Insolite Un vol d'Emirates annulé à cause d'un serpent

15:55  10 janvier  2017
15:55  10 janvier  2017 Source:   AFP

Dassault Aviation a annulé 9,6% de son capital

  Dassault Aviation a annulé 9,6% de son capital Le groupe avait acquis les actions auprès d'AirbusLe capital est désormais principalement réparti entre le Groupe Industriel Marcel Dassault (62% du capital et 76,8% des droits de vote), le flottant (27,5% du capital et 17% des droits de vote) et Airbus (10% du capital et 6,2% des droits de vote). Il reste 8.250.785 actions en circulation.

La page produit que vous cherchez n'existe plus. Just Cause 3.

Vous surfez trop vite. Robot/Aspirateur détecté. Visite du site à nouveau possible dans 0jrs 0h 0m 32s. Final Fantasy XIV : Heavensward -EP- Vol .3 OST.

Un Aibus A380-800 d'Emirates à Bangkok le 25 juin 2016 © Fournis par AFP Un Aibus A380-800 d'Emirates à Bangkok le 25 juin 2016

Un vol d'Emirates assurant la liaison Mascate-Dubaï a été annulé en raison de la présence d'un serpent dans la soute à bagages, a annoncé lundi la compagnie.

Le reptile a été repéré dimanche avant l'embarquement des passagers, a précisé à l'AFP un porte-parole de la compagnie, ajoutant que l'appareil a subi une inspection minutieuse qui a permis de capturer l'animal et de remettre l'avion en service.

En novembre, les passagers de première classe d'un vol Aeromexico avaient eu la désagréable surprise de voir un serpent tomber d'un compartiment à bagages durant un vol intérieur.

Les passagers avaient fait preuve de sang-froid, isolant le reptile sur plusieurs rangs grâce à des couvertures fournies par l'équipage, selon des médias. Personne n'avait été blessé, mais plusieurs passagers s'étaient dits tout de même éprouvés.

A380 : "la priorité c'est vendre, vendre, vendre et encore vendre" (Marwan Lahoud) .
Interrogé à l'Assemblée nationale par les députés sur l'avenir de l'A380, Marwan Lahoud a confirmé que la remotorisation du géant des airs n'était pas à l'ordre du jour.Mais ce sont les compagnies aériennes qui achètent. Et elles achètent très peu d'A380, à l'exception d'Emirates (142 exemplaires). Depuis le lancement du programme en 2000, le géant des airs ne totalise en effet que 319 commandes. Airbus n'a donc pas convaincu les compagnies des bénéfices d'un tel appareil. Pour Marwan Lahoud, il faut les "convaincre que cet avion peut améliorer leurs performances. Certaines compagnies l'ont adopté, d'autres peinent à le faire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Commentaires:

comments powered by HyperComments
C'est intéressant!