Au cours des années, des critiques s'étaient d'ailleurs levées contre l'efficacité de l'opérateur unique, le taux de recyclage des emballages plafonnant depuis plusieurs années en dessous de 70%, alors que selon le Grenelle de l'environnement il aurait dû atteindre 75% en 2012. Interrogé en juillet 2015 par La Tribune, Pascal Gislais, président de Valorie, insistait notamment sur la lourdeur des procédures imposées aux metteurs sur le marché par Eco-emballages, sur le manque de transparence dans sa gestion, ainsi que sur la perte de tout dialogue avec ses 50.000 entreprises adhérentes. A l'AFP, Léko promettait ainsi "une efficacité retrouvée" pour la filière du recyclage des emballages ménagers en plastique, affirmant, avant d'obtenir l'agrément, être soutenue par 20% du marché: 650 entreprises représentant 135 millions d'euros d'éco-contributions.

25 ans d'avance

Paroles d'Experts Project O Concept: Des innovations en horlogerie

  Paroles d'Experts Project O Concept: Des innovations en horlogerie Le secteur de l’horlogerie française connaît un véritable bouleversement. Pour se démarquer, les acteurs dans ce domaine jouent avec les variables de l’innovation technologique, du design et de la mode. Les accessoires signés Project O Concept en sont les parfaits exemples. L'horlogerie française connaît actuellement un renouveau grâce aux innovations technologiques et à un design inédit. Il s'agit d'un secteur en pleine mutation qui jongle avec différentes variables. Le fondateur de Project O Concept, Matthieu Keller, fait part de son avis concernant cette question sur le plateau de Paroles d'Experts.

A partir de la rentrée 2016/2017, le serveur pédagogique est fermé. Vous pourrez mettre à disposition des étudiants vos ressources pédagogiques sur la plateforme MOODLE accessible depuis l 'Université de RENNES 1.

C' est beau une ville la nuit.

Aucune règle n'existe quant au comportement que devra désormais adopter l'Etat, qui pourrait donc se remettre à la capacité de Citeo de couvrir l'ensemble du marché. © Fournis par La Tribune Aucune règle n'existe quant au comportement que devra désormais adopter l'Etat, qui pourrait donc se remettre à la capacité de Citeo de couvrir l'ensemble du marché. "La concurrence n'étant pas formellement requise, et l'appel d'offres ayant été fructueux, il n'existe aucune obligation d'obtenir qu'un autre candidat se manifeste", explique Carl Enkell.

Le monopole d'Eco-emballages, qui dans le cadre d'un mouvement général de consolidation des éco-organismes a fusionné en 2017 avec Ecofolio et pris le nom de Citeo, s'est révélé toutefois bien plus dur à briser que prévu. Première raison, l'inertie: "Ses 25 ans d'avance lui ont conféré une force de frappe considérable", note maître Enckell. D'autant plus face à des cahiers de charges "extrêmement contraignant, laissant très peu de place à toute volonté de se différencier", souligne Pascal Gislais.

Le calendrier de l'agrément a d'ailleurs joué un rôle particulièrement pénalisant pour un nouveau joueur comme Léko. Après avoir accordé en 2017 une année de transition à Eco-emballage, qui pour Léko s'est traduite en un accroissement des coûts sans recettes, l'Etat a en effet publié son décret d'agrément en avril alors qu'il était attendu en début d'année: un retard qui a obligé la société à chercher financements et adhérents pendant la période plus morose de l'été, afin de tenir le délai de la souscription de ses contrats d'affiliation avant le 30 septembre 2017 et d'être opérationnelle au 1er janvier 2018, explique son président Steve Lawson.

Energie : la consommation responsable progresse encore

  Energie : la consommation responsable progresse encore La part des énergies renouvelables ne cesse de grandir dans la consommation totale de la France. Qu’il s’agisse d’éolien ou de photovoltaïque, les Français semblent enclins à une gestion raisonnée des ressources énergétiques. La Tribune de l'énergie a compilé cinq données qui illustrent la montée en puissance de la consommation « responsable » d'énergie en France.Les énergies renouvelables ont la cote auprès de Français désormais nombreux à se soucier de l'avenir de leur planète.

SOSPC20 est tout neuf !! - Cette page a changé d'adresse Faites une recherche sur SOSPC20.COM

Le site est actuellement indisponible. Nous serons de retour en ligne rapidement !

Les metteurs sur le marché veulent être clients, pas propriétaires

Mais les difficultés rencontrées par Léko semblent aussi directement dépendre de la conception même des éco-organismes adoptée par la France (avec quelques autres pays européens). En interprétant de manière stricte le principe pollueur-payeur et la philosophie de la REP, le code de l'environnement français impose en effet que l'éco-organisme chargé par des metteurs sur le marché d'emballages de la gestion de leurs déchets -lorsqu'ils choisissent de ne pas s'en occuper directement- soit créé collectivement et donc détenu par ceux-ci. Or, c'est justement l'une des contraintes qui a fait obstacle, selon Pascal Gislais. Léko,  qui compte parmi ses actionnaires fondateurs recycleurs, organisations professionnelles et metteurs sur le marché d'emballages (Valorie, France Emballage, l'Adepale; Group'Hygiène,  Ficime, Cérélia et La Toque angevine, pour une capitalisation de 80.000 euros), a justement peiné à séduire parmi ces derniers.

"L'argument du renforcement de la concurrence ne suffit pas à convaincre les entreprises dont le recyclage n'est pas le cœur du business de l'intérêt d'être propriétaires d'un éco-organisme", explique Pascal Gislais. "Elle veulent bien en être clientes, mais c'est tout", résume-t-il.

