France Notre-Dame-des-Landes : les zadistes rencontreront les autorités mercredi

15:35  17 avril  2018
15:35  17 avril  2018 Source:   Franceinfo

Nantes : des zadistes déversent devant la préfecture des centaines de restes de grenades lacrymogènes

  Nantes : des zadistes déversent devant la préfecture des centaines de restes de grenades lacrymogènes Cette action a pour but de dénoncer "les violences policières", selon les zadistes, a constaté franceinfo jeudi. © Fournis par Francetv info Une dizaine de zadistes dont déversé, jeudi 19 avril à la mi-journée, devant les marches de la préfecture de Loire-Atlantique à Nantes, des centaines de restes de grenades lacrymogènes utilisées par les forces de l'ordre lors de l'opération d'évacuation de la ZAD à Notre-Dame-des-Landes.

L’expulsion en cours à Notre - Dame - Des - Landes brise non seulement les rêves des personnes et les larmes, les autorités ne semblent pas pouvoir entamer la joie de vivre des habitants de la ZAD. Les zadistes ont reçu, pour la plupart des parcelles occupées, l’autorisation formelle des paysans et

Accueil. Émissions. Avec les zadistes de Notre - Dame - des - Landes . Mais l'expérimentation sociale continue. Carte de la ZAD de Notre - Dame - des - Landes © Radio France / Antoine Chao. Mercredi 17 janvier restera une journée historique !

"Nous répondons à cette invitation, mais [...] ce ne sont pas du tout des conditions pour un véritable dialogue."

  Notre-Dame-des-Landes : les zadistes rencontreront les autorités mercredi © Fournis par Francetv info

Le dialogue est relancé. Après plus d'une semaine d'opérations de gendarmerie, une délégation de zadistes de Notre-Dame-des-Landes rencontrera la préfète de Loire-Atlantique mercredi 18 avril, a pu confirmer franceinfo d'après une information de Ouest-France. Nicole Klein avait écrit à la délégation du mouvement anti-aéroport, qu'elle avait déjà reçue fin février, pour leur demander de "venir [la] voir" dans la semaine et ainsi montrer des "signes de bonne volonté de rentrer dans les règles de droit".

"Ne confondons pas écologie et anarchie", lance Nicolas Hulot aux zadistes de Notre-Dame-des-Landes

  Le ministre de la Transition écologique a encadré une réunion entre les zadistes et la préfète des Pays-de-la-Loire, Nicole Klein, mercredi. "Ne confondons pas écologie et anarchie", a averti le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, à l'issue d'une réunion entre les zadistes de Notre-Dame-des-Landes et la préfète des Pays-de-la-Loire, Nicole Klein, mercredi 18 avril, à Nantes (Loire-Atlantique).

Lire aussi : Notre - Dame - des - Landes : discussions sous tension sur l’avenir des terres agricoles. Mercredi matin, Sébastien Lecornu, accompagné de Nicole Klein, doit justement emprunter la D281 pour rejoindre le petit bourg de Notre - Dame - des - Landes et y rencontrer les élus locaux.

Au troisième jour des expulsions sur la ZAD de Notre - Dame - des - Landes , la confrontation se poursuit entre gendarmes mobiles et zadistes retranchés derrière des Je m'abonne ! Dans le même dossier : Les journaux de France Culture. Réécouter JOURNAL DE 18H du mercredi 11 avril 2018.

"Le mouvement [d'occupation] a décidé hier [lundi] de répondre à la proposition de la préfète" d'un rendez-vous en préfecture, ont déclaré à l'AFP plusieurs occupants de la ZAD mardi matin, alors que les autorités ont laissé jusqu'au 23 avril aux zadistes pour régulariser leur situation. "Nous répondons à cette invitation, mais en posant clairement que cet ultimatum du 23, qui est un temps très très court, ce ne sont pas du tout des conditions pour un véritable dialogue. Cela ressemble plus à un couperet", a estimé une occupante, utilisant le prénom générique "Camille". "Il faut qu'on se donne plus de temps dans les négociations", a renchéri un autre occupant.

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron avait affirmé dimanche soir qu'"à l'issue" du délai du 23 avril, si les zadistes n'avaient pas déclaré leurs projets agricoles, "tout ce qui doit être évacué sera évacué".

NDDL : premières condamnations après les incidents du week-end .
Le tribunal correctionnel de Nantes a condamné lundi trois personnes à des peines de "5 ou 6 mois" de prison avec sursis pour "violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique".Trois personnes ont été condamnées lundi par le tribunal correctionnel de Nantes à des peines de "5 ou 6 mois" de prison avec sursis pour "violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique", a annoncé dans un communiqué lundi soir le procureur général près la cour d'appel de Rennes, faisant état de nouvelles interpellations.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-93092-notre-dame-des-landes-les-zadistes-rencontreront-les-autorites-mercredi/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!