France GM&S : «Depuis trente ans, cette entreprise a été dépecée»

21:15  20 avril  2017
21:15  20 avril  2017 Source:   Liberation

Île-de-France & Oise - Bussy-Saint-Georges : l’entreprise Makita subit trois cambriolages en quatre mois

  Île-de-France & Oise - Bussy-Saint-Georges : l’entreprise Makita subit trois cambriolages en quatre mois La société, spécialisée dans l’outillage électroportatif haut de gamme destiné aux professionnels, va investir près de 200 000 euros pour renforcer la sécurité de ses locaux. © LP/Guénaèle Calant Bussy-Saint-Georges, mardi 4 avril. L'entreprise Makita France a été cambriolée trois fois en quatre mois. Le gérant va devoir débourser 200 000€ pour sécuriser le site. Aux grands maux, les grands moyens. Le directeur général de Makita France, Sébastien Jacquelin, a décidé de sécuriser son entreprise, implantée depuis 2009 à Bussy-Saint-Georges, à deux pas de l’autoroute A4.

1979 Chevrolet Truck - GM Heritage Center.

Page 1

Manifestation des employés de GM&S, devant un magasin Renault sur les Champs-Elysées, mercredi. © THOMAS SAMSON Manifestation des employés de GM&S, devant un magasin Renault sur les Champs-Elysées, mercredi.

Sous-traitant de PSA et de Renault, le site industriel de la Creuse en est à son cinquième repreneur, malgré un contexte où la construction automobile se porte bien.

Jeudi matin, les salariés de l’entreprise GM&S Industry, sous-traitant historique de la filière automobile française, ont quitté le site de PSA à Poissy qu’ils occupaient depuis la veille. En fin d’année, les 279 métallos de ce site industriel implanté à La Souterraine dans la Creuse depuis les années 60, ont obtenu de justesse le placement en redressement judiciaire de leur entreprise. Le 5 mai, le tribunal de commerce de Poitiers dira si elle peut être reprise, et si reprise il y a, quel en sera le prix en termes d’emplois.

Un Volvo XC90 autonome d'Uber impliqué dans un crash

  Un Volvo XC90 autonome d'Uber impliqué dans un crash Les déboires continuent pour le pilote automatique d'Uber : après avoir mené des tests sans aucune autorisation à San Francisco, c'est aujourd'hui le crash d'un de ses Volvo XC90 sans conducteur qui fait cette fois couler beaucoup d'encre.Mais cette fois, Uber n'est qu'une simple victime dans l'histoire puisque la police de la ville de Tempe, en Arizona, là où l'entreprise organise maintenant ses tests après avoir été bannie de la Californie, a confirmé que le XC90 autonome n'était pas le fautif dans cet accident qui n'a heureusement fait aucun blessé grave.

Référence inexistante.

Accueil. S'inscrire. Se connecter. Inviter un ami. Support. Mentions légales. DMCA.

Ce n’est pas la première difficulté que rencontre GM&S. La situation actuelle de l’entreprise est «un cas d’école sur les méthodes de la filière automobile, […] qui de reprises en reprises, toujours conduites par les donneurs d’ordre, rend possible l’appauvrissement des sites et de leurs compétences», affirme Me Jean-Louis Borie, l’avocat des salariés.

Cinq redressements

De fait, passée à travers cinq redressements, depuis les années 90, l’entreprise enchaîne les restructurations. En 2009, le repreneur s’appelait Altia et ce choix avait été validé par les constructeurs. L’administrateur judiciaire, Vincent Gladel, trouve «logique, quand un chiffre d’affaires dépend de la confiance de deux clients, qu’on leur demande leur avis sur la personne susceptible de poursuivre l’activité».

Football - Football : la Ligue 1 s'appellera dorénavant la Ligue 1 Conforama

  Football - Football : la Ligue 1 s'appellera dorénavant la Ligue 1 Conforama La Ligue 1 s'appellera désormais la «Ligue 1 Conforama». L'entreprise française d'ameublement devient le partenaire principal de la première division nationale du football français. © Fournis par Le Parisien Le championnat de France de première division s'appellera désormais la «Ligue 1 Conforama». Après la «Domino's Ligue 2», la première division du football français s'appellera la «Ligue 1 Conforama», du nom de la chaîne française de magasins d'ameublement, nouveau partenaire titre à partir de la saison 2017-2018. «La Ligue 1 s'appellera dorénavant "Ligue 1 Conforama".

Page test. gm 520 week 2 homework assignment.

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs.

