Insolite Un petit génie canadien de 13 ans aide IBM à développer son intelligence artificielle

12:38  08 novembre  2017
12:38  08 novembre  2017 Source:   20Minutes

AT&T lance un projet Open Source d'intelligence artificielle

  AT&T lance un projet Open Source d'intelligence artificielle L’opérateur AT&T s’est rapproché de Tech Mahindra et de la Fondation Linux pour créer Acumos, une plate-forme d’intelligence artificielle.AT&T ambitionne de rendre l’intelligence artificielle (IA) « accessible à tous ». Pour ce faire, l’opérateur télécoms américain s’est rapproché du groupe indien de conseil Tech Mahindra. Avec un objectif : créer une plateforme Open Source – Acumos – d’IA.

Météo - Emploi - Petites annonces - PMU - Cours des changes - Programme de Vol - Guide TV - Infos Services - Pharmacie - Réservation d'Hôtels. Moov Prépayé - Assistance MOOVnaute - Mon Compte - Nos coordonnées - Webmail - Test de bande passante.

GÉNIE - A 5 ans, il apprenait la programmation. A 9 ans, il créait une appli vendue sur l’App Store. A 13 ans, Tanmay Bakshi est aujourd’hui un collaborateur privilégié d’IBM…

Tanmay bakshi, petit génie de l'informatique, collabore avec IBM à seulement 13 ans. © Capture d'écran Youtube / tanmay bakshi Tanmay bakshi, petit génie de l'informatique, collabore avec IBM à seulement 13 ans.

Vous ne connaissez peut-être pas Tanmay Bakshi, un surdoué de l’informatique, mais les ingénieurs d’IBM, eux, savent très bien qui est ce jeune Canadien de 13 ans.

Depuis un an, l’adolescent fait en effet partie des experts que consulte le géant américain pour ses projets de cloud et d’intelligence artificielle (IA), rapporte BFM TV. Bénévolement, le petit génie aide notamment les spécialistes d’IBM à développer Watson, la célèbre IA de l’entreprise.

Les robots vont-ils occasionner le nouveau krach boursier ?

  Les robots vont-ils occasionner le nouveau krach boursier ? Les banques et les fonds d'investissement qui se basent principalement sur l'intelligence artificielle, menacent de faire courir un certain nombre de risques à la stabilité du secteur financier. Ces technologies seraient notamment utilisées pour déterminer la fiabilité des clients en matière de crédit , pour établir des contrats d'assurance, pour automatiser les interactions avec les clients et pour évaluer les risques sur les marchés des valeurs.

Nous devons, avec l’ aide de Dieu, développer une marche chrétienne qui plait

Impossible de trouver cette page. Retour à la page d'accueil.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!