France Politique - Présidentielle : Fillon en toute bonne foi

08:40  06 janvier  2017
08:40  06 janvier  2017 Source:   Le Parisien

Politique - Présidentielle : une promesse déjà non tenue de François Fillon ?

  Politique - Présidentielle : une promesse déjà non tenue de François Fillon ? Ça commence mal pour François Fillon. Récemment élu à la primaire de la droite, le désormais candidat à la présidentielle de 2017 est en passe de ne pas respecter une de ses promesses. Alors qu'il s'était engagé à désigner «les principaux ministres appelés à conduire les réformes juste après les primaires, soit 4 mois avant l’élection présidentielle», le candidat de la droite n'a toujours pas annoncé les futurs membres de son gouvernement, s'il était élu président. Or le premier tour de l'élection présidentielle doit avoir lieu le 23 avril et le second le 7 mai.

Présidentielle 2017 : des partisans de Valls veulent faire barrage à Hollande

La meilleure protection contre l’esprit du monde est la prière.

Le Parisien: Eglise Saint-Thomas d’Aquin (Paris, VIIe), le 24 février 2013. François Fillon, qui défend une « vie spirituelle marquée par le message du Christ », assiste avec sa femme Pénélope à une messe célébrée par Monseigneur André XXIII. © BESTIMAGE/ALAIN GUIZARD Eglise Saint-Thomas d’Aquin (Paris, VIIe), le 24 février 2013. François Fillon, qui défend une « vie spirituelle marquée par le message du Christ », assiste avec sa femme Pénélope à une messe célébrée par Monseigneur André XXIII.


La déclaration de trop ? Trois jours après avoir réaffirmé sur le plateau de TF 1 qu'il était chrétien, François Fillon s'attire toujours les foudres de la classe politique, qui l'accuse de s'arroger le vote catholique et même de faire du communautarisme ! Une « erreur, voire une faute », selon Henri Guaino, une « dérive », pour François Bayrou, alors que Vincent Peillon, candidat à la primaire de la gauche, réaffirme que le principe de laïcité vaut « pour tous », et « surtout pour les hommes politiques ».

Marine Le Pen continuera la politique même en cas d'échec en 2017

  Marine Le Pen continuera la politique même en cas d'échec en 2017 La présidente du Front national Marine Le Pen a assuré mardi qu'elle continuerait de faire de la politique même en cas de défaite à l'élection présidentielle pour laquelle elle est donnée présente au second tour dans les sondages. A la question de savoir, sur BFM TV-RMC, si elle arrêterait la politique en cas d'échec, elle a répondu : "non parce que je ne me bats pas pour moi-même"."Je ne suis pas en train de me construire une carrière en me disant 'si je ne réussis pas ça j'arrêterai', je me bats pour le pays, je me bats pour le peuple", a-t-elle dit.

LaVie.fr est actuellement en opération de maintenance et de mise à jour. Vous pourrez bientôt découvrir une nouvelle version adaptée à tous les supports (mobile, tablette ). Pour accéder Presidentielle : la santé attendue au tournant.

Mardi soir, alors qu'il s'exprimait sur son programme social, qualifié de « brutal » par ses adversaires, le candidat de la droite à la présidentielle a eu cette réponse en forme de revendication : « Je suis gaulliste et, de surcroît, je suis chrétien. Cela veut dire que je ne prendrai jamais une décision qui soit contraire à la dignité humaine. » Des propos inhabituels dans la bouche d'un candidat à l'Elysée mais qui ne doivent rien au hasard. Selon nos informations, la formule avait été préparée en amont avec ses communicants, dont Anne Méaux, patronne de l'influente agence Image 7. « Il a fait coup double avec cette formule : c'est hyper efficace électoralement car il borde l'électorat catho qui serait tenté d'aller chez Le Pen, mais il répond aussi à la critique très largement répandue sur la droite inhumaine », admet un membre de son cercle rapproché.

Les Républicains font pression sur Guaino en gelant son investiture aux législatives

  Les Républicains font pression sur Guaino en gelant son investiture aux législatives Le président de la Commission nationale d'investiture des Républicains met en garde le député des Yvelines, qui souhaite être candidat contre François Fillon. «C'est minable», répond l'intéressé qui compte se maintenir. © Liewig Christian/ABACA L'ancien conseiller à l'Elysée et actuel candidat à l'élection présidentielle, Henri Guaino Henri Guaino sera-t-il investi par les Républicains pour les prochaines élections législatives? Le député des Yvelines est également candidat à l'élection présidentielle, ce qui ne plaît pas à la rue de Vaugirard.

Le fichier que vous recherchez n'existe pas ou vous tentez d'accéder à un fichier sans passer par le site www.compta-online.com (les téléchargements par lien direct sont interdits). Liens de téléchargement. Inflation et politique monétaire.

Les + lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images.

De quoi faire bondir Marine Le Pen. « C'est de l'électoralisme cynique et une vraie rupture avec les valeurs de la République ! » confiait-elle, jeudi, particulièrement remontée. « Comment pourra-t-on interdire demain des listes musulmanes si M. Fillon donne ce mauvais exemple ? » s'interroge la patronne du FN. « Quand Fillon dit qu'il est gaulliste et chrétien, il dit qu'il se soucie des faibles et des plus démunis. Ça ne veut pas dire qu'il se réclame du drapeau du Vatican », décrypte l'historien Jean-François Colosimo (voir ci-dessous). Mais celui-ci admet que « c'est une manière de rassurer une partie de ses militants et de ses électeurs dans la perspective du premier tour de la présidentielle ».

Il avait soutenu la Manif pour tous

Depuis des mois déjà, et même depuis la sortie de son livre « Faire » en septembre 2015, Fillon soigne en effet cette partie de l'électorat qui a notamment contribué à sa victoire à la primaire de novembre dernier. Un chapitre entier, intitulé « La foi », revient même sur son éducation catholique. « Ma vie spirituelle reste marquée par le message du Christ », explique celui qui va chaque année se ressourcer à l'abbaye bénédictine Saint- Pierre de Solesmes, voisine de sa propriété sarthoise. Il a par ailleurs soutenu les mouvements hostiles au mariage pour tous.

Dans son entourage, en tout cas, on fait bloc face à la critique. « Ce pays a un vrai problème avec sa façon de parler de la religion. Franchement, quand on connaît l'histoire de François Fillon, son combat déjà ancien pour les chrétiens d'Orient, par exemple, comment prétendre qu'il n'est pas sincère ? Ses convictions sont profondes et anciennes », s'emporte Florence Portelli, l'une de ses porte-parole. « Il n'en fait pas un porte-étendard, et il ne se sent pas au-dessus des autres quand il dit cela. Mais pourquoi devrait-il renier ce qu'il est ? » enfonce un cadre filloniste.

Politique - Sarkozy-Fillon, des retrouvailles bien tardives .
Cinquante-trois jours ! C'est le temps qu'il aura fallu à François Fillon pour retrouver Nicolas Sarkozy depuis la défaite de ce dernier au premier tour de la primaire, le 20 novembre. Aujourd'hui, à la mi-journée, les deux hommes sont convenus de se retrouver dans les locaux de l'ancien chef de l'Etat, rue de Miromesnil (VIIIe).La rencontre est bien sûr très symbolique entre l'ex et le possible futur locataire de l'Elysée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

Commentaires:

comments powered by HyperComments
C'est intéressant!