France Mélenchon juge une candidature socialiste inutile

15:30  05 janvier  2017
15:30  05 janvier  2017 Source:   Reuters

Inscription sur les listes électorales : Mélenchon demande un délai supplémentaire à Hollande

  Inscription sur les listes électorales : Mélenchon demande un délai supplémentaire à Hollande Dans une lettre adressée au chef de l'Etat, Jean-Luc Mélenchon demande une prolongation "exceptionnelle" de 15 jours pour s'inscrire sur les listes électorales, avant les échéances de 2017. Le délai actuel est fixé au 31 décembre. © Fournis par JDD Jean-Luc Mélenchon veut un délai supplémentaire pour l'inscription sur les listes électorales (Sipa).En plein rush pour s'inscrire sur les listes électorales, Jean-Luc Mélenchon en appelle au Président.

Candidature de Hollande en 2017 : Cambadélis appelle les socialistes à se

Jean-Luc Mélenchon .

Jean-Luc Mélenchon juge inutile, dans une interview au Monde publiée jeudi, une candidature socialiste à l'élection présidentielle, pointant la position d'outsider du parti dans les sondages et fustigeant l'absence de programme.

"Jusqu’à présent, l’ultime justification du candidat socialiste, c‘était d’être en tête dans les sondages", souligne le candidat de "La France insoumise", qui a refusé de participer à la primaire de la gauche organisée les 22 et 29 janvier malgré les appels lancés en ce sens par le PS.

MÉLENCHON JUGE UNE CANDIDATURE SOCIALISTE INUTILE © REUTERS/Charles Platiau MÉLENCHON JUGE UNE CANDIDATURE SOCIALISTE INUTILE

"Il se présentait alors comme le 'vote utile'. Actuellement, le PS est en troisième position derrière M. Macron et moi-même", ajoute-t-il. "Dans ces conditions, sans projet et sans avantage électoral, à quoi bon un candidat du PS ?"

Jadot: Hamon a "un discours plus écolo-compatible"

  Jadot: Hamon a Le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot a tendu la main lundi au candidat à la primaire socialiste Benoît Hamon, voyant en lui "le plus écolo-compatible" et l'invitant à le rejoindre s'il ne l'emportait pas fin janvier.Interrogé par Le Talk-Le Figaro pour savoir si l'ancien ministre de l’Éducation était "le plus écologiste" des quatre "grands candidats" (Manuel Valls, Vincent Peillon, Arnaud Montebourg et lui-même) à la primaire des 22 et 29 janvier, M. Jadot a répondu: "incontestablement".

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Sondages sur Mélenchon , Juppé et Sarkozy

Inutile de vénérer Godard pour venir discuter sur ce forum. Pour échanger sur tous les sujets liés aux courts-métrages, c’est ici ! Appels à candidature , Conseils pour réaliser un court-métrage, Actualités

"En réalité, le vrai choix des électeurs du PS, c’est de trancher entre l’orientation gouvernementale amplifiée, telle que la porte M. Macron, et la tradition de l’humanisme émancipateur de la famille culturelle, que j’incarne."

Dans les sondages, Jean-Luc Mélenchon et l'ex-ministre de l'Economie Emmanuel Macron, candidat du mouvement "En Marche!", arrivent pour l'heure toujours devant le candidat qui gagnera la primaire de la gauche, quel qu'il soit.

Le député européen, âgé de 65 ans, avait remporté 11,1% des voix au premier tour de l'élection présidentielle de 2012. Il a obtenu fin novembre le soutien au Parti communiste.

Sept candidats se disputeront fin janvier l'investiture de la gauche pour l'élection présidentielle qui se tiendra les 23 avril et 7 mai prochains : Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy, et Jean-Luc Benhamias.

Les cinq raisons qui expliquent la progression de Benoît Hamon

  Les cinq raisons qui expliquent la progression de Benoît Hamon Benoît Hamon fait un bond de 11 points dans le dernier sondage publié jeudi et talonne Arnaud Montebourg. L'ancien ministre de l'Education compte bien progresser encore, se rêvant en outsider qui finit premier, comme François Fillon avant lui. Comment a-t-il opéré sa remontée? Eléments de réponse. © Fournis par JDD Benoît Hamon a progressé de 11 points dans les sondages. (Reuters)Le 8 décembre dernier, Benoit Hamon remplace, au pied levé, Manuel Valls et François Hollande, qui ont tous deux décliné l'invitation de France 2 pour participer à L'Emission politique.

Désolé, il semblerait que la page que vous cherchez soit introuvable. Retour à l'accueil. Comment jugez -vous la candidature de Youssou Ndour à la présidentielle

Algérie France Andorre Émirats Arabes Unis Afghanistan Antigua-et-Barbuda Anguilla Albanie Arménie Antilles Néerlandaises Angola Antarctique Argentine Samoa Americaine Autriche Australie Aruba Jean-luc mélenchon .

BOUCLER UN PROGRAMME

François Hollande a annoncé début décembre qu'il renonçait à briguer un nouveau mandat.

"La légitimité de la candidature PS, c’était celle du président sortant qui, faisant valoir son bilan, aurait proposé de le corriger ou de l’amplifier", estime Jean-Luc Mélenchon.

"Faute de bilan, il aurait pu y avoir comme alternative un projet ou un programme du PS. Mais lui-même a renoncé à en avoir un. Il leur reste donc 92 jours, entre la fin de la primaire et le premier tour de la présidentielle, pour boucler un programme et le faire assez connaître pour que les citoyens puissent se prononcer dessus."

A quatre mois du scrutin présidentiel, Jean-Luc Mélenchon assure avoir recueilli la quasi totalité des 500 parrainages d'élus nécessaires.

"Je les ai, à 17 près. Mais je ne suis pas tranquille tant que je n’ai pas une marge, aux alentours de 600 signatures", indique-t-il. Quant au financement de sa campagne, "le banquier est d’accord sur le principe pour un prêt."

"Nous avons déjà récolté 1 million d’euros de dons. On devrait être entre 5 et 7 millions d’euros, soit moins que les 9 millions de 2012."

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Peillon s'inquiète de l'influence de la "fachosphère" contre la solidarité .
Vincent Peillon a fustigé vendredi l'influence prise selon lui par "la fachosphère" contre la solidarité en France, lors d'un débat à Dijon auquel participaient également Manuel Valls et des représentants de la quasi totalité des candidats de gauche. L'ancien ministre de l'Education, candidat à la primaire socialiste élargie, s'est dit "très inquiet" de voir l'"évolution de notre société", "profondément idéologique et négative", "qui amène certains de nos concitoyens à considérer que l'autre, le réfugié, le jeune, le chômeur est l'ennemi de notre vie commune".

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!