France Société - Nice : relaxe d'un enseignant-chercheur du CNRS qui avait aidé des migrants

20:35  06 janvier  2017
20:35  06 janvier  2017 Source:   Le Parisien

Un millier de migrants tentent d'entrer dans l'enclave de Ceuta

  Un millier de migrants tentent d'entrer dans l'enclave de Ceuta Environ 1.100 migrants venus d'Afrique sub-saharienne ont tenté dimanche de pénétrer dans l'enclave espagnole de Ceuta, au Maroc, en s'attaquant à une clôture mais la plupart d'entre eux ont été repoussés, ont annoncé les autorités espagnoles. Plusieurs dizaines de personnes sont parvenues à atteindre le sommet de cette barrière de six mètres de haut avant d'être repoussées par des grues, montrent des images de la chaîne de télévision locale Faro TV.

Sanction des enseignants coupables de fraude ou de faute professionnelle.

85 % le montant d’emprunt lors d ’ un refinancement d’hypothèque (.

Le Parisien: Nice (Alpes-Maritimes, le 23 novembre 2016. Près de deux cents personnes étaient venues soutenir Pierre-Alain Mannoni. © (AFP/ Yann COATSALIOU.) Nice (Alpes-Maritimes, le 23 novembre 2016. Près de deux cents personnes étaient venues soutenir Pierre-Alain Mannoni.

Pierre-Alain Mannoni, un enseignant-chercheur du CNRS poursuivi pour avoir convoyé des Erythréennes venues d'Italie, a été relaxé vendredi par le tribunal correctionnel de Nice (Alpes-Maritimes). Le procureur de la République avait requis fin novembre à son encontre six mois de prison avec sursis.

«Le tribunal a reconnu que j'avais agi pour préserver leur dignité et ça ce n'est pas condamnable, c'est ça qui est important», a déclaré Pierre-Alain Mannoni à la sortie du tribunal. «C'est une grande victoire pour les gens qui aident et aussi pour tous les gens qui ont besoin d'être aidés». Cet enseignant-chercheur à la faculté de Nice Sophia Antipolis, 45 ans, avait été interpellé le 18 octobre à un péage près de Menton avec dans sa voiture trois Erythréennes dont une mineure, qu'il emmenait à son domicile pour les héberger.

Un agriculteur jugé pour avoir aidé des migrants venant d'Italie

  Un agriculteur jugé pour avoir aidé des migrants venant d'Italie Depuis 2015, de nombreux habitants de la vallée franco-italienne de la Roya aident des étrangers en les hébergeant, ou en leur faisant traverser la frontière. L'un d'entre eux, Cédric Herrou, doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Nice, mercredi. "Mon métier, c'est de produire de l'huile d'olive et des œufs. Mon casier est vierge, je n'ai jamais mis les pieds dans un tribunal", expose calmement Cédric Herrou. "Alors forcément, ça va me faire bizarre.

La société .

Site en cours de restauration. Suite à quelques problèmes techniques les serveurs ont dû être réinstallés. Le site et les données sont actuellement en cours de restauration. Le site sera disponible Valbonne - Centre national de la recherche scientifique ( CNRS ) Valbonne

Poursuivi pour aide au séjour et aide au transport d'étrangers en situation irrégulière, le tribunal lui a accordé l'immunité pénale, estimant qu'il avait agi pour préserver la dignité des personnes convoyées. La loi prévoit, depuis 2012, l'immunité pour les passeurs qui ne sont pas rétribués et qui agissent si la vie des personnes recueillies est jugée en péril.

Dans la vallée de la Roya, on aide les migrants

Depuis 2015, de nombreux habitants de la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes) viennent en aide aux migrants, souvent des Africains fuyant des pays instables. Mercredi, le procureur de la République de Nice a par ailleurs requis 8 mois de prison avec sursis contre Cédric Herrou, un agriculteur de cette vallée, dans un autre dossier d'aide aux migrants, nombreux à entrer dans les Alpes-Maritimes depuis l'Italie voisine. La justice lui reproche l'installation en octobre 2016 sans autorisation d'une cinquantaine d'Erythréens dans un centre de vacances SNCF désaffecté à Saint-Dalmas-de-Tende.

VIDEO. Aide aux migrants: un enseignant-chercheur du CNRS relaxé à Nice

Dans les Alpes-Maritimes, Fillon met à jour son projet en matière d'immigration .
Le candidat de la droite à l'Élysée se rend mercredi à la frontière de Menton pour s'entretenir avec les forces de l'ordre qui guettent le passage des migrants clandestins, avant de tenir un meeting à Nice. © PHILIPPE WOJAZER/REUTERS figarofr De notre envoyé spécial dans les Alpes-MaritimesFrançois Fillon s'est rendu mercredi dans les Alpes-Maritimes pour son premier déplacement de deux jours consécutifs depuis sa victoire à la primaire. L'ancien premier ministre avait fait de ce format de visite l'un de ses préférés durant la campagne qui l'opposait à ses concurrents de droite.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-33638-societe-nice-relaxe-dun-enseignant-chercheur-du-cnrs-qui-avait-aide-des-migrants/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!