Entreprise E-santé: Sanofi passe à la vitesse supérieure

19:50  04 décembre  2017
19:50  04 décembre  2017 Source:   La Tribune

Immobilier : Relâchement des prix dans les grandes villes

  Immobilier : Relâchement des prix dans les grandes villes Dans son baromètre du mois de novembre, LPI-SeLoger met en lumière une baisse des prix dans un quart des villes de plus de 100.000 habitants sur un an. Ces trois derniers mois, cette baisse s'est manifesté dans 65% des villes de plus de 150.000 habitants. Cependant la hausse des prix sur un an, reste supérieure à 10% sur certaines villes, comme Bordeaux et Le Mans. A Brest, l'augmentation s'établit à 8%. Villes Prix signés /m² Evolution prix Cependant la hausse des prix sur un an, reste supérieure à 10% sur certaines villes, comme Bordeaux et Le Mans. A Brest, l'augmentation s'établit à 8%.

En maintenance.

ERREUR. Un homme de principe qui croit beaucoup à la clarté , la

Le 39Bis est © Fournis par La Tribune Le 39Bis est "le premier laboratoire consacré à la santé numérique créé en France", assure Guillaume Leroy, président de Sanofi France. Et d'ajouter: "Ce domaine, qui chamboule notre manière de faire de la recherche et de la production, fait partie de nos priorités."

Sanofi a ouvert des locaux dédiés à la santé numérique à Gentilly, une première en France pour un laboratoire pharmaceutique. Le géant du médicament va accompagner des startups afin de co-créer et industrialiser des solutions pour améliorer le suivi des patients et développer des solutions pour les professionnels de santé.

Assurance : AG2R et la Matmut veulent fusionner

  Assurance : AG2R et la Matmut veulent fusionner Les deux assureurs annoncent l'ouverture de négociations exclusives en vue d'un rapprochement qui entrerait en vigueur au 1er janvier 2019. Un peu plus d'un an après l'échec des discussions entre la Macif et la Matmut, faute d'accord sur la gouvernance, une autre fusion se profile dans l'assurance : la même Matmut et AG2R La Mondiale annoncent ce mardi leur entrée "en négociation exclusive pour étudier l'opportunité d'un projet de rapprochement".

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse. ACF et SPEAK dénoncent l’impunité et l’obstruction à la justice des autorités

Site en maintenance Mot de passe oublié ?

En 2015, les efforts de Sanofi dans la santé numérique en France semblait se résumer au développement de quelques applications mobiles, comme Diabeo, et à des projets d'utilisation dans la prévention, l'éducation des patients, encore flous. Depuis, le laboratoire pharmaceutique a parcouru beaucoup de chemin. Il a multiplié les partenariats avec des incubateurs (Village By CA Paris,...), des universités, des grandes sociétés comme Orange ou Altran, et des startups. Il souhaite désormais accompagner les jeunes pousses, du développement de leurs solutions en e-santé, jusqu'à leur industrialisation. Pour cela Sanofi a ouvert "un laboratoire dédié à la e-santé à 100%" au sein de son site de Gentilly (Val-de-Marne), lundi 4 décembre.

Un médicament sur dix est un faux dans les pays en développement

  Un médicament sur dix est un faux dans les pays en développement L'Organisation mondiale de la santé s'inquiète dans un récent rapport du trafic de faux médicaments, très en vogue dans les pays à faibles et moyens revenus, et de leur fort impact économique et social. C'est un problème majeur pour les systèmes de santé des pays à faibles revenus ou à revenus intermédiaires. Un traitement sur dix commercialisés dans ces pays ne respecte pas les normes ou est un faux médicament, selon un rapport de l'organisation mondiale (OMS) de la santé, rendu public mardi 28 novembre. Résultat : de nombreux malades prenant ces faux traitements voient leur état de santé se dégrader, voire décèdent.

Impossible de trouver cette page. Retour à la page d'accueil.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Baptisé 39Bis, il est divisé en trois parties. On y trouve un "showroom" et une agora, des lieux d'échanges où Sanofi et des sociétés de e-santé peuvent présenter leurs offres et en discuter, s'informer sur l'environnement en santé numérique ; un espace pour travailler sur le développement de projets ; et une salle dédiée à l'expérimentation des solutions. "C'est le premier laboratoire consacré à la santé numérique créé en France. Ce domaine, qui chamboule notre manière de faire de la recherche et de la production, fait partie de nos priorités", claironne Guillaume Leroy, président de Sanofi France, lors de l'inauguration des nouveaux locaux.

Sanofi a prévu d'accompagner chaque startup e-santé sélectionnée durant six mois, du cadrage à l'expérimentation, en passant par l'incubation. "On va proposer aux société des formations et des méthodes pour booster leurs projets", explique Isabelle VItali, directrice innovation de Sanofi France. Le laboratoire pharmaceutique prévoit également des discussions sur les modèles d'affaires pour les projets aboutis, en vue de l'industrialisation des solutions créées.

