France Le chef de file des républicains au Sénat en prend pour son grade

10:50  11 août  2017
10:50  11 août  2017 Source:   RFI

Code du travail : le recours aux ordonnances va être adopté

  Code du travail : le recours aux ordonnances va être adopté Les députés ont voté mardi pour le projet de loi autorisant l'exécutif à réformer le code du travail par ordonnances. Le Sénat devrait faire de même jeudi pour son adoption définitive.   © Sipa Les députés ont voté mardi pour le projet de loi autorisant l'exécutif à réformer le code du travail par ordonnances. Le Sénat devrait faire de même jeudi La calendrier du gouvernement avance. Ce mardi, les députés ont voté par 421 voix contre 74 pour le projet de loi d'habilitation permettant à l'exécutif de réformer le code du travail par ordonnances.

Cette page n'est pas visible actuellement. The Centre d’études interdisciplinaires sur le développement de l’enfant et sa

erreur aucun n° de mandat trouvé.

Le leader de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, le 30 juin 2017 dans le Kentucky. © REUTERS/Bryan Woolston/File Photo Le leader de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, le 30 juin 2017 dans le Kentucky.

Aux États-Unis, le Congrès a beau être en congé, Donald Trump ne relâche pas la pression sur les parlementaires de son propre camp. Jeudi 10 août, il a même intensifié ses attaques contre le chef de la majorité républicaine au Sénat qui n'a pas réussi à faire passer la réforme du système de santé promise par le président. Mitch McConnell en a d'abord pris pour son grade sur Twitter, puis le président a estimé devant la presse que la question de son maintien se poserait s'il n'obtenait pas rapidement des résultats.

Le président brésilien Michel Temer échappe à des poursuites pour corruption

  Le président brésilien Michel Temer échappe à des poursuites pour corruption Le président brésilien ne sera pas poursuivi pour corruption. La Chambre des députés a voté mercredi contre sa mise en accusation. Il est soupçonné d'avoir accepté des pots-de-vin pour l'équivalent d'une dizaine de millions d'euros. Le mandat de Michel Temer est sauf. Le président brésilien a échappé à des poursuites. La Chambre des députés s’est prononcée mercredi 2 août contre sa mise en accusation. Le décompte des voix montre que 263 députés ont voté en faveur de Michel Temer, alors que 227 autres se sont prononcés pour son renvoi devant la Cour suprême.

Les sons an/en et on/om.

Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

Mitch McConnell effectue son sixième mandat et son épouse est elle-même ministre des Transports. Mais le sénateur du Kentucky n'a pas fait l'unité autour du projet de réforme du système de santé, ni même pu abroger l'Obamacare que son parti avait pourtant vigoureusement dénoncé pendant sept ans.

Alors Trump, dont c'était l'une des promesses phares, en fait son bouc émissaire, déclarant encore mercredi que c'était « une honte de perdre ainsi ».


Mais si le président a haussé le ton, c'est aussi sans doute parce que McConnell avait récemment souligné publiquement que le milliardaire n'avait pas l'expérience des processus institutionnels et qu'il avait donc « des attentes excessives ». Il avait aussi reconnu qu'il goûtait peu la communication via Twitter.

Voilà comment se déclenche une crise interne, alors que les républicains contrôlent la Maison Blanche et le Congrès pour la première fois depuis dix ans.

Les parlementaires vont être bientôt confrontés à de nouveaux dossiers épineux : la réforme fiscale et les infrastructures, autres priorités de Trump. Et avant ça, dès la reprise de leurs travaux, l'augmentation du plafond de la dette américaine, indispensable mais impopulaire chez la base républicaine.

La majorité va ainsi devoir composer avec l'opposition démocrate, qui se frotte les mains de voir la Maison Blanche fragiliser son propre parti.

VIDEO – Quand Arnold Schwarzenegger donne une leçon à Donald Trump sur la lutte contre les nazis .
L'ancien gouverneur et star de cinéma s'en prend au Président américainIl ne faut pas énerver Terminator. Depuis les violences racistes à Charlottesville, plusieurs personnalités sont montés au créneau, reprochant à Donald Trump ses propos alambiqués et son manque de clarté après la mort d'un manifestant anti-raciste tué par un membre de la droite radicale et identitaire américaine samedi dernier. Le Président Trump n'a pas souhaité pointer du doigt une quelconque responsabilité et Arnold Schwarzenegger l'a appelé à choisir son camp.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-55615-le-chef-de-file-des-republicains-au-senat-en-prend-pour-son-grade/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!