Immobilier Ce mécanisme immobilier qui a coûté des millions au ministère des Armées

17:37  28 juillet  2017
17:37  28 juillet  2017 Source:   Le Figaro

Défense : et si Macron réservait une nouvelle surprise pour la nomination du prochain DGA

  Défense : et si Macron réservait une nouvelle surprise pour la nomination du prochain DGA Au moins sept candidats pour le poste de délégué général pour l'armement ont été auditionnés. Pas sûr pour autant qu'un de ces candidats soit choisi au final par Emmanuel Macron.Il s'agit de Monique Legrand-Larroche, directrice des opérations de la DGA, de Caroline Laurent, directrice de la stratégie de la DGA, de Stéphane Reb, directeur du développement international de la DGA, de Laurent Giovachini, directeur général adjoint de Sopra Steria, de Bruno Sainjon, PDG de l'ONERA, de Joël Barre, directeur général délégué du CNES, et, enfin, de Philippe Logak, associé au cabinet d'avocats Gide, selon des sources concordantes.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Message d'erreur. Pour accéder à cette page, vous devez être connecté

Entre 2014 et 2016, la mobilisation du foncier public en faveur de la production de logements sociaux a fait perdre au ministère des armées près de 23 millions d’euros au ministère des armées.

immobilier: Cette ancienne caserne à Nantes va laisser place à un nouveau quartier résidentiel où 1700 logements seront construits © Roberto Giangrande/- Cette ancienne caserne à Nantes va laisser place à un nouveau quartier résidentiel où 1700 logements seront construits

Des soldats mal logés, des structures quasi-insalubres: c’est le triste constat que fait la Commission des finances du Sénat sur l’état du parc immobilier de l’armée. Mais on apprend également dans ce rapport publié ce jeudi que le ministère a subi une perte de près de 23 millions d’euros entre 2014 et 2016. La cause? Un dispositif immobilier voulu par François Hollande et imposé par la loi du 18 janvier 2013.

Le chef d'état-major Pierre de Villiers a remis sa démission à Macron

  Le chef d'état-major Pierre de Villiers a remis sa démission à Macron Le chef des armées, Pierre de Villiers, a annoncé avoir remis sa démission à Emmanuel Macron sur fond de désaccord avec l'exécutif concernant le budget du ministère de la Défense. © Fournis par La Tribune Le chef d'état-major Pierre de Villiers a démissionné ce matin. "Je considère ne plus être en mesure d'assurer la pérennité du modèle d'armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd'hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays", écrit-il dans un communiqué transmis à Reuters.

A partir de la rentrée 2016/2017, le serveur pédagogique est fermé. Vous pourrez mettre à disposition des étudiants vos ressources pédagogiques sur la plateforme MOODLE accessible depuis l'Université de RENNES 1. En cas de besoin, contacter : hamidou-amadou.ndongo@univ-rennes1.fr.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

De quoi s’agit-il? L’État cède à bas prix aux villes des bâtiments publics pour les transformer, entre autres, par des logements sociaux. Le mécanisme de décote - dit «Duflot» (du nom de l’ancienne ministre du Logement qui a défendu le texte) - peut atteindre jusqu’à 100% de la valeur du bâtiment public lorsque celui-ci a vocation a être transformé en logements sociaux (article L. 3211-7 du code général de la propriété des personnes publique).

Parmi les pertes les plus importantes, citons en exemple la cession du quartier Mellinet à Nantes (44) qui s’étend sur 13 hectares et qui sera intégralement repensé pour y permettre la construction, d’ici 2029, de 1700 logements, de commerces, de centres de soins ou encore d’établissements dédiés à la petite enfance. Le terrain a été cédé à la Ville 6,3 millions d’euros, avec une décote de 13 millions (décote de 67%)! 

Les arbitrages budgétaires de Macron poussent le chef d’état-major des armées à la démission

  Les arbitrages budgétaires de Macron poussent le chef d’état-major des armées à la démission Le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, a remis sa démission à Emmanuel Macron sur fond de désaccord avec l'exécutif sur le budget du ministère des Armées. Il avait exprimé la semaine dernière de fortes réserves à propos des économies imposées par le gouvernement à la Défense, déclenchant une réprimande publique d'Emmanuel Macron. Ce qui avait provoqué une crise majeure entre les armées et l'Elysée. La France et les militaires perdent un grand chef de guerre. C'est le premier grand faux pas d'Emmanuel Macron..

Convocation des personnels au Ministère de la Fonction Publique et de la

Une autre lourde perte à venir

Autre exemple: la caserne de pompiers Gardanne à Roquebrune-Cap-Martin (06). Le nouveau centre de secours composés de deux bâtiments d’une superficie totale de 2950 m² a rapporté 21,4 millions d’euros, avec une décote de 9,18 millions d’euros.

C’est sans compter également la décote à venir pour la cession d’une fraction de l’Ilot Saint-Germain (7e) -un site occupé actuellement par l’Armée de Terre - qui doit permettre la construction de 2000 logements sociaux, selon un accord conclu mi-juin 2016 entre la ville de Paris et l’État. Ce dernier vendera à un bailleur social de la Ville de Paris une partie de l’îlot, représentant près de 14 000 m2 de surface hors rez-de-chaussée et sous-sol, en vue d’y réaliser des logements sociaux et des équipements publics.

Or, l’auteur du rapport, le sénateur LR d’Ile-et-Vilaine Dominique de Legge, croit savoir que la vente de cet îlot pourrait générer une perte comprise «entre 50 et 100 millions» pour un bien dont la valeur serait estimée à près de 140 millions d’euros. Cette perte ne manquera sans doute pas de faire grincer des dents des armées déjà bien secouées par la polémique autour de leur budget, qui s’est conclue cette semaine par la démission du chef d’état-major des armées Pierre de Villiers. Ces lourdes pertes représentent en effet autant de recettes dont les armées sont privées pour rénover leurs équipements. Pour y remédier, le sénateur recommande de réintroduire le plafonnement du mécanisme de la décote à hauteur de 30%.

Foncières : Icade va racheter ANF Immobilier .
La filiale cotée du groupe Caisse des dépôts et consignations accède par cette acquisition à un patrimoine de 457 millions d'euros. Le rachat de 50,48% du capital à Eurazeo se fera au prix de 22,5 euros, pour 213 millions d'euros.La cession de ce bloc du capital d'ANF fait l'objet d'un "protocole de négociation exclusive", et est conditionnée à la vente en parallèle, pour 400,4 millions d'euros à la société Primonial REIM, du patrimoine historique de la foncière, composé de logements et de commerces situés à Marseille, précise ANF.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/immobilier/-54469-ce-mecanisme-immobilier-qui-a-coute-des-millions-au-ministere-des-armees/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!