Les Philippines envisagent d'attaquer Sanofi en justice

  Les Philippines envisagent d'attaquer Sanofi en justice Les autorités philippines ont suspendu leur campagne de vaccination massive avec le Dengvaxia, vaccin contre la dengue de Sanofi, depuis que le groupe a déconseillé de l'injecter chez les personnes n'ayant jamais été infectées. Manille pourrait réclamer la mise en place "d'un fonds d'indemnisation".Le gouvernement philippin envisage de poursuivre Sanofi en justice après avoir suspendu le vaccin contre la dengue du géant pharmaceutique français quand celui-ci avait prévenu qu'il pourrait aggraver la maladie dans certains cas, a annoncé jeudi le ministre de la Santé.

Accueil. Offres d'emploi. Espace candidats. Espace recruteurs. Fonction Publique. la société Expanded Payment International est à la recherche d'un

Chaussée de Mons, 28 B-7904 Pipaix. +32 69 67 22 22.

Cinq axes prioritaires dans la e-santé

Le laboratoire pharmaceutique va se focaliser dans un premier temps sur cinq axes stratégiques. Il cherche à lancer des produits de santé numérique destinés à améliorer la pharmacovigilance, c'est-à-dire l'usage des médicaments. Le laboratoire travaille déjà avec Orange et la startup Kap Code sur l'élaboration d'un agent conversationnel - une sorte de chatbot amélioré-, basé sur l'intelligence artificielle, dont les premiers tests qui impliqueront des professionnels de santé sont prévus pour janvier.

Concernant les quatre autres axes, le laboratoire va codévelopper pèle-mêle des projets dédiés au suivi de la vaccination de la grippe, à l'amélioration des diagnostics dans les maladies rares et des affections cutanées, ainsi qu'au rôle des pharmaciens, amenés dans quelques années à aller au-delà de la vente de boîtes de médicaments. "Des services et plateformes connectés, ou encore des moocs destinés aux officines sont à l'étude", précise Isabelle Vitali.

Sanofi juge le contexte favorable

Essais cliniques: les labos sont-ils assez transparents ?

  Essais cliniques: les labos sont-ils assez transparents ? L'organisation Bioethics international a classé une dizaine de laboratoire ayant lancé un médicament récemment aux Etats-Unis, selon la transparence des essais cliniques consacrés. Janssen et Sanofi sont les mieux classés, Allergan et Valeant ferment la marche. C'est une question que les autorités de santé prennent très au sérieux. Les laboratoires pharmaceutiques sont-ils suffisamment transparents dans le cadre des études cliniques ? Bioethics international a publié sa deuxième édition du Good Pharma Scorecard sur ce thème, mercredi.

Site en maintenance Rappel du mot de passe .

Sanofi a choisi d'installer son "laboratoire en e-santé" en France, car la société pharmaceutique juge que l'environnement est favorable dans le pays. "Le marché de l'e-santé est estimé entre 2,2 et 3 milliards d'euros par an en France, lance Isabelle Vitali, qui cite une étude du Pipame.C'est un pays propice à ce type de marché, avec un potentiel énorme. Il y a des possibilités en modèle d'affaires, aussi bien pour les grands groupes que pour les jeunes pousses. Et seule une startup sur deux a pour le moment réussi à commercialiser ses solutions en e-santé aujourd'hui..."

En parallèle, la dirigeante se félicite d'une "évolution dans l'acceptation de la e-santé chez les médecins sur les bénéfices que cela peut apporter, en particulier dans les maladies chroniques". Isabelle VItali juge en outre que les patients "sont majoritairement favorables à un partage de leurs données de santé". Elle s'appuie sur un sondage d'Odoxa, diffusé en novembre, soulignant que 83% des Français sont favorables au partage de leurs données de santé, si cela permet d'améliorer les diagnostics, la prise en charge et la recherche médicale.

Aller au-delà du médicament

Cette initiative de Sanofi va dans le sens de sa volonté d'aller au-delà du médicament affichée depuis quelques temps. "Notre ambition dans cinq ans dans la e-santé est de développer des solutions de prise en charge globale", confiait en janvier 2016 à La TribuneGilles Litman, alors directeur Performance & Innovation, chez Sanofi France.

Le géant pharmaceutique travaille également sur plusieurs projets en santé numérique au niveau international, sur le suivi et l'accompagnement des patients diabétiques notamment, pour booster une activité diabète en déclin. .Avec la startup Onduo, la big pharma prévoit la commercialisation d'une plateforme de médecine personnalisée dédiée aux diabétiques en 2018. Cette solution en e-santé devrait être capable d'analyser de nombreux paramètres (démographie, profil des pathologies, mode de vie,...) pour proposer un suivi adapté à tous les types de patients.

Paroles d'Experts HumanCraft: La tribu qui valorise l'intercontrat des Entreprises des services du numérique .
Quand on parle d’intercontrat, il est souvent difficile de définir le plus à envier entre le statut d’indépendant et de salarié. Pour nous éclairer sur ce sujet, le plateau de Paroles d’Experts reçoit le chef de tribu HumanCraft, Martial Floucaud de la Pénardille. L'intercontrat existe pour différentes raisons. La première concerne la situation de ce métier qui évolue à vitesse grand V. Parce que les fonctionnalités et les technologies sont en perpétuelle mutation, un ingénieur qui n'est pas régulièrement à jour éprouvera des difficultés à se mettre en valeur sur le marché.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/entreprise/-71638-e-sante-sanofi-passe-a-la-vitesse-superieure/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!