The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

France Santé: UFC-Que choisir dénonce "l'explosion" des tarifs des complémentaires

18:47  12 juin  2018
18:47  12 juin  2018 Source:   msn.com

Complémentaires santé : l’UFC dénonce l’explosion des cotisations

  Complémentaires santé : l’UFC dénonce l’explosion des cotisations L'UFC-Que choisir pointe notamment une "dérive des frais de gestion" et une concurrence affaiblie par le manque de "lisibilité des offres".Selon une enquête de l'association de consommateurs UFC-Que choisir, les cotisations versées par les assurés sont passées de "468 euros par personne et par an en moyenne en 2006 à 688 euros en 2017", soit une inflation de 47% (contre 14% pour l'économie en général).

Les cotisations aux complémentaires santé ont "explosé" ces dix dernières années, dénonce l ' UFC - Que choisir , pointant notamment une "dérive des frais de gestion" et une concurrence affaiblie par le manque de "lisibilité des offres", dans une enquête publiée mardi.

"Nous avons regardé les deux dimensions de l'accès aux soins, la dimension géographique et la dimension financière. Et c'est vrai que lorsqu'on couple les deux, les résultats sont assez dramatiques", commente Alain Bazot, président de l' UFC - Que Choisir .

Les cotisations aux complémentaires santé ont "explosé" ces dix dernières années, dénonce l'UFC-Que choisir, pointant notamment une "dérive des frais de gestion" et une concurrence affaiblie par le manque de "lisibilité des offres", dans une enquête publiée mardi.

Le siège de l'association UFC-Que Choisir, le 25 mars 2014 à Paris © Fournis par AFP Le siège de l'association UFC-Que Choisir, le 25 mars 2014 à Paris

Selon cette enquête de l'association de consommateurs, présentée à la presse, les cotisations versées par les assurés sont passées de "468 euros par personne et par an en moyenne en 2006 à 688 euros en 2017", soit une inflation de 47%, contre 14% pour l'économie en général.

UFC- Que Choisir dénonce la dérive des frais des complémentaires santé

  UFC- Que Choisir dénonce la dérive des frais des complémentaires santé L'association UFC que Choisir dénonce une hausse de 47% en onze ans du tarif des complémentaires santé et le manque de lisibilité des contrats qui empêche les assurés de faire jouer le jeu de la concurrence. © Paul DELORT/Le Figaro UFC-Que Choisir fustige les dépenses publicitaires et de communication des complémentaires santé.

Les tarifs excessifs ont été dénoncés par UFC Que choisir ; LeLynx vous explique. Sur LeLynx.fr, comparateur de mutuelles, demandez un devis mutuelle et faites des économies sur votre contrat complémentaire santé tout en bénéficiant d’une couverture large.

Système de santé - Complémentaire santé . Exclusif ComparateurTrouvez la mutuelle santé adaptée à votre profil. Suite à la récente validation par l’Arcep des hausses de tarifs des prestations du service universel postal souhaitées par La Poste pour l’année 2018, l’ UFC - Que Choisir s’émeut de

En 2017, elles disposaient de 40,5 milliards d'euros de cotisations.

En outre, les complémentaires "vont voir leur rôle se renforcer" ces prochaines années, avec la mise en place du "reste à charge zéro" (remboursement intégral de certaines lunettes, prothèses dentaires et auditives), qui "va se répercuter" sur les tarifs, prévient l'UFC-Que choisir.

Les hausses de la fiscalité ne justifient "que moins du tiers de la progression", assure l'UFC, pointant une "grave dérive" des frais de gestion. Ils ont représenté "7,2 milliards d'euros" de dépenses en 2016, dont 2,8 milliards en frais d'acquisition de clients (publicité, communication) et ont augmenté de 30% depuis 2010, soit "deux fois plus que celle des prestations remboursées aux assurés" (+15%).

France-Les tarifs du gaz devraient augmenter de 8,1%-CRE

  France-Les tarifs du gaz devraient augmenter de 8,1%-CRE Les tarifs réglementés du gaz en France devraient augmenter aux environs de 8,1% (hors taxes) au 1er juillet, a annoncé lundi la Commission de régulation de l'énergie (CRE).Ces tarifs, qui concernent environ 4,9 millions de clients résidentiels et professionnels d'Engie, sont appelés à disparaître après une décision du Conseil d'Etat de juillet 2017 selon laquelle ils constituent une entrave "à la réalisation d'un marché du gaz naturel concurrentiel".

Santé : le plan de prévention du gouvernement.

Pendant qu'on est là. Bienvenue sur votre régime santé et dentaire ! Liste des associations étudiantes. Découvrez les. Réseaux De La Santé DE L’ASEQ. Profitez d’offres exclusives dans votre région. Changer l'école. Choisir un Réseau de la santé de l’ASEQ.

Ils s'élèvent pour les contrats individuels à 21,5% de la cotisation, les taux pouvant grimper à 42% pour certains contrats, selon des calculs basés sur l'analyse de documents commerciaux et de 207 avis d’échéance.

En revanche, le taux de redistribution, c’est-à-dire la part des cotisations revenant aux assurés sous forme de prestations, "s’effondre", regrette l'UFC, estimant que "seulement 66% des cotisations en moyenne", et moins de 50% pour certains contrats, reviennent aux assurés individuels", contre 76% pour les contrats collectifs.

"Ces dérives" s'expliquent notamment "par l’illisibilité" des garanties santé, qui "empêche largement la comparaison et atténue la concurrence", explique l'UFC.

L'association demande donc aux pouvoirs publics "d’encadrer la comparabilité des offres" et de "publier enfin l’arrêté prévu par la loi Hamon de 2014, pour une liste standardisée d’exemples de remboursements en euros" dans les brochures.

Elle souhaite enfin contraindre les complémentaires à publier leur "taux de redistribution" avant toute souscription, par exemple sur internet.

Fâché par des propos de Trudeau, Trump se désolidarise du communiqué final du G7 .
Donald Trump s'est désolidarisé à la surprise générale samedi soir du communiqué final négocié de haute lutte au sommet du G7 au Canada, qualifiant l'hôte Justin Trudeau de "très malhonnête et faible" pour avoir qualifié d'"insultants" les tarifs américains."En raison des fausses déclarations de Justin à sa conférence de presse, et du fait que le Canada impose des taxes massives sur nos agriculteurs, travailleurs et entreprises américains, j'ai demandé à nos représentants américains de retirer le soutien au communiqué, tandis que nous envisageons des tarifs sur les automobiles qui inondent le marché américain!" a tweeté Donald Trump depuis l'avion qui l'emmène du Can

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!