France Comment le 70e miracle de Lourdes a-t-il été reconnu?

20:55  12 février  2018
20:55  12 février  2018 Source:   lexpress.fr

Les femmes du Néolithique plus fortes que les sportives actuelles

  Les femmes du Néolithique plus fortes que les sportives actuelles Les femmes du Néolithique, soumises à de lourds travaux manuels, étaient plus musclées que les rameuses de Cambridge. © Photo: Alastair Fyfe/Photo Alastair Fyfe Les femmes du Néolithique étaient plus fortes que les rameuses de Cambridge Le quotidien des femmes préhistoriques était fait de lourdes tâches laborieuses, révèle une étude publiée dans Science Advances et menée par la Britannique Alison Macintosh du département d'Archéologie de l'Université de Cambridge.

En effet, si 70 miracles ont désormais été reconnus à Lourdes , la procédure n'en reste pas moins complexe et sélective. L 'Express fait le point. Cas mortel de rougeole: comment savoir si vous êtes bien été vaccinés? Attentat du Thalys: un Marocain, soupçonné d'avoir apporté une "aide logistique"

Le Comité Médical International de Lourdes , le 18 novembre 2016, lors de sa réunion annuelle, avait confirmé sa "guérison inexpliquée, dans l 'état actuel des connaissances scientifiques." C' est le 70 e miracle de Lourdes officiellement reconnu par l 'Eglise catholique.

Alors que plus de 7 000 dossiers ont été déposés à Lourdes pour faire reconnaître un miracle, les médecins des sanctuaires suivent une procédure rigoureuse.

Des pélerins sous la statue de la Vierge Marie, dans la grotte de Massabielle le 11 février 2016 à Lourdes © afp.com/PASCAL PAVANI Des pélerins sous la statue de la Vierge Marie, dans la grotte de Massabielle le 11 février 2016 à Lourdes

Elle avait guéri en 2008, mais ce n'est que 10 ans plus tard que le cas de la Soeur Bernadette Moriau, atteinte d'une grave invalidité et ayant retrouvé ses capacités après un séjour à Lourdes a été reconnu par l'Église comme un miracle survenu dans ce lieu de pèlerinage. En effet, si 70 miracles ont désormais été reconnus à Lourdes, la procédure n'en reste pas moins complexe et sélective. L'Express fait le point.

Attentat du 14-Juillet : déboutée de sa demande de constitution de partie civile, la ville de Nice se pourvoit en cassation

  Attentat du 14-Juillet : déboutée de sa demande de constitution de partie civile, la ville de Nice se pourvoit en cassation La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris donne raison au parquet de Paris contre la ville de Nice, qui s'était constituée partie civile dans l'enquête sur l'attentat du 14-Juillet.La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris donne raison au parquet de Paris contre la ville de Nice, qui s'était constituée partie civile dans l'enquête sur l'attentat du 14-Juillet.

Le Comité Médical International de Lourdes , le 18 novembre 2016, lors de sa réunion annuelle, avait confirmé sa "guérison inexpliquée, dans l 'état actuel des connaissances scientifiques." C' est le 70 e miracle de Lourdes officiellement reconnu par l 'Eglise catholique.

LIRE AUSSI >> Comment le 70 e miracle de Lourdes a - t - il été reconnu ? En juillet 2008, elle participe au pèlerinage à Lourdes de son diocèse et reçoit le sacrement des malades, se déplaçant alors en fauteuil roulant, selon Le Parisien.

Qu'est-ce qu'un miracle ?

Selon le glossaire disponible sur le site de l'Église catholique, un miracle est un "fait extraordinaire et suscitant l'admiration en dehors du cours habituel des choses". Dans la Bible, des miracles sont régulièrement relatés, notamment la trentaine de guérisons effectuées par le Christ. Selon La Croix, sur les 1200 miracles reconnus par l'Église, 1100 sont justement des guérisons.

Lourdes est-elle une terre de miracle ?

Chaque année, des millions de pèlerins se pressent dans les sanctuaires du Midi-Pyrénées, pour honorer la Vierge Marie, mère du Christ dans la religion catholique et qui serait apparue à la jeune Bernadette Soubirous en 1858. Depuis 1862 et la guérison d'une femme paralysée, 70 guérisons ont donc été reconnues comme "miraculeuses". Le précédent miracle survenu à Lourdes, la guérison en 1989 d'une Italienne victime de graves crises d'hypertension, avait été reconnu en 2013.

Chine : comment la croissance ralentit... sans s'effondrer

  Chine : comment la croissance ralentit... sans s'effondrer Chine : comment la croissance ralentit sans s'effondrerQuelle insolence ! Alors que tout le monde s’attendait à un ralentissement de la croissance chinoise l’an dernier, le PIB du pays le plus peuplé du monde a augmenté de 6,9% (contre une prévision du FMI de 6,2% fin 2016). Par quel miracle ? "Xi Jinping a préparé sa réélection au Congrès en octobre dernier en augmentant les dépenses d’investissement", décrypte Mathilde Lemoine, du groupe Edmond de Rothschild.

Depuis 1858, l 'Eglise n'a reconnu que 70 miracles , imputés à une visite à Lourdes . 160 ans après la guérison de Catherine Latapie à Lourdes , premier miracle répertorié, l ’Eglise a reconnu dimanche le 70 e miracle de Lourdes .

Comment devenir hospitalier à Lourdes . Jeunes en mission à Lourdes . Quelle mission pour les séminaristes ? C’ est la 70 e guérison de Lourdes reconnue miraculeuse par l ’évêque du diocèse du lieu où réside la personne guérie.

