France En grève, des kiosquiers parisiens dénoncent leurs conditions de travail

10:05  07 novembre  2017
10:05  07 novembre  2017 Source:   Le Figaro

Les candidates de Miss Pérou dénoncent les violences faites aux femmes durant leur élection

  Les candidates de Miss Pérou dénoncent les violences faites aux femmes durant leur élection Les candidates de Miss Pérou dénoncent les violences faites aux femmes durant leur élection

Cuisines - Bains.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document. Formation continue Travail social et Santé.

figarofr: Les kiosquiers ont du mal à atteindre 1.500 euros par mois de revenus. © CLEMENT MAHOUDEAU/Le Figaro Les kiosquiers ont du mal à atteindre 1.500 euros par mois de revenus.

Une centaine de kiosquiers parisiens se sont mis en grève, ce lundi, pour dénoncer la difficulté à vivre décemment de leur métier. Une pétition mise en ligne sur Internet par le syndicat des kiosquiers a déjà recueilli plus de 3000 signatures.

Les kiosquiers en colère avaient décidé de se retrouver, ce lundi matin, devant le kiosque de Nelly Todde, situé boulevard Saint-Germain. Celui-ci est installé entre le Café de Flore et les Deux Magots. Objectif de cette grève: mettre en lumière des conditions de travail dégradées pour les 370 kiosquiers parisiens. Jeudi en début d'après-midi, ces derniers manifesteront Place du Châtelet.

Tabac ou congés en plus? Le dilemme des salariés fumeurs d'une firme japonaise

  Tabac ou congés en plus? Le dilemme des salariés fumeurs d'une firme japonaise Une entreprise japonaise offre à ses salariés non-fumeurs six jours de congés payés supplémentaires, en récompense de leur temps de travail jugé légèrement plus élevé que celui de leurs collègues fumeurs, a confirmé mercredi à l'AFP un porte-parole de la société. Piala Inc., une société de marketing en ligne installée à Tokyo et comptant 120 salariés, a lancé ce programme en septembre, après qu'un salarié s'était plaint du fait que ses collègues fumeurs travaillaient moins longtemps, d'après lui, en raison de leurs fréquentes pauses cigarette, selon le porte-parole interrogé par l'AFP."Comme nos bureaux sont situés au 29ème étage (..

Un appel à la grève lancé pour dénoncer la précarisation du métier. «On est des travailleurs pauvres», s'alarme Hocine Drif, président du syndicat des kiosquiers. L'homme souligne que les kiosquiers travaillent 70 heures par semaine en moyenne, pour un salaire aux alentours de 1300 euros. Mais, selon lui, au moins la moitié des professionnels n'atteignent pas ce chiffre. Les marchands de presse sont frappés par la baisse des ventes des journaux papier. «En moyenne chaque année, on est à 10% de baisse de ventes depuis cinq ans», témoigne-t-il.

Lui-même tient un kiosque, Place du 18 juin 1940, à deux pas de la Tour Montparnasse. «Si la baisse des ventes se poursuit, je changerai de métier. Je ne me vois pas aller jusqu'à la retraite dans ces conditions. Et pourtant, j'aime ce métier», dit-il en poussant un peu la voix au téléphone.

Kevin Spacey : huit nouvelles victimes dénoncent « un prédateur » sur le plateau de « House of Cards »

  Kevin Spacey : huit nouvelles victimes dénoncent « un prédateur » sur le plateau de « House of Cards » Ce sont huit nouvelles personnes qui accusent Kevin Spacey d’harcèlement et d’agression sexuelle. Quelques jours après le témoignage de l’acteur américain Anthony Rapp, les langues se délient. Un ancien employé de « House of Cards » a témoigné de manière anonyme sur CNN. Il a raconté avoir été agressé sexuellement par Kevin Spacey lors d'une des premières saisons de la série. Celui qui était alors assistant de production évoque « une main sur la cuisse ». « J’étais en état de choc. C’était un homme très puissant sur la série et j’étais quelqu’un en bas de la chaine alimentaire », déplore-t-il sur CNN.

Éditeurs À proposConfidentialité Conditions d 'utilisation Aide.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus : Conditions générales d'utilisation.

Remplacement des kiosques

La quasi-totalité des kiosques parisiens en activité seront progressivement remplacés «d'ici juin 2019», peut-on lire sur le site Internet de la ville de Paris. Plus lumineux, dotés de présentoirs plus accessibles pour les clients, ces kiosques nouvelle génération subissent pourtant les critiques d'Hocine Drif. «On avait l'espoir que ces nouveaux kiosques apportent un mieux-être. Mais les nouvelles cabines font deux mètres carrés, il n'y a toujours pas de toilette, pas d'eau courante. On a du chauffage, mais il est situé au niveau de la tête...», déplore-t-il.

