France Faits divers - Morbihan : un élu FN menacé avec une arme alors qu'il collait des affiches pro-Le Pen

20:30  17 février  2017
20:30  17 février  2017 Source:   leparisien.fr

Enlèvement et extorsion dans la Nièvre : des suspects toujours recherchés

  Enlèvement et extorsion dans la Nièvre : des suspects toujours recherchés Trois hommes ont enlevé un jeune homme dans la Nièvre mercredi soir pour soutirer de l'argent à sa mère, avant de prendre la fuite. Plusieurs suspects étaient toujours recherchés jeudi dans la Nièvre après l'enlèvement d'un jeune homme de 23 ans, retrouvé mercredi soir, et l'extorsion de sommes d'argent à sa mère sur fond de trafic présumé de stupéfiants, selon le parquet de Nevers. Libérée par ses ravisseurs, la victime a été retrouvée en vie mercredi soir vers 21h à la gare de Nevers. Les forces de l'ordre ont également interpellé un homme qui serait le chauffeur d'un véhicule utilisé pour l'enlèvement.

Il était 22 heures jeudi quand Bertrand Iragne, conseiller municipal du Front national à Vannes, conseiller régional et secrétaire départemental du FN dans le Morbihan , collait des affiches dans une rue de Vannes pour le meeting de Marine Le Pen , le 26 février à Nantes.

Le FN inapte à changer la ville, selon les Français SONDAGE - Alors que le . Un conseiller régional du Front national a été menacé jeudi à Vannes ( Morbihan ) avec une arme de poing, qui s'est avérée être une réplique, alors qu ' il collait des affiches FN .

Le Parisien: Illustration. Un conseiller régional du Front national a été menacé jeudi à Vannes (Morbihan) avec une arme de poing, qui s'est avérée être une réplique, alors qu'il collait des affiches FN. © LP/Jean Nicholas GUILLO Illustration. Un conseiller régional du Front national a été menacé jeudi à Vannes (Morbihan) avec une arme de poing, qui s'est avérée être une réplique, alors qu'il collait des affiches FN.

Deux personnes ont été interpellées peu après les faits. Un conseiller régional du Front national a été menacé à Vannes (Morbihan) avec une arme de poing, qui s'est avérée être une réplique, alors qu'il collait des affiches, selon une annonce vendredi du parquet de Vannes.

Il était 22h jeudi quand Bertrand Iragne, conseiller municipal, régional et secrétaire départemental FN dans le Morbihan, collait des affiches pour le meeting de Marine Le Pen, le 26 février à Nantes.

Lorraine - Meurthe-et-Moselle : un ado de 14 ans soupçonné du viol de deux fillettes

  Lorraine - Meurthe-et-Moselle : un ado de 14 ans soupçonné du viol de deux fillettes Un adolescent de 14 ans, résidant à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), est soupçonné d'avoir violé deux fillettes de 10 et 13 ans. Le garçon a été déféré au tribunal de Nancy ce jeudi. Le parquet devrait ordonner une ouverture d'information judiciaire rapporte le journal

« Le conducteur a alors braqué une arme vers moi en criant qu ’ il allait me tuer », raconte Bertrand Iragne. Les policiers ont rapidement été alertés et une patrouille de la brigade anticriminalité a réussi à interpeller les deux auteurs présumés du braquage non loin du lieu des faits .

Il était 22h le 16 février quand Bertrand Iragne, conseiller municipal du Front national à Vannes, conseiller régional et secrétaire départemental du FN dans le Morbihan , collait des affiches dans une rue de Vannes pour le meeting de Marine Le Pen , prévu le 26 février à Nantes.

La voiture s'arrête à sa hauteur

Une voiture s'arrête à sa hauteur avec deux hommes à son bord. «Le conducteur a braqué une arme sur moi en me disant qu'il allait me buter», raconte l'élu. Les policiers sont intervenus peu après, ainsi que la brigade anticriminalité (BAC).

«Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, a déclaré le procureur de la République de Vannes, François Touron. Deux répliques d'armes, de type pistolet Airsoft, ont été retrouvées dans leur véhicule.» «Même s'il s'agit de répliques, on peut utiliser des objets comme arme par destination et la justice retient la qualification de violences avec armes», a précisé le procureur. Bertrand Iragne a indiqué de son côté avoir déposé plainte.

Affaire Théo : Benoît Hamon propose une "prime spécifique" pour les policiers en zone de sécurité prioritaire .
Le candidat socialiste veut également recruter 5 000 fonctionnaires de police et de gendarmerie supplémentaires sur l'ensemble du quinquennat."On considère que c'est plus dur d'enseigner en réseau d'éducation prioritaire (...), en tout cas la pression est plus forte. Aujourd'hui, si la pression est incontestablement plus forte en zone de sécurité prioritaire, il me semble logique qu'on puisse envisager la négociation d'une prime spécifique qu'on discutera évidemment avec les syndicats de policiers", a justifié le député des Yvelines.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-38730-faits-divers-morbihan-un-elu-fn-menace-avec-une-arme-alors-quil-collait-des-affiches-pro-le-pen/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!