Avec le paiement, Messenger s'allie aux banques et concurrence PayPal, Leetchi et Lydia

  Avec le paiement, Messenger s'allie aux banques et concurrence PayPal, Leetchi et Lydia La messagerie instantanée de Facebook propose désormais le paiement entre particuliers en France, pour se rembourser entre amis ou faire un cadeau de groupe, des usages qui ont fait le succès de l’appli française Lydia et des cagnottes en ligne. « Toutes les banques françaises ont donné leur accord » nous indique le réseau social. Explication. « Le paiement de personne à personne sur Messenger arrive en France ! Rapide, efficace, et sécurisé. Fonctionne avec votre carte bancaire. » C'est le patron de la messagerie instantanée de Facebook, David Marcus, d'origine française et résidant dans la Silicon Valley depuis dix ans, qui l'a annoncé dans un tweet.

Cette fiche ne peut être correctement affichée ( elle n'existe pas/plus).

Ainsi, malgré le soutien de "pas mal d'entreprises" et un vrai désir d'une alternative à Eco-emballages, "elles n'ont pas sorti leur carnet de chèques", déplore Steve Lawson. Alors que les banques ont elles aussi arrimé leurs prêts éventuels à d'importantes garanties des metteurs sur le marché, lesquels toutefois ne se sont pas mobilisés, ajoute Pascal Gislais. "On espérait les convaincre et convaincre l'Etat de lever cette obligation d'être propriétaire d'un éco-organisme", note le président de Valorie. Mais cette oeuvre de pédagogie "prend plus de temps qu'on le croyait", selon le président de Leko.

Un système inadapté

La pertinence de cette limitation interroge donc, car non seulement son caractère indispensable afin de garantir la responsabilisation des metteurs sur le marché est à démontrer, note Pascal Gislais, mais on peut aussi se demander si une structure contrôlée par les producteurs d'emballages eux-mêmes est véritablement la mieux apte pour porter l'intérêt général au recyclage voire à l'éco-conception. "L'avantage d'un prestataire indépendant est la transparence", estime le président de Valorie, qui prône une révolution copernicienne: un modèle fondé sur de simples obligations de résultat assorties de contrôles strictes du respect des objectifs fixés.

Ce qui est sûr selon ce dernier c'est que l'échec de Léko est la preuve du caractère inadapté du système en place. "Il est important qu'il y ait une pluralité d'acteurs", estime aussi Steve Lawson, pour qui "le peu que Léko a fait a déjà fait bouger l'offre de l'opérateur historique".

Déchets: le tri franchit enfin le périphérique parisien

  Déchets: le tri franchit enfin le périphérique parisien La première pierre du sixième centre de tri du du Syctom, l'établissement public qui traite les déchets de 5,8 millions de franciliens, a été posée vendredi. Situé aux Batignolles, aux pieds du nouveau TGI, il traitera 45.000 tonnes de déchets par an. © Fournis par La Tribune Soutenu par le fonds déchets de l'Ademe, le centre de tri des Batignolles se veut exemplaire du point de vue environnemental, grâce à l'utilisation de matériaux recyclés pour sa construction, à des espaces végétalisés, à l'optimisation de l'éclairage naturel, et surtout à 1500 m² de panneaux photovoltaïques installés sur sa toiture.

Réseau Contact est un site de rencontre pour hommes et femmes cherchant l 'amour, l 'amitié, la sexualité ou la discussion.

Le premier agenda des loisirs en Belgique. Plus de 9000 activités pour tous: familles et enfants! L 'événement ne se trouve plus sur le site. Nous vous suggérons de faire une recherche par mot clé. Vous allez trouver ce que vous cherchez!

La concurrence en suspens

Que sera-t-il donc de cette concurrence que Léko aurait dû assurer? Pour l'instant, tout est en suspens. L'Assemblée générale et le Conseil d'administration de la société doivent encore se réunir pour en déterminer le sort. Et aucune règle n'existe quant au comportement que devra adopter l'Etat, qui pourrait donc se remettre à la capacité de Citeo de couvrir l'ensemble du marché. "La concurrence n'étant pas formellement requise, et l'appel d'offres ayant été fructueux, il n'existe aucune obligation d'obtenir qu'un autre candidat se manifeste", explique Carl Enckell.

Mais la question de la nécessité d'assurer une meilleure concurrence sera probablement posée lors de la révision de la directive "déchets" de 2008 prévue en 2018, note l'avocat. Et en France, l'opportunité de réfléchir aux raisons de l'échec de l'ouverture de la première REP française s'offre dans le cadre de l'élaboration de la feuille de route gouvernementale sur l'économie circulaire, que le gouvernement Philippe veut présenter en début 2018. Elles rentrerait dans le cadre d'une refonte complète de la gestion des déchets non dangereux que plusieurs acteurs invoquent, et qui imposerait également de s'interroger sur les compétences purement financières et non pas opérationnelles des éco-organismes en France, sur l'opportunité de continuer de différencier les déchets ménagers de ceux des entreprises, de favoriser l'industrialisation des centres de tri, d'uniformiser les consignes, et aussi de taxer certains des déchets aujourd'hui non soumis au principe du pollueur-payeur.

Un poids lourd du transport aérien déboule au capital d'Aigle Azur .
Selon nos informations, David Neeleman, très connu dans le secteur pour avoir fondé et dirigé Jetblue, Westjet et Azul, a racheté les 30% du capital que détenait encore le groupe Weaving (ex-Gofast). Avec le géant chinois HNA, actionnaire depuis 2012, la compagnie dispose de moyens colossaux pour se développer. Changement capitalistique d'envergure au sein de la compagnie française Aigle Azur. Selon nos informations, le groupe Weaving, anciennement Gofast, qui avait racheté Aigle Azur en 2001, a cédé sa participation de 30% qu'il détenait encore dans le capital de la compagnie à David Neeleman, une figure du transport aérien mondial.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!