France Policier tué aux Champs-Elysées : un vendredi sous haute tension

14:00  21 avril  2017
14:00  21 avril  2017 Source:   Europe 1

France: hommage national pour le policier tué sur les Champs-Elysées

  France: hommage national pour le policier tué sur les Champs-Elysées François Hollande rend un hommage national ce mardi, en présence d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, à Xavier Jugelé, le policier tué jeudi 20 avril lors de l'attentat sur les Champs-Elysées qui a bouleversé la fin de la campagne avant le premier tour de la présidentielle. François Hollande rend ce mardi 25 avril à partir de 11 h (9 h TU) un hommage national au policier tué jeudi dans l’attentat des Champs-Elysées, en présence notamment des deux candidats qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, qui ont répondu favorablement à l'invitation du chef de l’Etat.

Il semblerait que cet utilisateur ait déjà trouvé son bonheur ! Cette annonce n'est plus active, mais ne Sous loue chambre dans deux pieces Paris 8.

erreur aucun n° de mandat trouvé. Très belle bastide récente au calme aux prestations très haut de gamme

La fusillade mortelle survenue jeudi soir en plein Paris promet un dernier jour de campagne présidentielle mouvementé.

Policier tué aux Champs-Elysées : un vendredi sous haute tension © AFP Policier tué aux Champs-Elysées : un vendredi sous haute tension

Paris encore frappée en plein coeur. L'attentat qui a tué un policier sur les Champs-Elysées jeudi soir annonce un vendredi agité, alors que se termine à 23h59 la campagne présidentielle. François Hollande tient à 8h un conseil de défense après cet attentat terroriste revendiqué par l'État islamique et commis par un assaillant dont l'identité a été "connue et vérifiée".

Les principales infos à retenir

Attentat des Champs-Elysées : "On va repartir sur le terrain sans oublier Xavier", déclare le policier qui a tué l'assaillant

  Attentat des Champs-Elysées : Dans "Le Parisien", le chef de l'équipage de police visé par Karim Cheurfi est revenu sur l'attaque qui a coûté la vie à son jeune collègue, sur les Champs-Elysées, trois jours avant le premier tour de la présidentielle. © Fournis par Francetv info "J'espère que Xavier n'a pas souffert." Après avoir avoir été reçu au ministère de l'Intérieur, lundi 24 avril, en compagnie des trois autres policiers pris pour cible par Karim Cheurif, le chef d'équipage de police qui a abattu l'assaillant a témoigné dans les colonnes du Parisien.

Lors d'une visite du marché de Noël des Champs - Elysées ce jeudi

Média. Vidéo haute résolution - Poids : 32023 Ko.

- François Hollande a convoqué un conseil de défense à 8h

- L'attentat a été revendiqué par l'État islamique

- Polémique sur la fin de campagne présidentielle

Conseil de défense à 8h et hommage national au policier

François Hollande a "convoqué" un conseil de défense à 8h, à l'issue jeudi soir d'une réunion de crise au cours de laquelle le Chef de l'Etat s'est entretenu avec le Premier ministre Bernard Cazeneuve et les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Matthias Fekl et Jean-Jacques Urvoas.

François Hollande s'est dit "convaincu" que la fusillade était "d'ordre terroriste", promettant d'être d'une "vigilance absolue" pour sécuriser la présidentielle, dont le premier tour se tient dimanche. Le Chef de l'Etat a annoncé qu'un "hommage national" sera rendu au policier tué.

Attentat des Champs-Elysées : il s'appelait Xavier Jugelé

  Attentat des Champs-Elysées : il s'appelait Xavier Jugelé Jeudi soir, Xavier Jugelé, 37 ans, a été assassiné de sang-froid car il était policier, en faction sur les Champs-Elysées à Paris. © PHILIPPE LOPEZ / AFP Attentat des Champs-Elysées : il s'appelait Xavier Jugelé Il s'appelait Xavier Jugelé, il avait 37 ans, était membre de la 32e compagnie de la direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) de la préfecture de police de Paris. Jeudi soir, il était de faction sur les Champs-Elysées, à Paris, quand un homme, Karim C., l'a pris pour cible, lui et les autres policiers qui avaient pris place dans un car de police garé dans le haut de l'avenue.

ERREUR. Acheter de thomman et enregistrés sous mon nom chez rcf italy. garanti 3ans.

Saül et Jonathan sont tués au combat.

Une attaque revendiquée très vite par l'État islamique

L'attaque, qui a eu lieu vers 21H00, a été presque aussitôt revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), à l'origine de la plupart des attentats, parfois de masse, qui ont fait 238 autres morts depuis 2015 en France.

"L'auteur de l'attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge, et c'est un des combattants de l'Etat islamique", selon un communiqué publié par son organe de propagande Amaq.

L'identité de l'assaillant "connue et vérifiée"

"L'identité de l'attaquant est connue et a été vérifiée", a indiqué le procureur de la République de Paris, François Molins, se refusant à la dévoiler en raison des nécessités de l'enquête ouverte par le parquet antiterroriste.

L'homme était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers et avait été arrêté le 23 février, avant d'être remis en liberté par la justice faute de preuves suffisantes, selon des sources proches de l'enquête. Il avait déjà été condamné en 2005 à quinze ans de réclusion pour tentatives d'homicide volontaire sur un policier, un élève gardien de la paix et le frère de celui-ci, en Seine-et-Marne.

Une fin de campagne agitée

Les principaux candidats à la présidentielle, qui défilaient sur un plateau de télévision pour un dernier grand oral, ont dénoncé l'attentat et apporté leur soutien aux forces de l'ordre. Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron ont annulé leurs derniers déplacements prévus vendredi.

Le candidat de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a lui souhaité "ne pas interrompre le processus de notre démocratie de manière à bien démontrer que les violents n'auront pas le dernier mot contre les républicains". Son entourage a confirmé le maintien de son programme pour vendredi.

Faits divers - Présidentielle : ce que proposent les candidats face au terrorisme .
De Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon, en passant par François Fillon et Emmanuel Macron, Le Parisien a recensé les propositions des candidats à l'élection présidentielle, à deux jours du premier tour. © LP Illustration. Plusieurs candidats proposent de mettre fin à l'opération Sentinelle. Pour la deuxième fois en quelques jours, le terrorisme a mis les pieds dans une fin de campagne dont l'issue est plus que jamais incertaine. Jeudi soir, un homme a fait feu sur des policiers en faction sur les Champs-Elysées, à Paris, tuant l'un d'entre eux et en blessant deux autres, dont un grièvement.A LIRE.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-46046-policier-tue-aux-champs-elysees-un-vendredi-sous-haute-tension/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!