France Aide aux migrants: "Peut-être généreux mais pas responsable", selon Fillon

08:35  11 janvier  2017
08:35  11 janvier  2017 Source:   AFP

Un millier de migrants tentent d'entrer dans l'enclave de Ceuta

  Un millier de migrants tentent d'entrer dans l'enclave de Ceuta Environ 1.100 migrants venus d'Afrique sub-saharienne ont tenté dimanche de pénétrer dans l'enclave espagnole de Ceuta, au Maroc, en s'attaquant à une clôture mais la plupart d'entre eux ont été repoussés, ont annoncé les autorités espagnoles. Plusieurs dizaines de personnes sont parvenues à atteindre le sommet de cette barrière de six mètres de haut avant d'être repoussées par des grues, montrent des images de la chaîne de télévision locale Faro TV.

© 2016 Microsoft Confidentialité et cookies Légal À propos de nos annonces Commentaires Aide MSN Monde Newsletter.

Liseuse documents eyrolles. Chapitre 19 : Méthode de migration pour l'administrateur.

François Fillon, le 10 janvier 2017, à Paris. © Fournis par AFP François Fillon, le 10 janvier 2017, à Paris.

François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, a qualifié de "peut-être généreux mais pas responsable" l'agriculteur Cédric Herrou, contre qui le procureur de Nice a requis huis mois de prison avec sursis pour avoir aidé des migrants.

M. Herrou, qui attend le jugement prévu pour le 10 février, "est peut-être généreux mais il n’est, à mon sens, pas responsable car ce n’est pas à lui de juger qui peut entrer et demeurer en France", estime le vainqueur de la primaire de la droite dans un entretien à Nice Matin à paraître mercredi.

M. Fillon se rend mercredi et jeudi dans les Alpes-Maritimes pour évoquer les questions de sécurité et d'immigration.

"C'est un honneur", revendique l'agriculteur jugé pour avoir aidé des migrants

  Environ 300 personnes soutenant Cédric Herrou étaient rassemblées devant le tribunal correctionnel de Nice, mercredi. L'agriculteur encourt jusqu'à 5 ans de prison et 30.000 euros d'amende.Environ 300 personnes soutenant Cédric Herrou étaient rassemblées devant le tribunal correctionnel de Nice, mercredi. L'agriculteur encourt jusqu'à 5 ans de prison et 30.000 euros d'amende.

Fillon , Woerth et les retraites

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Dans la tête de François Fillon 20 508 visites 33 réactions 2.

"Il y a des lois et il convient de les respecter. Sinon, c’est l’anarchie. C’est l’honneur de la France de protéger ceux qui fuient la guerre et sont persécutés. Mais il y a des règles qui encadrent l’accueil des réfugiés et des étrangers qui ne sont pas tous éligibles au droit d’asile. Ceux qui ne les respectent pas s’exposent à des sanctions", affirme aussi l'ancien Premier ministre.

Il explique par ailleurs qu'il faut "une immigration minimale et très contrôlée, répondant à nos besoins économiques et à nos capacités d’accueil et d’intégration."

"Nous devons donner un signal fort en pratiquant une politique ferme d’expulsion des étrangers en situation irrégulière vers leur pays d’origine. Et notamment tous les déboutés du droit d'asile (...). Nous devrons aussi renégocier les accords de Schengen (...). Nous avons besoin d’un corps de garde-frontières et de garde-côtes pour surveiller nos frontières terrestres et nos façades maritimes (...). Les États qui ne parviennent pas à assurer la surveillance de leurs frontières devront sortir du système Schengen", demande le député de Paris.

"Enfin, nous devons pouvoir rétablir des contrôles à nos frontières lorsque la situation l’exige, comme c’est le cas actuellement en raison des impératifs de l’état d’urgence", poursuit-il.

M. Fillon répond une nouvelle fois à ses adversaires, unanimes pour juger son projet "brutal": "Ceux qui disent cela, ce sont des démagogues de la gauche et de l’extrême droite qui veulent endormir les Français. La vérité, c’est que mon projet est tout simplement efficace, raisonnable et responsable."

Alpes-Maritimes : Cédric Herrou, déjà poursuivi pour aide aux migrants, de nouveau interpellé .
L'agriculteur a été arrêté, mercredi, en compagnie de plusieurs migrants à Sospel, une commune française située à la frontière italienne. © Fournis par Francetv info Il avait prévenu qu'il ne s'arrêterait pas. Cédric Herrou, qui a été jugé à Nice (Alpes-Maritimes), début janvier pour aide aux migrants, a de nouveau été interpellé mercredi 18 janvier au soir et placé en garde à vue, rapporte jeudi France Bleu Azur. L'agriculteur a été arrêté en compagnie de plusieurs migrants à Sospel, une commune française située à la frontière italienne, d'après l'association Roya Citoyenne.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-34096-aide-aux-migrants-peut-etre-genereux-mais-pas-responsable-selon-fillon/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!