The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

France Complémentaires santé : l’UFC dénonce l’explosion des cotisations

19:46  12 juin  2018
19:46  12 juin  2018 Source:   francetvinfo.fr

Santé: UFC-Que choisir dénonce "l'explosion" des tarifs des complémentaires

  Santé: UFC-Que choisir dénonce Les cotisations aux complémentaires santé ont "explosé" ces dix dernières années, dénonce l'UFC-Que choisir, pointant notamment une "dérive des frais de gestion" et une concurrence affaiblie par le manque de "lisibilité des offres", dans une enquête publiée mardi. © Fournis par AFP Le siège de l'association UFC-Que Choisir, le 25 mars 2014 à Paris Selon cette enquête de l'association de consommateurs, présentée à la presse, les cotisations versées par les assurés sont passées de "468 euros par personne et par an en moyenne en 2006 à 688 euros en 2017", soit une inflation de 47%, contre 14% pour

Mutuelle sénior : UFC Que Choisir dénonce des prix très élevés. L’association note par ailleurs que les prix des complémentaires santé pour les séniors ont augmenté de 11.8% en 2011 et qu’un senior paierait 90 euros de cotisation par mois en moyenne.

Depuis le 1er janvier 2016, la loi impose à chaque employeur de mettre en place une complémentaire santé obligatoire qu'il finance à 50%. La cotisation est calculée à l'heure travaillée et chaque salarié intérimaire bénéficie de sa mutuelle entre deux missions même s'il ne travaille pas.

L'UFC-Que choisir pointe notamment une "dérive des frais de gestion" et une concurrence affaiblie par le manque de "lisibilité des offres".

  Complémentaires santé : l’UFC dénonce l’explosion des cotisations © Fournis par Francetv info

Selon une enquête de l'association de consommateurs UFC-Que choisir, les cotisations versées par les assurés sont passées de "468 euros par personne et par an en moyenne en 2006 à 688 euros en 2017", soit une inflation de 47% (contre 14% pour l'économie en général).

Les complémentaires "vont voir leur rôle se renforcer" ces prochaines années, avec la mise en place du "reste à charge zéro" (remboursement intégral de certaines lunettes, prothèses dentaires et auditives), qui "va se répercuter" sur les tarifs, a prévenu UFC-Que choisir.

UFC- Que Choisir dénonce la dérive des frais des complémentaires santé

  UFC- Que Choisir dénonce la dérive des frais des complémentaires santé L'association UFC que Choisir dénonce une hausse de 47% en onze ans du tarif des complémentaires santé et le manque de lisibilité des contrats qui empêche les assurés de faire jouer le jeu de la concurrence. © Paul DELORT/Le Figaro UFC-Que Choisir fustige les dépenses publicitaires et de communication des complémentaires santé.

Complémentaires santé : les obligations des employeurs au 1. A défaut de respect de ce caractère obligatoire, c’est l’ensemble des contributions patronales au financement du régime qui sont réintégrées dans l’assiette des cotisations de sécurité sociale.

Les tarifs des mutuelles complémentaires santé ont augmenté en moyenne de 6,1% sur une année. La Mutualité Française estime qu’à hauteur de 3,2%, la taxe sera répercutée sur les cotisations des mutuelles.

Les frais de gestion en question

L’évolution de la fiscalité du secteur ne justifie "que moins du tiers de la progression", a assuré l'UFC, pointant une "grave dérive" des frais de gestion.

Sur un total près de 40 milliards d'euros de cotisations, ces frais de gestion ont représenté "7,2 milliards d'euros" de dépenses en 2016, dont 2,8 milliards en frais d'acquisition de clients (publicité, communication). Ils ont augmenté de 30% depuis 2010, soit "deux fois plus que celle des prestations remboursées aux assurés" (+15%). Pour les contrats individuels, ils s’élèvent à 21,5% de la cotisation, les taux pouvant grimper à 42% pour certains contrats, selon des calculs basés sur l'analyse de documents commerciaux et de 207 avis d’échéance.

Apprentissage : quand l'Assemblée supprime par "erreur" toutes les cotisations

  Apprentissage : quand l'Assemblée supprime par Un amendement exonérant l'ensemble des entreprises de cotisations sociales et patronales sur l'emploi des apprentis a été adopté en séance. Le gouvernement évoque un couac. © Fournis par Francetv info C'est une "erreur en séance" qui sera "corrigée très rapidement" selon l'entourage de la ministre du Travail. L'Assemblée nationale a adopté, vendredi 15 juin, un amendement Les Républicains qui exonère l'ensemble des entreprises de cotisations sociales et patronales sur l'emploi des apprentis.

Sont inclus dans le comparateur de complémentaires santé de l ' UFC -Que Choisir les principaux acteurs du marché dont nous avons obtenu les tarifs (en direct ou par des clients mystères).

La fixation de la cotisation sera libre à compter de la quatrième année. © Shutterstock. La réforme sur les tarifs des couvertures complémentaires santé était attendue depuis deux ans. Mais selon l ' UFC Que-Choisir, elle n'est pas une bonne nouvelle pour les retraités, puisqu'à partir « de la

Peu de reversements

En revanche, le taux de redistribution, c’est-à-dire la part des cotisations revenant aux assurés sous forme de prestations, "s’effondre", a regretté l'UFC, estimant que "seulement 66% des cotisations en moyenne", et moins de 50% pour certains contrats, reviennent aux assurés individuels", contre 76% pour les contrats collectifs. Ces dérives s'expliquent notamment "par l’illisibilité" des garanties santé, qui "empêche largement la comparaison et atténue la concurrence", a expliqué l'UFC.

L'association demande donc aux pouvoirs publics "d’encadrer la comparabilité des offres" et de "publier enfin l’arrêté prévu par la loi Hamon de 2014, pour une liste standardisée d’exemples de remboursements en euros" dans les brochures. Elle souhaite enfin contraindre les complémentaires à publier leur "taux de redistribution" avant toute souscription, par exemple sur Internet.

avec AFP

Lunettes, prothèses dentaires, appareils auditifs : comment fonctionnera le "reste à charge zéro" .
Emmanuel Macron doit officialiser mercredi la mise en œuvre de l'une de ses promesses de campagne : le remboursement à 100% des lunettes, prothèses auditives et dentaires. © Sipa Emmanuel Macron doit officialiser mercredi la mise en œuvre de l'une de ses promesses de campagne : le remboursement à 100% des lunettes, pro Une semaine après avoir scellé un accord avec les dentistes, le gouvernement aurait enfin trouvé un terrain d'entente avec les audioprothésistes et les opticiens, selon Le Figaro.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-115505-complementaires-sante-l-ufc-denonce-l-explosion-des-cotisations/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!