France Seine-Saint-Denis : un lycéen séquestre plusieurs de ses camarades et son professeur

21:20  19 avril  2017
21:20  19 avril  2017 Source:   Franceinfo

France: les surveillants de la prison de Villepinte mobilisés

  France: les surveillants de la prison de Villepinte mobilisés Après Fleury-Mérogis, c'est au tour des surveillants de la maison d'arrêt de Villepinte d'exprimer leur colère face à la surpopulation carcérale et à l'insécurité dans les prisons en France. Avec notre envoyé spécial à la maison d’arrêt de Villepinte, en Seine-Saint-Denis, Stéphane Lagarde. « Est-ce qu’on est motivé ou pas ? Est-ce qu’on va le foutre, ce feu ? », lance un surveillant. « Oui ! », répondent en chœur, ses collègues. De la détermination, mais une ambiance bon enfant. Depuis 5h30 ce jeudi matin, barricades de palettes et slogans barrent l’entrée de la maison d’arrêt de Villepinte.

Il semblerait que cet utilisateur ait déjà trouvé son bonheur ! Cette annonce n'est plus active, mais ne vous inquiétez pas, des centaines d'autres sont disponibles sur notre homepage! Retour sur la page d'accueil.

erreur aucun n° de mandat trouvé. Située dans le 78 à 10mn de Rosny sur seine et 15mn de Mantes

L'adolescent voulait se venger après avoir subi, dit-il, des moqueries sur le réseau social Snapchat. Mais un examen psychologique a révélé qu'il était en proie à un "délire de persécution".

  Seine-Saint-Denis : un lycéen séquestre plusieurs de ses camarades et son professeur © Fournis par Francetv info

L'adolescent aurait été harcelé sur Snapchat. Mardi 18 avril, un élève d'un lycée professionnel de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a séquestré sous la menace d'armes blanches ses camarades et leur professeur. Une source policière a confirmé à l'AFP l'information révélée mercredi 19 avril par Le Parisien.

Selon cette source, il était 08h30 mardi quand ce lycéen de 17 ans, armé de deux couteaux et d'une hachette, a enfermé dans une salle de classe du lycée Eugénie-Cotton sept de ses camarades et son professeur. D'après les premiers éléments de l'enquête, ce lycéen ne supportait plus d'être "l'objet de brimades et de moqueries" et a voulu "se venger".

Grasse : un homme séquestré et torturé par ses amis pour un vol de téléphone

  Grasse : un homme séquestré et torturé par ses amis pour un vol de téléphone Pour une histoire de téléphone, un homme a reçu plusieurs coups de couteaux par plusieurs de ses amis dans la ville de Grasse (Provence-Alpes-Côte d'Azur). Quatre d’entre eux ont été mis en examen.   © KENZO TRIBOUILLARD / AFP Grasse : un homme séquestré et torturé par ses amis pour un vol de téléphone Quatre hommes ont été mis en examen mercredi par un juge d'instruction de Grasse pour «séquestration», «violences et actes de barbarie» et «tentative d'assassinat» sur un de leurs amis à qui ils reprochaient un simple vol de téléphone portable, apprend-on vendredi de source judiciaire.

Microsoft OLE DB Provider for ODBC Drivers erreur '80040e4d'. [Microsoft][Pilote ODBC Microsoft Access] Trop de tâches client. /db/_openDBEmploi.asp, ligne 7

Microsoft OLE DB Provider for ODBC Drivers erreur '80040e4d'. [Microsoft][Pilote ODBC Microsoft Access] Trop de tâches client. /db/_openDBCv.asp, ligne 7

Un élève souffrant de "troubles psychotiques"

Pour tenter d'identifier les auteurs de ces moqueries sur le réseau social Snapchat, il a exigé que ses otages lui remettent leur téléphone portable dont il a inspecté le contenu. La séquestration a duré une heure. L'enseignant s'est efforcé de le raisonner, tout en essayant de donner l'alerte, par des SMS envoyés à ses collègues qui faisaient cours dans l'établissement.

Le professeur est finalement parvenu à désarmer l'adolescent et à le conduire dans le bureau du proviseur, où il a été interpellé vers 9h30. Sa garde à vue a finalement été levée : un examen psychologique a révélé que le lycéen souffrait de "troubles psychotiques" et était en proie à un "délire de persécution". Il a été hospitalisé dans l'unité psychiatrique du CHU de Montreuil.

Faits divers - Des tirs à la carabine provoquent des retards sur la ligne Le Havre-Paris .
Les tirs, visant des caténaires, ont eu lieu dimanche soir. Lundi, la situation était revenue à la normale. Qui a tiré sur les caténaires de la ligne Le Havre-Paris ? Si la SNCF l'ignore, ces tirs à la carabine ont eu pour conséquence de retarder les trains de la ligne Le Havre-Paris en moyenne de deux heures dimanche soir, a indiqué la SNCF ce lundi.Un défaut d'alimentation électrique a entraîné un arrêt de trains intercités en Seine-Maritime, entre Yvetot et Rouen, plus précisément entre Motteville et Malaunay. L'incident n'est pas de nature accidentelle mais a été provoqué.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-45884-seine-saint-denis-un-lyceen-sequestre-plusieurs-de-ses-camarades-et-son-professeur/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!