Immobilier C’est dans le BTP qu’on fait le moins la grève

19:30  04 janvier  2017
19:30  04 janvier  2017 Source:   lefigaro.fr

"ATU va permettre à Mobivia (Norauto) de peser dans un secteur en mutation"

  Mobivia (Norauto, Midas) vient de finaliser le rachat de ATU, le numéro un des centres auto en Allemagne. Le groupe français prend une dimension européenne et entend en profiter pour peser dans un secteur en pleine mutation, entre concentration, digitalisation et l'arrivée de nouveaux business liés aux nouvelles mobilités Olivier Mélis, directeur général délégué, nous éclaire sur la stratégie de Mobivia.OLIVIER MELIS - L'Allemagne est un marché surtout constitué de champions régionaux. ATU a la particularité d'être l'acteur qui couvre la totalité du marché, ce qui nous permet d'accéder directement à une position majeure dans un pays très important pour nous.

Il ne cache pas non plus qu'il a essayé d'y " faire du business" et qu ' on le lui a reproché : "Quand on a le mail et le numéro de Ce DRH maçon d'un groupe de BTP est moins nuancé : "En recrutement, la personne qui mettrait en avant son appartenance ne resterait pas cinq minutes dans mon bureau."

Mais si on licencie, c ’ est qu ’ on n’a déjà plus besoin d’eux, leur grève ne porte aucun coup fatal à ceux qui les emploient et Ainsi EDF a ERDF, Orange disposent de multiples sociétés de sous-traitances pour les travaux chez leurs clients, sur leurs chantiers, les sociétés du BTP agissent de la même façon.

La construction est le secteur, en France, où le nombre d’entreprises touchées par la grève est le plus faible, selon une récente étude du ministère du Travail.

immobilier © PHILIPPE HUGUEN/AFP immobilier

Si le nombre et l’intensité des grèves progresse à travers le pays, il est un secteur plutôt épargné par ce phénomène. Il s’agit du BTP. Dans le secteur de la construction, des grèves ont eu lieu dans seulement 0,2% des entreprises en 2014, selon une récente étude publiée par le ministère du Travail. Un chiffre en baisse de 0,2 point par rapport à l’année précédente. Toutes activités confondues, la moyenne pour les entreprises de dix salariés et plus s’élève à 1,4%. Si l’on ne tient compte que des entreprises du BTP de 200 salariés et plus, ce chiffre grimpe à 11% (17% en moyenne toutes activités).

La Chine met sur les rails un train de fret vers Londres

  La Chine met sur les rails un train de fret vers Londres La capitale anglaise devient ainsi la 15e ville reliée directement par trajet ferroviaire direct depuis la Chine depuis le lancement en 2013 de l'initiative "Belt and Road", version moderne de la Route de la Soie.La capitale anglaise devient ainsi la 15e ville reliée directement par trajet ferroviaire direct depuis la Chine depuis le lancement en 2013 de l'initiative "Belt and Road" ou "Route économique Eurasie".

Une chose m’étonne prodigieusement, j’oserai dire qu’elle me stupéfie, c ’ est qu’à l’heure scientifique où j’écris, après les innombrables expériences, après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France (comme ils disent à la Commission du budget) un électeur, un seul électeur

57 % AER calculé sur le R J de référence , mise ne licenciement dans le BTP en cas d'arrêt de chantier indépendant des ouvriers Philippot = facho ? lol faut revoir la définition , dire qu'il est raciste ou autres, on peut discuté mais dire facho, c ' est limité le débat

Mais cette «performance» ne date pas d’hier. En 2012 et 2013 aussi, le secteur ne connaissait pas la grève. Au contraire des secteurs du bois et du plastique où plus d’un tiers des entreprises de plus de 200 salariés ont connu au moins une fois la grève. Idem en matière de nombre de jours de grève. En 2014, le secteur n’a enregistré que neuf jours non travaillés pour 1000 salariés contre 22 en 2008 où il se distinguait déjà. Les entreprises de transports et d’entreposage sont celles, au contraire, qui connaissent le plus fréquemment des arrêts collectifs de travail. Toutes activités confondues, le nombre de jours non travaillés évoluait entre 60 et 318 de 2008 à 2014. «Le secteur (de la construction) est essentiellement constitué de petites entreprises caractérisées par des instances représentatives du personnel rares et peu syndiquées», explique la Dares qui a réalisé l’étude.

Comment l'industrie automobile tente de désamorcer la bombe Trump .
Un à un, les grands groupes automobiles mondiaux donnent des gages à Donald Trump pour relocaliser ou maintenir leur production aux Etats-Unis. De Ford à Toyota, en passant par Fiat et Volkswagen le futur président américain est parvenu à mettre au pas une industrie pourtant puissante et influente. Celle-ci tente surtout d'anticiper des décisions qui pourraient être dévastatrices pour elle"Fabriquer au Mexique? Pas question !"

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!