France Toulouse : violents affrontements entre jeunes et force de l'ordre

16:00  16 avril  2018
16:00  16 avril  2018 Source:   Le Figaro

Toulouse : nouvelle nuit de violences, de nombreuses voitures brûlées (Vidéo)

  Toulouse : nouvelle nuit de violences, de nombreuses voitures brûlées (Vidéo) Nouvelle nuit d'émeutes dans le quartier du Mirail, à Toulouse. Plusieurs dizaines de voitures ont été incendiées et cinq personnes ont été interpellées. Non Stop Zapping vous montre les images.Troisième nuit sous tensions pour la ville de Toulouse. Comme les deux soir précédents, le quartier dit "sensible" du Mirail a été le théâtre d'échauffourés entre habitants et force de l'ordre. D'après les informations de LCI, 23 véhicules ont été incendiés et cinq personnes ont été interpellées. Leurs noms s'ajoutent aux dix-huit personnes déjà interpellées en début de semaine. Les forces de l'ordre ont également été pris pour cible par des jets de pierre, sans blessé à déplorer.

En effet, de violents affrontements sont en train d’opposer les habitants de ce village aux forces de l ’ ordre qui tentent de disperser la foule qui a barré la route reliant Tivaouane à Thiès.

À l’issue de la prière du vendredi, des violences ont éclaté entre manifestants et forces de l ’ ordre à Imzouren. Quand nous arrivons sur les lieux à 14 h 30, plusieurs centaines de jeunes tentent d’accéder à la place Massira

Des heurts ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi dans les quartiers de Bellefontaine et de la Reynerie à Toulouse (Haute-Garonne), entre des jeunes et les forces de l'ordre. Sur les réseaux sociaux, plusieurs individus ont à nouveau appelé à se rassembler lundi soir.

figarofr: Le commissariat de police de Bellefontaine, attaqué dimanche au cocktail molotov. Image Google Streetview. © Google Maps Le commissariat de police de Bellefontaine, attaqué dimanche au cocktail molotov. Image Google Streetview.

Une centaine de jeunes s'est opposée aux forces de l'ordre, dimanche soir, à la Reynerie et à Bellefontaine, deux quartiers classés en zone de sécurité prioritaire (ZSP) à Toulouse. Les effectifs de police ont fait face à d'importantes «violences urbaines», selon le bureau département du syndicat de police Alliance. C'est la mort d'un détenu à la maison d'arrêt de Seysses qui aurait déclenché ces heurts. Selon une source proche de l'enquête, ce détenu, né en 1990, était un habitant du quartier des Izards mais originaire de la Reynerie. Incarcéré pour «assassinat» et «vol avec destruction», il a été retrouvé pendu dans sa cellule samedi.

Montpellier : une manifestation contre le gouvernement dégénère

  Montpellier : une manifestation contre le gouvernement dégénère Des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont entraîné l'interpellation de 51 personnes.  Une manifestation de "convergence des luttes" contre le gouvernement a rassemblé 1.000 à 2.000 personnes samedi à Montpellier et a été le théâtre d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Au total, 51 personnes ont été interpellées, selon le ministère de l'Intérieur. Dès le départ du cortège qui regroupait 1.000 personnes selon la préfecture et quelque 2.000 selon les organisateurs, des incidents ont éclaté.

Toujours selon Mosaique fm, un groupe de jeunes de la région de Cité Laouina, gouvernorat de Sousse, ont brûlé des pneus et bloqué la route avant que les sécuritaires A Kasserine, la Cité Enour et Thala ont également connu des affrontements entre manifestants et forces de l ’ ordre .

Calais: affrontements entre force de l 'o De violents affrontements ont éclaté le 5 octobre au soir dans le centre ville de Bastia lors d'un rassemblement en soutien à trois jeunes nationalistes actuellement jugés à Paris pour un attentat commis en 2012.

C'est en apprenant la mort de cet individu que des jeunes de la Reynerie ont appelé à se rassembler sur les réseaux sociaux. Au cours de la soirée, onze voitures ont été incendiées tandis que commissariat de police de Bellefontaine a été la cible d'un cocktail Molotov. Les violences ont essentiellement eu lieu entre 20 heures et 23h30 mais le calme n'est revenu qu'après minuit.

Plusieurs escadrons de CRS ont été dépêchés afin d'épauler les policiers présents sur place. Au total, plus de cent policiers, CRS et gendarmes ont été mobilisés. Un hélicoptère de la gendarmerie a également survolé les lieux. Selon le syndicat Alliance, ces incidents n'ont «fait aucun blessé» et n'ont donné lieu à «aucune interpellation».

Nouvelles émeutes attendues ce lundi

«Il y avait clairement une volonté de s'en prendre aux forces de l'ordre. Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas vu ça», a constaté un commissaire, décrivant des scènes de «grandes violences» avec des jeunes qui allumaient des feux de voitures et avec l'idée à chaque fois «de prendre les policiers en guet-apens». Les deux syndicats policiers ont condamné fermement ces agissements émeutiers» et apportent «leur total soutien» à leurs collègues.

Etats-Unis : sept morts dans l'émeute d'une prison

  Etats-Unis : sept morts dans l'émeute d'une prison Les sept morts sont consécutifs à des blessures provoquées par un objet tranchant, a annoncé le médecin légiste. C'est le bilan le plus rave dans une prison aux États-Unis depuis 25 ans. Sept détenus ont été tués et 17 blessé lors d'affrontements qui ont eu lieu dans la nuit de dimanche 15 avril au lundi 16, dans la prison de Bishopville, en Caroline du Sud. Le calme n'est revenu qu'au bout de huit heures. Les affrontements entre détenus se sont propagés dans trois ailes de la prison, où sont incarcérés près de 1 600 individus.

Béjaïa (بجاية ) : Violente répression de la police contre un mouvement estudiantin - Duration: 0:45. béjaia : affrontement entre lycéeens et forces de l ' ordre 26-02-2014 - Duration: 0:53. Manifestation 2 des jeunes à Bejaia ville le 02.01.2017 contre la corruption Algérie et loi finance - Duration: 0:54.

Accueil A LA UNE Manifestations à Beyla : violents affrontements entre manifestants et forces de l ’ ordre . Mais les jeunes ont réussi à repousser les forces de l ’ ordre , actuellement c’est les jeunes qui maitrise le contrôle de la ville ».

Le syndicat Alliance, qui a annoncé «exiger des peines exemplaires pour les auteurs des faits» craint que de nouveaux heurts n'éclatent ce lundi soir. En effet, plusieurs groupes d'individus ont appelé aux émeutes sur les réseaux sociaux. «Nous essayons de mobiliser le plus de monde possible pour ce soir» a précisé la même source, qui s'inquiète de l'important retour de participation généré par l'appel sur les réseaux sociaux.

Expulsion de la ZAD de NDDL : Un zadiste se met le feu à lui-même (Vidéo) .
Lors des affrontements en cours avec la police, un zadiste s’est renversé un cocktail de molotov dessus et a soudainement pris feu. Non Stop Zapping revient avec vous sur ces images choquantes.Depuis plusieurs jours, des affrontements ont lieu entre zadistes et policiers à Notre-Dame-Des-Landes. Dans un communiqué préfectoral publié ce mardi 9 avril, l’Etat a en effet annoncé l’évacuation immédiate de la zone par les forces de l’ordre. Sauf que les occupants, présents sur les lieux depuis plusieurs années, sont bien décidées à ne pas se laisser faire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!