Selon le site du pèlerinage, plus de 80% des guérisons reconnues miraculeuses concernent des femmes et la France serait recordman des miracles de Lourdes, avec 56 personnes, loin devant l'Italie (8).

Comment reconnait-on une guérison miraculeuse ?

Pour reconnaître un miracle, la prudence est de mise et la procédure peut prendre des années. Selon Le Parisien, la personne "miraculée" doit se rendre au Bureau des constatations médicales de Lourdes, instance créée en 1883. Le médecin va demander à la personne de collecter un maximum de pièces concernant son diagnostic et de revenir l'année suivante pour prouver la permanence du miracle. En effet, "un des critères du sérieux de sa guérison est sa permanence", indique le bureau au quotidien. Les autres critères sont la réalité de la maladie et le pronostic défavorable, ainsi que l'absence de rôle joué par le traitement médical dans la guérison.

L'Eglise catholique reconnaît le 70e miracle de Lourdes

  L'Eglise catholique reconnaît le 70e miracle de Lourdes Une religieuse française, Sœur Bernadette Moriau, a été guérie d'une paralysie dont elle souffrait depuis de longues années. Après les constations médicales, Mgrs Jacques Benoît-Gonin, évêque d'Amiens, a reconnu le « miracle » dix ans après les faits. © Diocèse d'Amiens Le Pape François. Ce n'est pas une «apparition» de la Vierge Marie comme le film où Vincent Lindon mène l'enquête pour le Vatican qui est sorti cette semaine mais un «miracle»! Le 70e officiellement reconnu par l'Église catholique à Lourdes. Il concerne une religieuse française, Sœur Bernadette Moriau, aujourd'hui âgée de 79 ans.

Le 70 e officiellement reconnu par l 'Eglise catholique à Lourdes . Comment se fait- il que Dieu ait laissé arriver ce qu' il est arrivé au peuple juif? "Lève-toi et marche", parfois il suffit d'un souffle spirituel pour repartir, c' est un miracle de la foi, elle devrait suffire.

Dimanche 11 février, l ’évêque de Beauvais a reconnu le 70 e miracle de Lourdes . Il a proclamé publiquement la guérison de Sœur Bernadette Moriau, des suites

Si le dossier est considéré comme sérieux, le médecin peut alors réunir "tous les médecins présents à Lourdes ce jour-là, sans distinction de leurs convictions personnelles". Objectif: constater entre experts la guérison.

Une fois cette dernière constatée, un dossier est alors transmis au Comité médical international de Lourdes (CMIL), qui comprend 27 docteurs de toute spécialité. Un rapporteur nommé va alors approfondir l'examen du dossier. Vient alors le moment des conclusions. Si le CMIL n'a pas d'incertitudes, il peut alors "certifier" que "le mode de cette guérison reste inexpliqué dans l'état actuel des connaissances scientifiques", expliquent les Sanctuaires. Cette décision doit recueillir les deux tiers des voix lors d'un vote.

C'est ensuite à l'évêque du diocèse de la personne miraculée que revient la tache de décider ou non de la reconnaissance publique du miracle.

Preuve de l'extrême exigence de la procédure, seuls 70 miracles ont donc été reconnus sur plus de 7 000 dossiers déposés.

Quel rapport entre les miracles et la science ?

Évidemment, la reconnaissance des miracles reste une affaire interne à l'Église. Mais pour autant, leur reconnaissance ne s'effectue pas en dehors de toute considération scientifique comme le prouve l'action des médecins. "A Lourdes, la science et la foi ne s'opposent pas. Elles travaillent dans un mutuel respect à la recherche de la vérité", explique d'ailleurs le Bureau des constatations médicales de Lourdes au Parisien.

Mais l'avancée de la médecine relance toujours un peu plus le débat sur le rapport entre guérisons miraculeuses et science, y compris pour les acteurs de Lourdes alors que la notion de miracle s'appuie sur le caractère inexpliqué d'une guérison.

"Les jugements et avis du CMIL sont rendus plus complexes au 21e siècle par suite des avancées thérapeutiques efficaces, sinon curatrices. Il n'est pas une maladie grave qui ne soit, aujourd'hui, traitée par des thérapeutiques majeures (par exemple un cancer par la chimiothérapie). Dès lors, les membres du CMIL sont toujours confrontés à l'interrogation suivante: dans une guérison déclarée à Lourdes, quel est l'effet de la thérapeutique?", reconnaît par exemple le CMIL.

Ainsi, les progrès de la médecine ont entraîné une baisse du nombre de miracles. Alors que de 1950 à 1990, 25 miracles avaient été reconnus, seuls deux l'ont été entre 1990 et 2010.

JO 2018 : Dopé... au curling, l’athlète russe rend sa médaille .
Membre de la délégation russe engagée aux JO de Pyeongchang, parmi les "athlètes propres", ou annoncés comme tels par le CIO, Alexander Krushelnitsky, suite à son contrôle positif au meldonium, doit rendre sa médaille de bronze de l’épreuve de double mixte de curling. © Reuters Alexander Krushelnitsky jure être la victime d'un complot. Voilà une nouvelle qui ne manquera pas de conforter tous les partisans d'une interdiction pure et simple de concourir pour les athlètes russes à Pyeongchang, suite aux révélations sur le système de dopage d’État (entre 2011 et 2015, notamment lors des JO 2014).

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!