France Grippe aviaire : "Le vide sanitaire, c'est la double peine" pour les agriculteurs

08:45  18 avril  2017
08:45  18 avril  2017 Source:   Franceinfo

Grippe aviaire : près de 2 000 salariés concernés par du chômage partiel dans les Landes

  Grippe aviaire : près de 2 000 salariés concernés par du chômage partiel dans les Landes Cette année, 273 entreprises landaises ont déjà demandé une aide à l'État pour recourir au chômage partiel de leurs employés. Cette décision devrait coûter au moins six millions d'euros à l'État, indique France Bleu Gascogne.Deuxième département le plus touchéLe département est le deuxième le plus touché par la grippe aviaire après le Gers. L'épizootie a obligé les entreprises à réduire ou suspendre temporairement leurs activités depuis début janvier. En cause, la mise en place de l'abattage préventif, mesure complétée, depuis lundi, par le lancement d'un nouveau vide sanitaire jusqu'au 28 mai inclus.

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs.

Connexion impossible au serveur de base de données 217.19.49.199 Vérifiez les paramètres du fichier conf.php.

Interrogé sur franceinfo, Christian Candelon, éleveur dans le Gers à Castillon-Debats, estime que la vide sanitaire ordonné par le gouvernement "c'est la double peine. Il ne sert à rien, tout est déjà propre et prêt à repartir" .

  Grippe aviaire : © Fournis par Francetv info

Face à l'épidémie de grippe aviaire, les éleveurs de poules et de canards français se sont engagés la semaine dernière à réformer de fond en comble leurs pratiques sanitaires. A partir de lundi 17 avril, la filière foie gras du Sud-Ouest démarre un plan de relance qui passe par un vide sanitaire d'une durée d'un mois et demi. Les élevages seront vidés et nettoyés et les bêtes contaminées abattues.

Grippe aviaire: "pacte" réformant les méthodes d'élevage et de transport

  Grippe aviaire: L'ensemble de la filière avicole (élevage de volailles) française a signé jeudi à Paris un "pacte" pour s'engager à réformer les méthodes de production et de transport afin de limiter les risques de propagation des virus, a annoncé le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll.Cette signature de 32 acteurs du secteur, allant des banques aux coopératives en passant par les éleveurs, accouveurs et transporteurs porte aussi bien sur la filière canards et foie gras, durement éprouvée par deux épidémies successives de grippe aviaire en 2015/2016 et 2016/2017, que sur celle des volailles de chair, soit en tout des milliers d'entreprises.

Le mode maintenance est actif. Le site sera bientôt disponible.

JT 13H - Grippe aviaire : dans le Gers

"Le vide sanitaire, c'est la double peine. Il ne sert à rien, tout est déjà propre et prêt à repartir" a expliqué lundi sur franceinfo Christian Candelon, éleveur dans le Gers à Castillon-Debats.

franceinfo : Qu'est-ce qu'implique ce vide sanitaire pour les éleveurs ?

Christian Candelon : Le vide sanitaire, c'est la double peine. Cela fait deux mois et demi que je suis en vide sanitaire. Et on me demande de tout recommencer à désinfecter. C'est six semaines de plus sans travailler.

Depuis début février, toutes les volailles ont été exterminées dans mon exploitation. Il a fallu tout nettoyer. Cela fait deux mois et demi que l'on attend.

Christian Candelon

à franceinfo

Aujourd'hui, on repart à zéro. Le vide sanitaire, dans mon cas, ne sert à rien, tout est déjà propre et prêt à repartir. L'an dernier, cela a été 60% de baisse sur l'exploitation avec une perte comptable nette de 18 000 euros.

Indre-et-Loire : un céréalier écrit un "help" géant dans son champ

  Indre-et-Loire : un céréalier écrit un Le céréalier espère alerter les politiques sur la situation des agriculteurs, en difficulté après plusieurs années de mauvaises récoltes. "Un appel au secours de la part des agriculteurs, qui sommes en réelle difficulté". Un agriculteur tourangeau a semé du blé pour dessiner le mot "Help" ("à l'aide") dans son champ de cinq hectares.Le mot dessiné dans cette plantation de blé mesure 100 mètres de long sur 48 mètres de large. La ferme, située sous un couloir aérien, produit aussi du maïs, du tournesol, du trèfle, du lin et du sorgho. "Quand ils passent au-dessus, les avions de ligne commencent à descendre à Orly.

Maintenance Mode. News360xLe site Internet News360x est momentanément indisponible en raison d'un problème technique. Le site sera de nouveau accessible très prochainement. Please try back again soon.

République Française | SIG © 2006 | Infos site. L ’ Agriculteur est un chef d’entreprise.

Pourquoi l'épidémie est revenue si vite?

Ce qui n'a pas marché, c'est que les autorités n'ont pas su tirer les leçons de la crise de l'an dernier. Le virus est revenu et s'est propagé à une vitesse incroyable. On accuse la faune sauvage, mais ces cas sont marginaux. Aujourd'hui, le problème, c'est la filière des industriels qui a contaminé l'ensemble des élevages. Dans un élevage industriel, il y a beaucoup de canards, il y du personnel qui va venir travailler sur différentes exploitations. Et c'est ce personnel qui propage le virus. Le transport n'est pas le premier facteur de contamination. Le premier facteur, c'est l'homme.

Est-ce que des mesures particulières sont prises par ces personnes qui circulent sur ces exploitations ?

Il faudra en prendre. Mais est-ce que c'est possible ? Comment on peut désinfecter un être humain à 100% ? Quand vous êtes dans un élevage contaminé, vous ne le savez pas. Vous rentrez chez vous. Je ne sais pas s'il est techniquement possible que le véhicule, le conducteur, tout soit désinfecté à 100%. Mais il n'y a pas de fatalité. J'ai subi deux crises aviaires, je n'ai pas eu de virus. Chez moi, il n'y a pas d'intervenant. On n'a pas salariés qui viennent de l'extérieur. On a moins de chance d'amener le virus chez nous.

La dernier régime (à ne pas suivre) de Kim Kardashian .
Heureuse d’être malade

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!