France Édouard Philippe invite l'État et les territoires à travailler main dans la main

15:20  12 juillet  2018
15:20  12 juillet  2018 Source:   lefigaro.fr

LEAD 1-Philippe ouvert à un statut fiscal adapté pour la Corse

  LEAD 1-Philippe ouvert à un statut fiscal adapté pour la Corse Le gouvernement est prêt à travailler avec les élus corses à la définition d'un "statut fiscal adapté" pour l'île, a déclaré lundi Edouard Philippe à l'issue d'un entretien avec Gilles Simeoni, qui a dénoncé l'intransigeance de l'exécutif.Le Premier ministre a indiqué au président du Conseil exécutif de Corse que l'inscription de la Corse dans la Constitution, avec ses "spécificités géographiques, économiques et sociales", permettrait au Parlement de tenir compte de ses spécificités dans l'élaboration de la loi, précisent ses services dans un communiqué.

Même s'il a été applaudi après son allocution, le locataire de Matignon sait que le chemin est encore long avant que les territoires et l ' État travaillent main «Nous allons apprendre ensemble», a lancé Édouard Philippe , assurant que «le gouvernement porte une attention particulière aux territoires ».

Édouard Philippe invite l ' État et les territoires à travailler main dans la main . À l'Assemblée, Édouard Philippe lance la réforme constitutionnelle. Quels seront les nouveaux africains invités aux frais du contribuable, dans son beau jet privé.

Dans un discours d'une demi-heure, prononcé en ouverture de la Conférence nationale des territoires, le premier ministre a appelé à un «travail commun» entre les élus locaux et le gouvernement. Il a été applaudi.

figarofr: Édouard Philippe au Quai d'Orsay, le 12 juillet 2018. © BERTRAND GUAY/AFP Édouard Philippe au Quai d'Orsay, le 12 juillet 2018.

L'heure n'est pas encore à la réconciliation. Ce jeudi, Édouard Philippe a prononcé un discours d'une demi-heure en ouverture de la Conférence nationale des territoires qui se tient au Quai d'Orsay. Dans son intervention, le chef du gouvernement a affirmé qu'il n'y avait «pas d'un côté les élus locaux qui gèrent les territoires et de l'autre le gouvernement (...)». «Un intérêt commun nous réunit», a-t-il déclaré, remerciant son auditoire de «consacrer cette journée au travail commun».

Edouard Philippe et Nicolas Sarkozy déjeunent à Matignon

  Edouard Philippe et Nicolas Sarkozy déjeunent à Matignon LE SCAN POLITIQUE - Édouard Philippe et Nicolas Sarkozy ont déjeuné ensemble à Matignon, vendredi dernier, selon les informations du Monde. En compagnie de Gérald Darmanin. À l'inverse d'autres hommes politiques, Nicolas Sarkozy n'a jamais eu la nostalgie des lieux de pouvoir. Revenir à l'Élysée, à Bercy ou à Matignon n'a donc jamais été compliqué. Vendredi c'est donc tout naturellement à Matignon et non dans un restaurant que le premier ministre Édouard Philippe et l'ancien chef de l'État se sont retrouvés, selon les informations du Monde.

Pour les articles homonymes, voir Philippe . Édouard Philippe , né le à Rouen, est un haut fonctionnaire et homme d' État français. Il est Premier ministre depuis le 15 mai 2017. Ancien élève de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'ENA

Il sera, plusieurs années de suite, Officier dans la réserve opérationnelle. Il est membre du Conseil d’ État , de 1997 à 2002, affecté à la section du contentieux. En 2001, Édouard PHILIPPE rejoint l’équipe municipale d’Antoine RUFENACHT et devient Adjoint au Maire du Havre.

Même s'il a été applaudi après son allocution, le locataire de Matignon sait que le chemin est encore long avant que les territoires et l'État travaillent main dans la main. En témoigne le boycott de cet événement par trois grands réseaux d'élus, à savoir l'Association des régions (ARF), des départements (ADF) et une partie des maires (AMF). «Nous allons apprendre ensemble», a lancé Édouard Philippe, assurant que «le gouvernement porte une attention particulière aux territoires».

«Deux écueils» à éviter pour «refonder la politique de cohésion des territoires»

Il a notamment évoqué les contrats de limitation de l'augmentation des dépenses publiques proposés par l'État et signés par «la quasi-totalité des communes et des intercommunalités, par un peu moins de la moitié des départements, et par un grand nombre de régions». Soit «près de 230 collectivités sur les 322 cibles». Il a ensuite évoqué la «métropolisation», présentée comme «une bonne nouvelle à bien des égards», et la décentralisation, qui a «à l'évidence a transformé le pays».

Enfin, le premier ministre a dressé les «deux écueils» contre lesquels il faut, selon lui, «lutter en permanence» pour «refonder la politique de cohésion des territoires»: ne pas «tenir un discours exclusivement défensif» et ne pas «dire que la nouvelle organisation doit être définie par l'État et ensuite appliquée». «Je pense que si l'on se plaçait dans ces deux logiques purement défensive et purement verticale on n'obtiendrait pas les résultats escomptés», a-t-il conclu.

Jean-Luc Mélenchon : Edouard Philippe tacle sa soudaine passion pour le football (Vidéo) .
Dans l'hémicycle ce mardi 16 juillet, les Bleus ont eu le droit à une standing-ovation de la part des députés pendant que Jean-Luc Mélenchon, lui, a fait l'objet d'un tacle d'Edouard Philippe. Non Stop Zapping vous en dit plus.Depuis sa campagne pour les législatives à Marseille, Jean-Luc Mélenchon semble avoir changé d'avis concernant le football. Lui qui qualifiait autrefois ce sport "d'opium du peuple" a été surpris à plusieurs reprises en train d'encourager l'Olympique de Marseille. Un revirement de situation qui amuse vivement le Premier ministre, Edouard Philippe.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!