Immobilier Marine Le Pen : son programme immobilier si elle est élue en 2017

13:30  16 février  2017
13:30  16 février  2017 Source:   Le Figaro

Sous-marins : pourquoi la Norvège reste en division 2

  Sous-marins : pourquoi la Norvège reste en division 2 La Norvège a-t-elle fait le bon choix de sous-marins avec les U-212 de TKMS? A Paris, on estime que l'offre française était supérieure.Sur le plan opérationnel, le sous-marin français aurait d'ailleurs séduit l'état-major de la marine norvégienne pourtant réputée proche de la marine allemande, explique-t-on à La Tribune. Entre un sous-marin côtier (U-212) et un sous-marin océanique (Scorpène), la marine norvégienne avait enfin envie de jouer dans la cour des grands. D'où la panique de ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) qui a finalement proposé avec l'aide de Berlin une offre imbattable sur le plan financier à Oslo, qui ne pouvait pas la refuser.

A partir de la rentrée 2016/ 2017 , le serveur pédagogique est fermé. Vous pourrez mettre à disposition des étudiants vos ressources pédagogiques sur la plateforme MOODLE accessible depuis l 'Université de RENNES 1.

Pour faire pression sur Marine Le Pen , il est en campagne avec son

explorimmo © Fournis par Le Figaro explorimmo Après avoir interrogé tous les candidats à la primaire de la droite puis tous ceux de la primaire de la gauche, Explorimmo poursuit son enquête sur les intentions des principaux candidats à la présidentielle de 2017 en matière de politique du logement. Après François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Benoit Hamon, voici ce que préconise Marine Le Pen.Explorimmo : Quel bilan tirez-vous de la politique du logement menée depuis 2012 avec l'instauration de la loi ALUR ?Marine Le Pen : Cette loi ALUR a été mal préparée, mal conduite et mal appliquée ; certains dispositifs, comme la garantie de loyer, ont été votés mais pas mis en œuvre faute de financement ! Cela nous rappelle, si besoin en était, que les bonnes intentions ne font pas de bonnes politiques.Faut-il poursuivre l'encadrement des loyers mis en place à Paris, à Lille depuis février et qui doit suivre dans d'autres agglomérations ?L'encadrement a eu sans aucun doute un effet sur les loyers et les a fait baisser. Mais ce n'est pas une solution de long terme car des propriétaires risquent de retirer leur bien du marché locatif au profit d'une exploitation plus lucrative sur des sites comme Airbnb et des pratiques illégales peuvent se développer (paiement d'un loyer supplémentaire au noir pour contourner la législation). Il faut donc une vision plus large et moins coercitive.Que préconisez-vous dans le domaine de la fiscalité immobilière ? Le logement est-il trop taxé ?Oui, la fiscalité est manifestement trop élevée sur l'immobilier. Les impôts fonciers et la taxe d'habitation ont explosé ces dernières années, pour financer la hausse des dépenses des collectivités territoriales. C'est pourquoi je propose une réforme territoriale qui permettra de dégager des économies et ainsi alléger la fiscalité locale pesant sur le logement. Mais il faut de toute urgence geler les hausses de la taxe d'habitation et la baisser pour les Français les plus en difficulté. Par ailleurs, je compte réduire les droits de mutation de 10 % afin de redynamiser le marché. En effet, la taxation des transactions immobilières en France est une des plus élevée d'Europe (14% de la valeur du bien en moyenne).Si vous êtes élue, poursuivrez-vous la politique d'incitation à l'investissement locatif qui existe depuis plus de 30 ans, le dispositif Pinel s'éteignant fin 2017 ?Il est important de poursuivre ces dispositifs d'investissement locatif. Si cette défiscalisation « Pinel » représente un coût de 360 millions d'euros en termes de recettes fiscales, c'est une nécessité face à l'effondrement de l'offre locative. C'est pourquoi je m'engage à reconduire le dispositif Pinel.Faut-il revoir les aides à la pierre ?Oui, il est urgent de rationaliser les dispositifs et d'avoir une véritable politique du logement plutôt qu'un empilement de mesures sans cohérence et sans vision. Il faudra analyser les dépenses fiscales qui sont utiles et celles qui ne le sont pas et qui finissent en effet d'aubaine. Les économies réalisées iront bien entendu aux dispositifs les plus efficaces. Cependant, il faut préserver et amplifier les prêts aidés pour l'accession à la propriété.Etes-vous favorable à l'instauration d'un statut du bailleur privé comme le réclament certains syndicats professionnels ?Je pense surtout qu'il est urgent de rationaliser et simplifier les normes d'urbanisme et de construction afin de résorber les tensions sur le marché du logement. La modification éventuelle du statut des acteurs du marché immobilier ne pourra se faire qu'en concertation avec eux afin que la prise en compte des intérêts des uns et autres soit optimale.Si vous êtes élue, quelles sont les premières mesures que vous prendrez dans le logement (mesures en faveur de l'accession à la propriété des plus jeunes par exemple...) ?Je réduirai les dépenses de logement des ménages par un grand plan d'aide à la construction et à la réhabilitation des logements, par la baisse de la taxe d'habitation pour les plus modestes et le gel de son augmentation, et par la pérennisation des APL (suppression de la prise en compte du patrimoine dans leur calcul). Je créerai au plus vite une « Protection-Logement-Jeunes », c'est-à-dire que je lancerai un grand plan de construction de logements étudiants et revaloriserai de 25 % les APL pour les jeunes jusqu'à 27 ans dès la première année du quinquennat. Je faciliterai également l'accès à la propriété en renforçant les dispositifs de prêts aidés et en améliorant les conditions de rachat par les locataires de leur logement social pour parvenir à 1 % du parc HLM vendu chaque année.Comment construire plus, là où sont les besoins, et sans dépenser plus ? Construire 500 000 logements par an est-il un objectif atteignable ?Je propose un grand plan de construction de logements qui sera notamment financé par le fonds de réserve des retraites. En effet, ce dernier est investi sur les marchés financiers. J'estime qu'il serait davantage utile de mobiliser ses fonds à la construction de logements. C'est d'ailleurs ce qu'ont fait les Pays-Bas avec un certain succès.Faut-il régionaliser les politiques du logement ?Au contraire, il faut une cohérence nationale. C'est pourquoi je regrouperai le logement, l'aménagement du territoire et les transports au sein du même ministère. Des politiques encore plus régionalisées conduiraient à une concurrence entre régions, à du clientélisme et à des inégalités insupportables pour les Français. C'est d'ailleurs une des raisons principales pour lesquelles j'ai l'intention de proposer aux Français de supprimer l'échelon de la région, coûteux et inutile.La loi SRU remplit-elle sa mission ?Non. Manifestement, l'objectif de cette loi SRU n'est pas atteint. Certains maires se servent des logements sociaux pour des motifs clientélistes inadmissibles. Elle ne permet pas de lutter efficacement contre les phénomènes de ghettoïsation. Je veux modifier en profondeur la politique du logement social et d'abord en réservant prioritairement aux Français son attribution, sans effet rétroactif, pour le mobiliser vers les publics qui en ont le plus besoin. Il est également indispensable d'appliquer réellement l'obligation de jouissance paisible sous peine de déchéance du bail.© ExplorimmoCrédit photos : Jean Christophe Marmara et Sébastien Soriano pour Le Figaro.Immobilier : de gauche à droite, les propositions des candidats à la présidentielleA lire : le programme immobilier de Jean-Luc MélenchonA lire : le programme immobilier de Benoît HamonA lire : le programme immobilier de Emmanuel MacronA lire : le programme immobilier de François FillonA lire : Macron vs Fillon : quelle politique du logement ? © Explorimmo pour la primaire de droite Dossier réalisé par Colette Sabarly, Olivier Marin et Franck ThiebauxPolitique du Logement : Le programme de Nicolas Sarkozy