Un constat que tient à nuancer Olivia Polski, adjointe à la mairie de Paris en charge du commerce et de l'artisanat, jointe par Le Figaro: «On a beaucoup travaillé l'aménagement, notamment les conditions climatiques avec le chauffage. Et on va proposer aux kiosquiers qui le souhaitent des toilettes sèches.»

Risque de grippe aviaire : les volailles "Label rouge" et de "plein air" peuvent rester confinées

  Risque de grippe aviaire : les volailles Face au risque de contamination des volailles par la grippe aviaire, les éleveurs soumis au "Label rouge" ou aux volailles en "plein air" pourront avoir une dérogation pour les garder confinées. Les élevages de volailles "en plein air" ou "Label rouge" situés dans des communes exposées à un risque d'épidémie de grippe aviaire sont autorisés par dérogation à confiner leurs animaux jusqu'à fin mai, selon deux arrêtés parus au Journal Officiel (JO).Une dérogation temporaire.

J'ai lu et j'accepte les Conditions Générales d'Utilisation. *

Vous devez vous connecter pour télécharger un torrent.

Les kiosquiers parisiens ont plusieurs griefs contre la ville de Paris. La mairie accorde une enveloppe de 1.850.000 euros par an d'aides. En fonction du chiffre d'affaires sur les commissions de presse, la ville peut délivrer jusqu'à 8.500 euros à un kiosquier. Mais le procédé aurait des effets contre-productifs, selon Hocine Drif. «La mairie ferme les yeux sur les problèmes. Il y a des gens embauchés qui ne sont pas déclarés. Des gens qui parlent parfois à peine le français.» Soit une forme de concurrence interprofessionnelle déloyale. «Ou bien la mairie ferme les kiosques les moins rentables où elles salarient ces personnes», s'agace-t-il. Et de s'interroger: «Pourquoi la mairie n'a pas décidé de maintenir 150 points de vente viables avec un aménagement correct?»

À la mairie de Paris, on ne nie pas les difficultés rencontrées. «On a demandé à Médiakiosk (NDLR: société qui gère les kiosques) de mettre en place des formations, notamment sur l'accueil des touristes, mais aussi des formations linguistiques». L'informatisation des kiosques devrait, elle aussi, s'accélérer.

Industrie : les chefs d'entreprise baissent leurs prévisions d'investissement

  Industrie : les chefs d'entreprise baissent leurs prévisions d'investissement Les industriels français ont revu à la baisse leurs prévisions d'investissements en 2017 et tablent sur une stabilité de ces derniers en 2018, indique mardi l'Insee dans son enquête trimestrielle sur les investissements dans l'industrie.Selon la dernière enquête trimestrielle de l'Insee publiée ce mardi, les industriels français sont plus pessimistes qu'en juillet dernier. Ils ont abaissé leurs prévisions d'environ trois points en termes d'investissements par rapport à la dernière enquête menée par l'institut public au cours du second trimestre 2017.

Une erreur est survenue. Merci de nous excuser pour la gene occasionnee.

SITE FERMÉ

Les professionnels ont d'autant plus de ressentis qu'ils soulignent œuvrer pour la ville, notamment par des contacts quotidiens avec les touristes. «Toutes les études menées montrent que les gens ne sont pas prêts à marcher plus de 5 minutes pour aller acheter leur journal, souligne Olivia Polski. Il faut au contraire du réseau de kiosques soit un réseau de proximité. Ce sont des vitrines importantes pour la presse.»

Vendre plus de produits hors presse, la solution pour trouver une stabilité économique?

C'est le souhait d'Hocine Drif. Mais problème: les produits hors presse ne doivent pas s'étendre sur plus d'un tiers de l'espace du kiosque, selon le souhait de la ville de Paris. «On voudrait être considérés comme des travailleurs indépendants, et donc gérer nos kiosques comme on le souhaite», explique le kiosquier. Ce à quoi la ville de Paris répond simplement: «Nous défendons un réseau de points de vente de presse. Il est possible pour les kiosquiers de faire muter leur activité en postulant pour devenir des kiosques commerciaux. Mais ce n'est pas la même activité.»

80 000 euros en cash : les exigences de Gérard Depardieu lors d'un festival en Turquie .
Pour une simple représentation à la cérémonie de clôtureGérard Depardieu devait apparaître à la cérémonie de clôture du festival du film d'Antalya (Turquie), en octobre dernier. Dans un article publié par le journal Le Monde, on apprend que l'acteur a demandé une somme de 80 000 euros aux organisateurs en contre-partie. Exigeant, le comédien a imposé des conditions particulières : "Il voulait un paiement immédiat et en cash. Lorsque le comité a refusé, il a quitté la Turquie le soir même", avance une source.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-68965-en-greve-des-kiosquiers-parisiens-denoncent-leurs-conditions-de-travail/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!