Malgré cela, les ennuis de GM&S se sont poursuivis. Alors qu’avec une croissance de 5,1% en 2016, la reprise dans le secteur automobile est bien là, l’entreprise a vu son chiffre d’affaires fondre, passant de 46 à 24 millions d’euros en cinq ans. Au point qu’en 2014, la voilà face à un nouveau plan de reprise.

Cette fois, le repreneur est un italien, Gianpiero Colla. Un choix surprenant : au cours de sa vie de repreneur, le personnage a réussi à planter sept des huit entreprises qu’il a rachetées. PSA s’engage pourtant derrière lui en abondant au plan de licenciement et à la trésorerie à hauteur de 4,2 millions d’euros. Le geste s’explique : la disparition pure et simple du sous-traitant aurait déstabilisé ses propres chaînes, qui faute d’être approvisionnées, se seraient retrouvées à l’arrêt.

Ce qu’affirment les élus du personnel, c’est que ce faisant, le constructeur s’est offert le temps nécessaire pour organiser son «resourcing». Pratique légale mais peu morale qui consiste à dédoubler ses sources d’approvisionnements. Le sous-traitant se retrouve alors, lentement mais sûrement, privé d’une partie de son chiffre d’affaires et de tout levier de discussion.

Conceiçao pète les plombs face aux journalistes !

  Conceiçao pète les plombs face aux journalistes ! Très en colère contre les journalistes, l'entraîneur du FC Nantes, Sergio Conceiçao, a quitté le point-presse de vendredi au bout de trente secondes ...Arrivé en décembre dernier sur le banc du FC Nantes, Sergio Conceiçao a rapidement convaincu sur les bords de l'Erdre en relançant une formation moribonde sous les ordres de René Girard. A cinq journées de la fin de la saison, les Canaris, qui ont longtemps flirté avec la zone rouge, ont en effet déjà quasiment assuré leur maintien avec 42 points au compteur et une dixième place encourageante au classement.

Serveur momentanément indisponible. Veuillez revenir dans quelques minutes. General Motors .

Archives. Archives. Sélectionner un mois avril 2017 (190) mars 2017 (430) février 2017 (392) janvier 2017 (371) décembre 2016 (319) novembre 2016 (386) octobre 2016 (309) septembre 2016 (322) août 2016 (180) juillet 2016 (337) juin 2016 (416) mai 2016 (411) avril 2016 (331) mars 2016 (424) février

«Très net désengagement»

«Si on valide ce scénario, avance prudemment Me Gladel, on comprend mieux pourquoi PSA a soutenu à l’époque le projet de Colla qui, sur le plan économique n’était pas très fiable» et était porté par une direction «opérationnellement pas très pertinente», euphémise celui qui a dû procéder au licenciement pour faute grave du directeur des affaires financières de GM&S.

PSA, principal donneur d’ordres du sous-traitant, a-t-il progressivement fait rétrécir son niveau de commande ? Les services de communication du constructeur et de son concurrent Renault s’en défendent. Pourtant, un rapport comptable du cabinet Syndex daté du mois de mars, s’étonne «du très net désengagement» de Renault et PSA. Les deux constructeurs représentent en tout cas à eux seuls 64% du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Au fil de l’histoire du sous-traitant, tous les repreneurs sont repartis après avoir empoché de l’argent public. Gianpiero Colla a encaissé sur le site de La Souterraine (qu’il s’est offert pour la modique somme de 3 euros), un peu moins d’un million d’euros de CICE. Chaque passage d’un repreneur s’est soldé par une diminution du nombre de postes. Si bien que le site qui, au plus fort de son activité, employait jusqu’à 600 personnes n’en compte plus que 279.

«Depuis trente ans, cette entreprise a été dépecée par les directions qui y sont passées», tonne Michel Vergnier, député de la Creuse et maire de Guéret. GM&S est le second employeur du département. Et 279 emplois, c’est autant de conjoints, et plus encore d’enfants. Mais voilà, «on n’est pas à Sochaux», regrettent les salariés, qui craignent que leur sort n’émeuve personne.

High-Tech - Cybersécurité : 4 clés pour se protéger .
Plus les circuits d'information d'une entreprise font appel au numérique, plus son système doit être sécurisé. Voici quatre outils et démarches indispensables pour se prémunir des risques. © LP/ PHILIPPE LAVIEILLE. Les données informatiques d’une entreprise peuvent être sensibles. Il est donc nécessaire de mettre en place des mesures pour les protéger. 1 Un Logiciel anti-virus à jour. A défaut d'être totalement infaillibles, les anti-virus sont indispensables.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!