Immobilier Des visites de chantier payantes pour rénover la basilique de Saint-Denis

11:00  10 janvier  2017
11:00  10 janvier  2017 Source:   Le Figaro

Ces châteaux qui ont attisé votre curiosité en 2016

  Ces châteaux qui ont attisé votre curiosité en 2016 RÉCAP’IMMO - Un château, cela fait toujours rêver et en 2016 vous avez été servis. A vendre ou à rénover, fief d’un homme politique de premier plan ou superbe décor naturel, voici ceux qui vous ont marqué. © Fournis par Le Figaro Le château d’Aubiry, à Céret (Pyrénées orientales). L’année 2015 avait été marquée par la folle vente du «Château Louis XIV» de Louveciennes, un bâtiment contemporain qui s’était officiellement vendu pour 275 millions mais 2016 a également été riche en châteaux. Et ceux-là sont anciens.

Il semblerait que cet utilisateur ait déjà trouvé son bonheur ! Cette annonce n'est plus active Chambres confortables a saint denis .

Diaba Sora sur la route pour le chantier offert par le ministre sénégalais.

Pour rendre à la basilique sa flèche de 90 mètres de haut, élus et associations de Saint-Denis veulent s’inspirer du modèle du château de Guédelon (Yonne). Ils prévoient un chantier touristique dont l’accès payant financerait les travaux.

immobilier © Catherine Shepard/Catherine Shepard/Rue des Archiv immobilier

Le succès de Guédelon (dans l’Yonne) pourrait bien faire des émules. Ce projet, un peu fou à l’origine, visait à construire de A à Z un château médiéval exclusivement avec les techniques disponibles à l’époque. Une expérience prévue sur 30 ans et qui devait être financée en faisant de ces travaux une attraction touristique dont l’accès et la visite seraient payants. Le résultat a dépassé toutes les espérances puisque le chantier lancé en 1997 est devenu le deuxième site touristique de Bourgogne avec plus de 300.000 visiteurs par an et un achèvement qui devrait avoir lieu vers 2013.

Chantiers de Saint-Nazaire: la justice sud-coréenne fait durer le suspense

  Chantiers de Saint-Nazaire: la justice sud-coréenne fait durer le suspense La justice sud-coréenne n'est pas encore en mesure d'annoncer le nom du candidat préféré pour la reprise du chantier naval STX France de Saint-Nazaire, a indiqué ce mardi un porte-parole du tribunal gérant ce dossier. Le groupe sud-coréen STX Offshore and Shipbuilding, actionnaire majoritaire du chantier de Saint-Nazaire, se débat depuis des années avec des pertes croissantes provoquées par une gestion défaillante et une demande mondiale en berne. Il a officiellement été mis en vente en octobre par la justice sud-coréenne.Les chantiers de Saint-Nazaire, détenus pour un tiers par l'Etat français, sont sa seule filiale rentable.

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs. Les Denis Drolet trouvent qu'Alexandre Barrette n'est pas bon.

Pour suivre l'actualité en direct, en audio et en vidéo. Entrevue avec Denis Coderre.

S’appuyant sur cette réussite, l’association Suivez la flèche compte reprendre le même principe pour financer son projet de remontage de la flèche de la basilique de Saint-Denis, comme l’a repéré Lemoniteur.fr. L’association qui fédère élus, techniciens et enthousiastes de tout bord compte faire revivre cette flèche qui se dressait à près de 90 mètres de haut depuis 1219 avant d’être démontée pierre par pierre en 1845 à la suite d’un violent ouragan qui avait fragilisé l’édifice. L’idée serait de réinstaller cette flèche en s’appuyant sur les plans détaillés, conservés à la médiathèque de l’architecture et du patrimoine.

Un budget compris entre 12 et 13 millions d’euros

Désormais, le projet attend le feu vert de la Commission nationale des monuments historiques qui doit se réunir le 30 janvier. Pour ses promoteurs, dont l’académicien Erik Orsenna, président du comité de pilotage, cette formule n’aurait que des avantages. C’est bien sûr une manière d’autofinancer le projet si tout fonctionne comme prévu, mais surtout l’occasion de créer une dynamique touristique autour d’un monument qui n’exprime pas son véritable potentiel touristique.

McDonald's ouvre un restaurant à deux pas du Vatican

  McDonald's ouvre un restaurant à deux pas du Vatican Un restaurant McDonald's a ouvert à deux pas d'une entrée de la Cité du Vatican et de la place Saint-Pierre, malgré l'opposition de plusieurs cardinaux et des restaurateurs du quartier, a constaté mardi l'AFP. Angelo Tosti, propriétaire de la trattoria "Marcella", de l'autre côté de la rue, est outré: "Je suis émerveillé que le pape s'exprime contre les multinationales et qu'ils aient ensuite loué un local du Vatican!". "Cela ruine toute la zone", Angelo Tosti, propriétaire de la trattoria "Marcella", de l'autre côté de la rue, est outré: "Je suis émerveillé que le pape s'exprime contre les multinationales et qu'ils aient ensuite loué un local du Vatican!".

Le site 118712 subit actuellement une forte affluence. Pour accéder au service veuillez reporter les 4 caractères contenus dans l'image ci-dessous District de Seine Saint Denis de Football - annuaire.118712.fr.

Saint -Georges-sur-Meuse. Saint -Nicolas.

Le budget du projet serait compris entre 10 et 12 millions d’euros et devrait s’étaler sur une dizaine d’années. Au cours des trois premières années, les projections tablent sur une fréquentation d’au moins 100.000 à 155.000 visiteurs pour un chiffre d’affaires compris entre 745.000 et 1,1 million d’euros. Les ressources annuelles pourraient ensuite osciller entre 1 et 1,5 million d’euros pour une fréquentation qui atteindre 200.000, voire 300.000 personnes. Une fois l’agrément des Monuments historiques obtenu, il restera à monter l’échafaudage. Les premières visites du public pourraient intervenir dès le printemps 2018.

4.000 salariés sont déjà à pied d'œuvre pour le Grand Paris .
Le chantier du Grand Paris est un vivier pour l'emploi pour les années à venir. La construction du futur métro automatique, le Grand Paris Express, et le prolongement de plusieurs lignes de métro vont mener à la création de 22.000 emplois supplémentaires en Ile-de-France, selon l'étude prospective menée par la région. "Aujourd'hui, il y a près de 4.000 personnes qui travaillent sur le chantier, 2.500 en conception et 1.500 en génie civil", explique Les premiers travaux de génie civil ont démarré en 2015. Actuellement, la gare de Fort-d'Issy-Vanves-Clamart est en travaux, et les chantiers de celles de Noisy-Champs et de Champigny avancent.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!