France Parcoursup : quand le reportage tourne à la conférence de presse

17:45  10 juin  2018
17:45  10 juin  2018 Source:   liberation.fr

Adil Rami règle ses comptes et fait le show en conférence de presse (vidéo)

  Adil Rami règle ses comptes et fait le show en conférence de presse (vidéo) Jeudi 31 mai dans "C à vous" sur France 5, zoom sur le show d'Adil Rami en conférence de presse. Face aux journalistes, le footballeur n'a pas hésité à enchaîner blagues et règlement de comptes. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.La relation entre journalistes et sportifs est loin d'être un long fleuve tranquille, et les images ci-dessus le prouvent ! Jeudi 31 mai, dans "C à vous" sur France 5, Maxime Switek revenait sur la dernière conférence de presse d'Adil Rami.

Par Noémie Rousseau, Correspondante à Strasbourg — 10 juin 2018 à 14:03. Une étudiante de Lille consulte la plateforme Parcoursup le mardi 22 mai 2018 Photo DENIS CHARLET. Mais attention, ce n’est pas une conférence de presse , il s’agit bien d’un reportage .

Parcoursup : quand le reportage tourne à la conférence de presse . Votre question fait référence à l ’article de Marianne «'Peut-être sommes-nous allés trop loin' : un an plus tard, Obama tire les leçons de l’élection de Trump», publié le 31 mai 2018.

A Strasbourg, le rectorat a rondement verrouillé ce qui était censé être un aperçu concret du travail fait par la commission qui travaille sur les dossiers qui n'ont récolté que des «non».

Une étudiante de Lille consulte la plateforme Parcoursup le mardi 22 mai 2018 © DENIS CHARLET Une étudiante de Lille consulte la plateforme Parcoursup le mardi 22 mai 2018

Le ministère de l’Enseignement supérieur semblait jouer enfin la transparence sur Parcoursup. En fait, il jouait la comédie. La demande de reportage maintes fois formulée pour avoir accès aux coulisses avait abouti : oui, il serait possible d’assister à une commission d’accès à l’enseignement supérieur. Et là, on verrait le sort réservé à ces lycéens ou étudiants dans l’impasse, à ceux dont la machine n’a opposé que des «non» aux vœux de formation. Formidable. Le service presse à Paris avait indiqué la porte qu’il était permis de pousser : celle du rectorat de Strasbourg où une commission, rendez-vous hebdomadaire, avait lieu vendredi matin.

Parcoursup : «Cette réforme renforce l'exclusion territoriale, je le mesure dans ma ville»

  Parcoursup : «Cette réforme renforce l'exclusion territoriale, je le mesure dans ma ville» Depuis le début de l'année, «Libération» donne la parole à ceux qui sont en première ligne dans l'application de cette réforme. Aujourd'hui, la maire d'Aubervilliers (93), inquiète pour «ses » jeunes. Depuis l’annonce des premiers résultats le 22 mai, la nouvelle plateforme Parcoursup, qui répartit les élèves de terminale dans les filières de l’enseignement supérieur, suscite critiques et inquiétudes surtout. Un tiers des élèves n’ont toujours aucune proposition d’affectation et angoissent. Beaucoup reprochent au gouvernement une réforme d’ampleur menée trop vite. Depuis le début de l’année, Libération donne la parole à tous ceux qui sont en première ligne dans l’application de cette réfo

1 A partir du 15 janvier : Information sur le fonctionnement de Parcoursup 2 Du 22 janvier au 13 mars 18h00 : Inscription et saisie des vœux

“Aujourd’hui, le 8 juin, 615.000 candidats ont reçu une proposition, c’est 76%, donc on a dépassé les estimations, ça avance”, a déclaré sur Europe 1 Jérôme Teillard, responsable de Parcoursup au ministère de l’Education nationale.

8h20 sur le perron. Mais qui est ce groupe ? Salut les confrères ! Ils sont tous là, et rient jaune. Car chacun pensait être seul, et on est une dizaine. Direction une salle de réunion toute en boiseries. Instant logistique, les télés ici, les radios là, les membres de la commission en face, en demi-cercle c’est mieux. Faudrait pas tout gâcher, que les images soient mauvaises. Mais attention, ce n’est pas une conférence de presse, il s’agit bien d’un reportage. On aura le privilège d’observer discrètement une tranche de réel, un moment confidentiel de l’administration où des acteurs de l’éducation, proviseurs, directeurs de formations universitaires, spécialistes de l’enseignement vont statuer sur des cas individuels. Des dossiers de presse ont néanmoins été préparés. Juste au cas où, sans doute.

