France Le projet de François Fillon ne «suffit pas» à Jean-Christophe Lagarde

19:50  03 janvier  2017
19:50  03 janvier  2017 Source:   Le Figaro

Politique - Présidentielle : une promesse déjà non tenue de François Fillon ?

  Politique - Présidentielle : une promesse déjà non tenue de François Fillon ? Ça commence mal pour François Fillon. Récemment élu à la primaire de la droite, le désormais candidat à la présidentielle de 2017 est en passe de ne pas respecter une de ses promesses. Alors qu'il s'était engagé à désigner «les principaux ministres appelés à conduire les réformes juste après les primaires, soit 4 mois avant l’élection présidentielle», le candidat de la droite n'a toujours pas annoncé les futurs membres de son gouvernement, s'il était élu président. Or le premier tour de l'élection présidentielle doit avoir lieu le 23 avril et le second le 7 mai.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Tribune Convoquer Ghosn à l’Elysée ne suffit pas à réhabiliter le rôle de l’Etat

Site en cours de restauration. Suite à quelques problèmes techniques les serveurs ont dû être réinstallés. Le site et les données sont actuellement en cours de restauration. Le site sera disponible Next notice : Ameriquest lance le projet de dirigeable "Soaring Dreams"

LE SCAN POLITIQUE - Le patron de l'UDI entend peser sur les propositions du candidat vainqueur de la primaire de la droite. Il estime notamment que l'objectif de réduire de 500.000 le nombre de fonctionnaires n'est pas réalisable.

figarofr © MIGUEL MEDINA/AFP figarofr

Les négociations pour les législatives entre l'UDI et LR se poursuivent et les enchères montent. Invité mardi matin de France Info, Jean-Christophe Lagarde a posé les conditions du partenariat qu'il entend conclure avec François Fillon dans le cadre d'une future majorité. Le président de l'UDI a notamment expliqué qu'il attendait de rencontrer à nouveau le candidat de LR pour voir les propositions centristes intégrées dans le programme présidentiel et le projet «amélioré».

Les Républicains font pression sur Guaino en gelant son investiture aux législatives

  Les Républicains font pression sur Guaino en gelant son investiture aux législatives Le président de la Commission nationale d'investiture des Républicains met en garde le député des Yvelines, qui souhaite être candidat contre François Fillon. «C'est minable», répond l'intéressé qui compte se maintenir. © Liewig Christian/ABACA L'ancien conseiller à l'Elysée et actuel candidat à l'élection présidentielle, Henri Guaino Henri Guaino sera-t-il investi par les Républicains pour les prochaines élections législatives? Le député des Yvelines est également candidat à l'élection présidentielle, ce qui ne plaît pas à la rue de Vaugirard.

Le Devoir ( Christophe Huss).

Site officiel de la campagne de François Fillon , candidat à la Primaire de la droite et du centre les 20 et 27 novembre 2016. Mon programme en 50 mots ! Cadrage financier. Le chiffrage de mon projet . Emploi. Bien sûr qu’il est possible de résorber le chômage… si l’on fait enfin ce qu’il faut !

«On sait bien - et François Fillon l'a dit lui-même - que tout dans son programme n'est pas détaillé», a expliqué le député maire de Drancy (Seine-Saint-Denis) pour justifier les ajouts et modifications qu'il entendait voir accomplies. En l'état, le projet du vainqueur de la primaire ne lui «suffit pas». «Je pense qu'on va l'amplifier sur l'environnement», a-t-il évoqué. Sur «la sécurité sociale», également, puisque les centristes sont majoritairement peu convaincus par les propositions en matière de remboursement des soins de l'ancien premier ministre. Il demande également «de nouveaux droits sociaux dont on pourrait discuter, comme la participation en entreprise», des mesures pour accompagner «la dépendance , qui est un problème pour des millions de Français», l'école obligatoire «à trois ans»... Il faut «amplifier ce programme et donc y inclure les idées des centristes», a-t-il encore jugé.

Pour 53% des Français, Fillon mène une mauvaise campagne

  Pour 53% des Français, Fillon mène une mauvaise campagne Une majorité de Français (53%) estiment que François Fillon, candidat de la droite et du centre à la présidentielle, mène "une mauvaise campagne" depuis son investiture, mais 46% pensent le contraire, selon un sondage Elabe pour BFM TV diffusé mercredi. © REUTERS/Philippe Wojazer FILLON MÈNE UNE MAUVAISE CAMPAGNE SELON UNE MAJORITÉ DE FRANÇAIS Pour huit Français sur dix (81%), son programme doit être adapté alors que seules 17% des personnes interrogées souhaitent qu'il maintienne le programme défendu pour la primaire.Les sympathisants de droite sont 63% à saluer sa campagne, contre 36% qui la jugent mauvaise.

L’ombre de l’Opus Dei plane sur le projet de filtrage européen.

de François Hollande ne plaît pas DECENTRALISATION - Le projet du

Réduire de 500.000 le nombre de fonctionnaires? «Pas faisable»

Pour satisfaire au patron de l'UDI, François Fillon devrait compléter son programme, mais aussi en corriger certains aspects. Lagarde pense notamment à la promesse du député de Paris de réduire de 500.000 le nombre de fonctionnaires. «Je ne crois pas que cela soit faisable en cinq ans, a expliqué le centriste. Je peux concevoir que cela se fasse en dix ans, grosso modo 250.000 par quinquennat.» Selon Lagarde, la question du «délai» serait donc «sur la table».

Le président de l'UDI se défend cependant de mettre la pression sur ses partenaires LR au moment où les tractations sur les investitures législatives sont en train d'être conclues. Jean-Christophe Lagarde a notamment assuré qu'il ne s'agit «pas de chantage». «Cela fait partie des discussions de clarification. Je ne veux pas que l'on créé de déception», a-t-il dit avant de rappeler les enjeux électoraux de 2017: «Il n'y aura pas de victoire sans que les millions d'électeurs qui se sentent proches du centre, sans que les idées, les valeurs qu'il porte et que nous pouvons représenter, soient prises en compte», a-t-il assuré. Avant de conclure: «Cette discussion est légitime».

Politique - Sarkozy-Fillon, des retrouvailles bien tardives .
Cinquante-trois jours ! C'est le temps qu'il aura fallu à François Fillon pour retrouver Nicolas Sarkozy depuis la défaite de ce dernier au premier tour de la primaire, le 20 novembre. Aujourd'hui, à la mi-journée, les deux hommes sont convenus de se retrouver dans les locaux de l'ancien chef de l'Etat, rue de Miromesnil (VIIIe).La rencontre est bien sûr très symbolique entre l'ex et le possible futur locataire de l'Elysée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!