The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

France "Module respect" en prison : un "bilan positif", des "améliorations nécessaires"

09:25  14 mars  2018
09:25  14 mars  2018 Source:   europe1.fr

Boxe: Alvarez contrôlé positif, son promoteur évoque de la "viande contaminée"

  Boxe: Alvarez contrôlé positif, son promoteur évoque de la Le boxeur mexican Saul "Canelo" Alvarez, qui doit affronter en mai le champion des poids moyens (WBA, WBC et IBF) kazakh Gennady Golovkin, a été contrôlé positif au clenbutérol, un produit interdit, a annoncé lundi son promoteur qui évoque de "la viande contaminée."Golden Boy Promotions a aussitôt justifié le résultat positif "par de la viande contaminée, qui a touché des dizaines des sportifs au Mexique ces dernières années".

Le bilan du " module respect ", qui permet aux détenus de circuler librement en détention à certaines conditions, est "globalement positif " mais ce régime doit être amélioré, notamment en vue de la préparation de la sortie, estime la Contrôleure des prisons , Adeline Hazan

SOCIÉTÉ - Alors que le " module respect " - un régime de détention assoupli - est expérimenté dans 18 prisons françaises, la Contrôleure des prisons estime que le bilan est

Alors que le "module respect" - un régime de détention assoupli - est expérimenté dans 18 prisons françaises, la Contrôleure des prisons estime que le bilan est "globalement positif" mais qu'il peut être amélioré.

© MEHDI FEDOUACH / AFP "Module respect" en prison : un "bilan positif", des "améliorations nécessaires"

Le bilan du "module respect", qui permet aux détenus de circuler librement en détention à certaines conditions, est "globalement positif" mais ce régime doit être amélioré, notamment en vue de la préparation de la sortie, estime la Contrôleure des prisons, Adeline Hazan, dans un avis publié mercredi au Journal officiel.

CGG en hausse après ses résultats

  CGG en hausse après ses résultats Le groupe a réduit sa dette à 631 M$ après le plan de restructuration ...CGG a renoué avec les bénéfices opérationnels au quatrième trimestre, hors éléments exceptionnels, grâce à une activité dynamique. Sur l'exercice 2017 entier, les revenus ont atteint 1,32 milliard de dollars, en hausse de 10%, pour un Ebitda de 370 M$, qui progresse de 14%. La perte opérationnelle se réduit de -213 à -77 M$, mais la perte nette reste alourdie par les exceptionnels, à -514 M$ contre -186 M$ en 2016. Le cash-flow libre avant charges non-récurrentes est à -95,7 M$ (-6,7 M$ en 2016).

Le bilan du " module respect ", qui permet aux détenus de circuler librement en détention à certaines conditions, est "globalement positif " mais ce régime doit être amélioré, notamment en vue de la préparation de la sortie, estime la Contrôleure des prisons dans un avis publié mercredi.

" Module respect " en prison : un " bilan positif ", des " améliorations nécessaires ". Réforme des peines : la contrôleure des prisons salue "une partie" des annonces de Macron.

Une expérimentation dans 18 établissements.

Mis en place pour la première fois en janvier 2015 au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan (Landes) avec pour premier objectif la baisse des violences en détention, ce module est aujourd'hui expérimenté dans 18 prisons françaises. Vingt établissements supplémentaires envisagent de l'instaurer d'ici 2020.

Des conditions de détention plus souples.

L'adhésion à ce module est volontaire. Il permet de circuler librement, clés en poche, pendant la journée, en échange du respect d'une série de règles et de contraintes : se lever à heure précise, faire son lit, s'abonner à un nombre d'activités prédéfini. Le détenu accumule des points et risque, s'il les perd, de retourner en détention ordinaire. Résultat : "Le climat en détention est apaisé", "les surveillants exercent leur métier de manière différente et plus valorisante".

Prison Break : la saison 6 se précise... avec un retour de Mahone ?

  Prison Break : la saison 6 se précise... avec un retour de Mahone ? La saison 6 de Prison Break avance ! Le créateur Paul T. Scheuring a déclaré sur Twitter avoir terminé le scénario du premier épisode de cette 6ème saison : If you must know, I finished the 601 script.— Paul T. Scheuring (@paultscheuring) 12 mars 2018 Un internaute en a profité pour lui demander si le personnage de Mahone serait inclus à cette saison 6. Le créateur a répondu non sans humour qu'il y avait "entre 50% et 150% de chance" que le personnage revienne ! De la saison 2 à la saison 4, William Fichtner incarnait cet Alexander Mahone, redoutable agent du FBI, véritable némésis de Michael Scofield (Wentworth Miller) qui fut enfermé avec lui dans la prison fédérale de Sona. Par ailleurs, Fichtner vient de terminer le tournage de huit longs métrages et joue actuellement dans la série Mom. Si elle est en développement, la saison 6 de Prison Break n'est pas officiellement commandée par la chaîne FOX. On imagine cependant mal Scheuring travailler "pour rien".

" Module respect " en prison : un " bilan positif ", des " améliorations nécessaires ". Offensive turque en Syrie : "Tous ceux qui restent à Afrin vont mourir", redoute un Kurde de la frontière turco-syrienne. Le juge qui a fait libérer Cantat regrette dénonce une "dictature de l'émotion".

" Module respect " en prison : un " bilan positif ", des " améliorations nécessaires ". Les grandes villes françaises face au fléau des embouteillages. Droit à l'erreur: «On ne baisse pas le niveau de complexité, on l'organise».

Que le régime fermé devienne une exception.

"Les aspects positifs de sa mise en oeuvre permettent de penser que les régimes les plus respectueux des droits fondamentaux des personnes privées de liberté peuvent devenir la règle, et le régime fermé l'exception", estime la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL), Adeline Hazan. Plus qu'un simple "module", il s'agit d'un véritable "régime de détention" pour la CGLPL, qui a visité plusieurs établissements ayant mis en place ce dispositif.

De meilleurs résultats en centres de détention.

Le constat le plus positif est en maison d'arrêt (qui accueille des détenus en attente de jugement, pour de courtes durées) "où le régime ordinaire est celui des portes fermées". En revanche, en centre de détention (plus longues peines), où existent déjà des régimes ouverts, la mise en place de ce "module" a parfois introduit de nouvelles contraintes pour des détenus déjà respectueux des règles et paradoxalement porté atteinte aux droits fondamentaux.

Le système de récompenses, parfois une "rupture d'égalité".

Le "système de récompenses" à points est aussi critiqué : compréhensible lorsqu'il s'agit d'acquérir des avantages matériels (gratuité du téléviseur), il constitue une "rupture d'égalité" entre détenus quand il s'agit d'obtenir par exemple "un parloir prolongé" avec la famille. Favorable au dispositif, la CGLPL plaide pour une harmonisation de ces régimes "respect", qui "gagneraient à constituer des leviers en matière de préparation à la sortie".

Xabi Alonso risque cinq ans de prison .
Xabi Alonso à son tour rattrapé par la patrouille. À l'image de Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Alexis Sánchez avant lui, Xabi Alonso va lui aussi devoir régler ses problèmes avec le fisc espagnol.Accusé de trois délits fiscaux à l'encontre du Trésor public lors des années 2010, 2011 et 2012 pour une valeur de deux millions d'euros, l'ancien milieu de terrain de Liverpool et du Real Madrid risque cinq ans de prison et quatre millions d'euros d'amende selon L'Équipe.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!