Roland-Garros 2018 : Éliminé, Novak Djokovic tendu et furieux en conférence de presse (Vidéo)

  Roland-Garros 2018 : Éliminé, Novak Djokovic tendu et furieux en conférence de presse (Vidéo) Coup dur pour Novak Djokovic à Roland-Garros cette année. À la surprise générale, le joueur de tennis serbe a été éliminé de la compétition par l'italien Marco Cecchinato. Très déçu, Novak Djokovic n'a pas pu cacher sa colère lors de la conférence de presse. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.Marco Cecchinato a marqué un grand coup à Roland-Garros cette année puisque l'italien a réussi à éliminer en quarts de finale Novak Djokovic.

Inscription post-bac : Parcoursup , comment ça fonctionne ? Voici les étapes et dates à connaitre pour réussir vos pré-inscriptions dans le supérieur. Divers Conférence de Nathalie Rapo Lundi 4 juin 2018Théâtre Saint Georges - 75009.

Les trois grandes agences de presse internationales sont l’Agence France- Presse (AFP), Reuters et Associated Press (AP). Le montage d’une fausse interview ou le reportage * tourné avec des comédiens ou des complices se faisant passer pour des témoins sont les formes de bidonnage les

Les membres de la commission s’installent silencieusement devant leurs beaux chevalets nominatifs. Ils ont sûrement le trac. La rectrice, Sophie Béjean, entre en scène, fait le tour pour serrer la main des journalistes. Avec elle, tout est toujours sous contrôle. Elle a cette réputation. Trois coups, lever de rideau. Elle explique d’un ton pédagogue le fonctionnement du dispositif. Juste histoire de rappeler les règles du jeu aux participants. Des fois qu’ils les aient oubliées. L’occasion aussi de nous faire bien comprendre que c’est un travail de fond remarquable qui est conduit, de l’accompagnement individualisé, minutieux, du cousu main qui rassemble largement sur le terrain. Un monde merveilleux où aucun jeune ne sera oublié.

Cinq cas ce matin, sur un total de 221 saisies pour l’académie de Strasbourg. Des jeunes sans solution qui ont cliqué sur le site pour saisir cette commission. L’histoire ne dit pas ce qu’il advient des autres. Des décrocheurs de Parcoursup qui n’ont essuyé que des refus et n’ont pas cliqué pour demander de l’aide, un plan B. Voilà qu’on nous distribue des fiches anonymisées, avec vœux, résultats scolaires, motivation. Le chef de l’information et de l’orientation résume chacun. Ton monocorde, la rectrice conduit la séance, se tourne vers les uns, les autres, en fonction des «pistes» envisagées. En gros, on corrige les vœux. Et curieusement, il y en a pour tout le monde : une fois elle se renseigne auprès de l’IUT ou l’université sur les formations en tension, une autre auprès du Crous pour trouver un logement à une jeune fille qui aura une place mais en Lorraine, ou encore vers le conseiller d’orientation parce qu’il faudra affiner un projet professionnel. C’est vraiment super quand le hasard fait bien les choses.

Tous ces cas d’école, bien différents, bien complémentaires donnent l’opportunité à chacun, autour de la table, de faire de la retape pour sa formation ou son dispositif. Pas de débat. Ont-ils assez répété leur texte ? L’ensemble, ronronnant, manque un peu de naturel. Et voilà que l’audiovisuel veut faire des interviews. Ce n’était pas prévu dans la séquence. Faudrait pas qu’on croit que c’est un point presse. Minauderies de circonstances. Puisque c’est une demande des journalistes… Après, il faut partir. La commission poursuit son travail hors presse indique la rectrice. Pauvre Sophie Béjean, elle doit y passer un temps fou, à éplucher les bulletins scolaires de ces ados qui, s’ils n’avaient pas rempli Parcoursup avec leurs pieds, n’en seraient pas là.

France-E5 mlns de dégâts lors des occupations d'universités-Vidal .
La facture des dégâts commis lors des blocages de plusieurs universités par des militants opposés à la loi Orientation et réussite des étudiants (Ore) au début du printemps dépasse cinq millions d'euros, a déclaré lundi la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Frédérique Vidal "On est à un peu plus de cinq millions d'euros de dégâts", a-t-elle dit sur RTL, en précisant que ces coûts seraient à la charge de son ministère."On n'avait jamais vu autant de violence et de volonté de casser", a ajouté la ministre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!