La France n'a plus de porte-avions pendant... 18 mois

  La France n'a plus de porte-avions pendant... 18 mois Le chantier de refonte à mi-vie du porte-avions Charles-de-Gaulle est programmé pour une durée de 18 mois. La maîtrise d'œuvre du chantier a été confiée à DCNS. "Sa mission est de conduire les travaux à réaliser durant cette refonte en coordination avec les marins du Charles-de-Gaulle, qui y contribueront largement", a expliqué le SIRPA Marine dans un communiqué publié ce mercredi.Triple objectif © Fournis par La Tribune Quelque 2.000 personnes en moyenne vont intervenir chaque jour sur le porte-avions pendant ses 18 mois d'arrêt.

Cette page n' est pas visible actuellement.

Il semblerait que cet utilisateur ait déjà trouvé son bonheur ! Cette annonce n' est plus active, mais ne vous inquiétez pas, des centaines d'autres sont disponibles sur notre homepage! Retour sur la page d'accueil.

Politique du Logement : Le programme de Alain Juppé

Politique du logement : le programme de Bruno Le Maire

Politique du logement : le programme de François Fillon

Politique du logement : le programme de Nathalie Kosciusko-Morizet

Politique du logement : le programme de Jean-François Copé

Politique du logement : le programme de Jean—Frédéric Poisson© Explorimmo pour la primaire de gauche

Dossier réalisé par Olivier Marin et Ludovic ClerimaPolitique du logement : le programme de Manuel Valls

Politique du logement : le programme de Benoît Hamon

Politique du logement: le programme de Arnaud Montebourg

Politique du logement: le programme de Vincent Peillon

Politique du logement: le programme de Sylvia Pinel

Politique du logement: le programme de François de Rugy

Immobilier : de gauche à droite, les propositions des candidats à la présidentielle

  Immobilier : de gauche à droite, les propositions des candidats à la présidentielle De Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen, en passant par Benoit Hamon, Emmanuel Macron et François Fillon, voici les principales mesures préconisées par les candidats à l’élection présidentielle en matière de politique du logement.Olivier MARINCrédit photo : Jean Christophe Marmara et Sébastien Soriano pour Le Figaro.

Site en maintenance C’ est grâce à son généreux petit ami, qui a noblement offert 350 000 dollars

Programme politique, calendriers et vidéos. Marine Le Pen est l ’invitée de « Bourdin 2012 » sur BFM TV et RMC 25 octobre 2011.

Politique du logement: le programme de Jean-Luc BennahmiasVidéosImmobilier : les propositions des candidats à la primaire de la droiteLe programme immobilier de François Fillon et Alain JuppéImmobilier : les propositions des candidats à la primaire de la gauche

Cette cuisine sur roulettes permet de transformer son séjour .
EN IMAGES - Mieux qu’une desserte mobile, voici la cuisine à roulettes. Des architectes britanniques ont mis au point cette solution pour répondre aux attentes d’une cliente à la recherche d’une pièce de vie à géométrie variable.Dans ce cas de figure, c’est la cuisine qui se déplace et le projet est britannique. Le cabinet Turner Architects devait répondre aux attentes contradictoires d’une cliente qui venait d’acheter une petite maison victorienne dans la banlieue de Londres. En semaine elle voulait de petites pièces mais pour les repas de famille au grand complet le dimanche il fallait disposer d’un grand espace.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/immobilier/-38528-marine-le-pen-son-programme-immobilier-si-elle-est-elue-en-2017/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!