The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Insolite Kim Jong-un, dernier produit marketing à la mode… en Corée du Sud

21:38  11 juin  2018
21:38  11 juin  2018 Source:   mashable.france24.com

La Corée du Nord "n'est plus une menace nucléaire", annonce Trump

  La Corée du Nord La Corée du Nord "n'est plus une menace nucléaire", a déclaré mercredi Donald Trump à son retour aux Etats-Unis, au lendemain de son sommet de Singapour avec Kim Jong-un. "Tout le monde peut désormais se sentir plus en sécurité que le jour où j'ai pris mes fonctions. Il n'y a plus de menace nucléaire venant de la Corée du Nord. Ma rencontre avec Kim Jong-un a été une expérience intéressante et très positive. La Corée du Nord a beaucoup de potentiel pour l'avenir!" a écrit le président américain sur Twitter.

Kim Jong - un peut enfin être utilisé comme produit marketing . En Corée du Sud , une loi sécurité interdit de "faire l'éloge, d'encourager ou de faire de la propagande favorable à la Corée du Nord". Encore en 2013, les autorités du pays bloquaient des sites web, arrêtaient

COREE DU NORD. Kim Jong - un est arrivé à Singapour avant sa rencontre avec Trump. MODE . Le Festival d'Hyères éclaire les consciences.

Au In & Out Cafe de Jeonju, une ville au sud de Séoul, on peut désormais commander un café latte à l'effigie… de Kim Jong-un.

Des cafés latte à l'effigie de Kim Jong-un. © France Médias Monde Des cafés latte à l'effigie de Kim Jong-un.

Depuis le sommet historique entre les deux Corées en avril dernier, la popularité du leader nord-coréen est montée en flèche. Une première, dans un pays où faire l'éloge de la Corée du Nord est passible de poursuite.

"J'étais très impressionnée quand j'ai regardé le sommet intercoréen", a raconté Kim Jong-il, le propriétaire, qui par un concours de circonstances porte le même prénom et le même nom que le père de Kim Jong-un. "J'ai fait ce latte en priant pour la paix", a-t-il confié à l'agence Reuters.

ENCADRE-Dennis Rodman à Singapour pour le sommet USA/Corée

  ENCADRE-Dennis Rodman à Singapour pour le sommet USA/Corée L'ancien joueur de NBA Dennis Rodman est arrivé lundi à Singapour où se tiendra mardi le sommet historique entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump qui vise à lancer la dénucléarisation de la Corée du Nord et sortir le pays communiste de son isolement. "Cela devrait bien se passer, même s'il ne faut pas trop attendre de cette première réunion", a prévenu l'ancien basketteur, invité à plusieurs reprises en Corée du Nord par Kim Jong-un. "Les portes s'ouvrent", a-t-il encore déclaré.Prié de dire la semaine dernière si Rodman avait été invité par la présidence à se rendre à Singapour, Donald Trump avait répondu que non.

COREE DU NORD. Kim Jong - un est arrivé à Singapour avant sa rencontre avec Trump. MODE . Le Festival d'Hyères éclaire les consciences.

COREE DU NORD. Kim Jong - un est arrivé à Singapour avant sa rencontre avec Trump. MODE . Le Festival d'Hyères éclaire les consciences.

Grâce à l'imprimante 3D du café, les clients sud-coréens du In & Out ont également la possibilité de boire un latte à l'effigie de leur président Moon Jae-in, ou même des deux leaders coréens. Voire même à leur propre effigie, accompagnée d'une photo de Moon Jae-in et de Kim Jong-un lors du sommet d'avril dernier.

kim-_moon_cafe.jpg © France Médias Monde kim-_moon_cafe.jpg

Pour cause, la rencontre entre Moon Jae-in et son homologue nord-coréen Kim Jong-un a boosté la popularité de ce dernier en Corée du Sud. En mars 2018, une agence officielle coréenne révélait que seuls 10 % des Sud-Coréens faisaient confiance à Kim Jong-un. Mais depuis le sommet à Panmunjom, où le leader nord-coréen a promis, entre autre, d'œuvrer pour la dénucléarisation de la péninsule, ils seraient désormais 78 % à l'apprécier.

Dennis Rodman à Singapour pour le sommet USA/Corée

  Dennis Rodman à Singapour pour le sommet USA/Corée L'ancien joueur de NBA Dennis Rodman est arrivé lundi à Singapour où se tiendra mardi le sommet historique entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump qui vise à lancer la dénucléarisation de la Corée du Nord et sortir le pays communiste de son isolement. "Cela devrait bien se passer, même s'il ne faut pas trop attendre de cette première réunion", a prévenu l'ancien basketteur, invité à plusieurs reprises en Corée du Nord par Kim Jong-un. "Les portes s'ouvrent", a-t-il encore déclaré.Prié de dire la semaine dernière si Rodman avait été invité par la présidence à se rendre à Singapour, Donald Trump avait répondu que non.

COREE DU NORD. Kim Jong - un est arrivé à Singapour avant sa rencontre avec Trump. MODE . Le Festival d'Hyères éclaire les consciences.

COREE DU NORD. Kim Jong - un est arrivé à Singapour avant sa rencontre avec Trump. MODE . Le Festival d'Hyères éclaire les consciences.

affiche_kim.png © France Médias Monde affiche_kim.png

Kim Jong-un peut enfin être utilisé comme produit marketing. En Corée du Sud, une loi sécurité interdit de "faire l'éloge, d'encourager ou de faire de la propagande favorable à la Corée du Nord". Encore en 2013, les autorités du pays bloquaient des sites web, arrêtaient, voire même poursuivaient des citoyens conformément à cette loi.

Toutefois, utiliser l'image de Kim Jong-un à des fins marketing n'était pas tout à fait interdite. Gym88, une salle de kickboxing à Séoul, l'utilise déjà depuis deux ans "sans aucun problème" selon un entraîneur. La représentation peu flatteuse y est peut-être pour quelque chose : sur les flyers de la salle, on observe le bien portant Kim Jong-un, aux côtés d'une femme en Bikini. Le slogan ? "Toi aussi tu as du poids à perdre".

Il n'y a d'ailleurs pas qu'en Corée du Sud que le rapprochement des deux Corées est tendance. La fièvre Kim Jong-un s'est également propagée à Singapour où Donald Trump et Kim Jong-un devraient se rencontrer en juin. Selon Channel News Asia, on peut désormais déguster dans la cité-État un "Trump-Kim Chi Nasi Lemak " un des plats les plus populaires, agrémenté de bœuf séché américain et au kimchi coréen.

affiche_kim_trump.png © France Médias Monde affiche_kim_trump.png

L'ex-basketteur Dennis Rodman à Singapour pour le sommet Trump-Kim .
Dennis Rodman, ex-star de la NBA, le championnat nord-américain de basket-ball, qui s'est rendu à plusieurs reprises en Corée du Nord, a annoncé vendredi qu'il serait à Singapour pour le sommet de mardi prochain entre Donald Trump et Kim Jong-un. "J'irai à Singapour pour ce sommet historique. J'apporterai tout le soutien nécessaire à mes amis, Donald Trump et le maréchal Kim Jong-un", a écrit l'ancien basketteur sur Twitter.Aucune réaction n'a pu être obtenue auprès de la Maison blanche et rien n'indique que Rodman sera impliqué d'une manière ou d'une autre dans le sommet.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!