Immobilier Immobilier: le prix des appartements à Paris a encore gagné 3,7%

13:35  06 janvier  2017
13:35  06 janvier  2017 Source:   BFM Business

Immobilier: les folles plus-values des Parisiens qui ont acheté en 1997

  Immobilier: les folles plus-values des Parisiens qui ont acheté en 1997 Des plus-values à faire pâlir d'envie les boursicoteurs. Depuis le point bas de 1997, les prix de l'immobilier dans la capitale ont connu une hausse vertigineuse: +400% dans les arrondissements les plus centraux. Une performance inédite, à peine érodée par l'inflation qui elle n'a progressé que de 30% sur la période. En comparaison, le marché boursier s'est montré nettement moins lucratif, avec une hausse, sur 20 ans, à peine supérieure à 90% pour Pour bien mesurer l'ampleur de la progression des prix à Paris il suffit de regarder les données collectées par les notaires franciliens sur la période. La palme de la plus forte hausse des prix à Paris revient aux 3 premiers arrondissements de la capitale.

Il semblerait que cet utilisateur ait déjà trouvé son bonheur ! Cette annonce n'est plus active Colocation dans un appartement de 70m2.

erreur aucun n° de mandat trouvé. copyright 2015 - © A la lucarne de l' immobilier .

Dopé par des taux d’intérêt toujours très bas, le marché immobilier parisien a confirmé son dynamisme et les prix des logements anciens ont continué à progresser d’août à octobre 2016, rapportent les notaires franciliens dans une note publiée jeudi 5 janvier. Entre la fin de l'été et le début de l'automne, les acquéreurs d'un appartement à Paris ont déboursé en moyenne 8.320 euros par mètre carré, soit une hausse de 3,7% sur un an.

Se loger dans la capitale coûte au moins deux fois plus cher que dans n'importe quelle autre ville de France. Sur l’ensemble de la région Ile-de-France, le prix au moyen au m² a également progressé: +2,8% pour les appartements et +1,4% pour les maisons. Cette hausse de prix s'explique par le niveau élevé des transactions: 43.600 actes notariés ont été enregistrés sur la période, soit 9% de plus qu’en 2015.

Immobilier : ces taxes qui vous ont exaspérés en 2016

  Immobilier : ces taxes qui vous ont exaspérés en 2016 RÉCAP’IMMO - L’année 2016 a apporté son lot de mauvaises surprises en matière de fiscalité immobilière. Le Figaro Immobilier fait le point. © Watchara Ritjan immobilier Chaque année apporte son lot de bonnes ou de mauvaises surprises. Mais en matière d’immobilier, 2016, comme 2015, sera à classer dans la deuxième catégorie. Ce cru s’est même particulièrement montré créatif avec des idées de taxes plus ou moins farfelues qui ont suscité chez vous de nombreux commentaires.

ERREUR. appartement haut standing dans la résidence paris avec gardien jour et nuit

Site en cours de maintenance. Prix du neuf Mazda 3 sedan A partir de 50 100 DT.

Sans surprise, l’immobilier ancien est porté par la baisse des taux de crédit qui permet de solvabiliser davantage de ménages. Aujourd’hui en France, on peut emprunter en moyenne autour de 1,30%. Autant dire que les conditions de financement demeurent très favorables, malgré la légère remontée des taux qui se profile en 2017. En tout cas, la fin de l’année 2016 a été exceptionnelle sur le front du crédit immobilier. En témoigne les derniers chiffres dévoilés hier par la Banque de France: 27,5 milliards d’euros de crédit à l’habitat accordés sur le seul mois de novembre. Du jamais vu. Par ailleurs, la part des renégociations au sein des nouveaux crédits immobiliers, qui a atteint 59%, contre 54% en octobre.

Les prévisions pour 2017

Fabuleuse année 2016 pour l'immobilier ancien, grâce aux taux bas

  Fabuleuse année 2016 pour l'immobilier ancien, grâce aux taux bas Porté par un crédit très bon marché et des aides publiques, le marché immobilier ancien en France a connu une année 2016 exceptionnelle avec de gros volumes de ventes, selon les deux premiers réseaux immobiliers à publier leurs chiffres. L'année écoulée a été un "très grand cru qui n'est pas sans rappeler l'année 2007" estime lundi Yann Jehanno, directeur exécutif du réseau Laforêt (700 agences) dont les transactions ont bondi de 12,8% au plan national, tandis que son concurrent Guy Hoquet L'Immobilier (450 agences), filiale du groupe Nexity, a vu ses ventes bondir de 11,5% en France, et même 15% à Paris."De nombreux économistes pronostiquent autour de 840.

PARIS - L'Académie suédoise dévoilera jeudi le nom du nouveau prix

Découvrez toutes les annonces immobilières pour acheter ou louer partout en France. Trouvez facilement votre futur appartement ou maison grâce à notre carte 3 D inédite.

  Immobilier: le prix des appartements à Paris a encore gagné 3,7% © Fournis par BFMNews

Que se passera-t-il en 2017? Difficile de s'avancer. En tout cas, personne ne semble croire, du moins pour l’instant, à un durcissement trop brutal des conditions de crédit. Laurent Vimont, le président du réseau immobilier Century 21, a récemment déclaré sur BFM Business qu’une forte remontée des taux était peu probable. Les spécialistes évoquent globalement une hausse comprise entre 0,5 et 1 point. Il faut dire que les banques se sont fixées des objectifs commerciaux encore très ambitieux, et pour séduire de nouveaux acheteurs, elles n’ont donc pas intérêt à remonter trop fortement leurs barèmes.

Pas de quoi décourager les emprunteurs, qui seront "aussi nombreux qu’en 2016 mais pas plus", estime MeilleursAgents. Dans ce contexte, les ventes de logements anciens devraient rester soutenues dans l'Hexagone, et on voit mal comment les prix pourraient soudain interrompre leur dynamique haussière. Le site immobilier prévoit pour l’ensemble de la France des évolutions de prix comprises entre 0 et +3%, avec un volume de transactions de 830.000 à 850.000. À Paris, la hausse des prix devrait être plus marquée si l'on en croit les notaires franciliens, qui tablent sur une renchérissement de 5,4% d’ici à février 2017 (période de décembre à février) à 8.440 euros/m², proche du record historique.

Immobilier à Paris: pourquoi les acheteurs fortunés boudent le 16e .
Les ventes de biens immobiliers de luxe à Paris se concentrent désormais sur les arrondissements centraux de la capitale, au détriment de l’ouest qui n’attire plus autant les propriétaires fortunés qu’il y a 25 ans. C’est ce qui ressort d’une étude des notaires d’Ile-de-France publiée récemment. Ainsi, sur les 10% des ventes affichant le prix au mètre carré le plus élevé, seule une sur dix s’est conclue dans le XVIe arrondissement, contre une sur trois au début des années 1990.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!