Monde Abeilles: la justice européenne restreint trois néonicotinoïdes

13:21  17 mai  2018
13:21  17 mai  2018 Source:   lexpress.fr

Après la mort de 2 millions de ses abeilles, un apiculteur alerte et mobilise

  Après la mort de 2 millions de ses abeilles, un apiculteur alerte et mobilise Dans l'Ariège, un apiculteur bio a perdu près de 24 ruches, décimées par un fongicide pourtant autorisé. Le producteur a créé une cagnotte pour remplacer ses abeilles mais surtout sensibiliser citoyens et pouvoirs publics à la nécessité d'agir contre les produits dangereux. Les apiculteurs ne veulent pas assister à la mort de leurs ouvrières sans rien dire. Après le cri de colère de Sven Niel, un apiculteur breton, face au «massacre» de ses abeilles par les pesticides, dans une vidéo vue près de 3 millions de fois, c'est au tour de Nicolas Puech de clamer son indignation.

La Commission européenne a voté l’interdiction définitive de trois néonicotinoïdes , type de pesticides responsables de la mort des abeilles . Leur usage était déjà restreint dans l’UE, une majorité d’États de la Commission européenne a cette fois voté pour leur interdiction définitive, ce vendredi 27 avril.

Proposé par la Commission européenne , le texte concerne trois néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride, thiaméthoxame), dont elle avait partiellement restreint l’utilisation en la dernière décision de l’Europe qui a interdit, fin avril, trois néonicotinoïdes jugés dangereux pour les abeilles .

Le Tribunal de l'Union européenne a confirmé les restrictions d'utilisation à trois insecticides considérés comme nocifs pour les abeilles.

Les néonicotinoïdes s'attaquent au système nerveux des insectes. © AFP/Archives/Franck Perry Les néonicotinoïdes s'attaquent au système nerveux des insectes.

Les restrictions d'utilisation été imposé depuis 2013. Le Tribunal de l'Union européenne les a confirmé jeudi. Cela concerne trois néonicotinoïdes, ces insecticides considérés comme nocifs pour les abeilles, qui étaient contestées par les fabricants Bayer et Syngenta.

Sans même attendre cette décision de la justice européenne, l'UE avait décidé fin avril d'approfondir cette première interdiction portant sur les trois substances, clothianidine, thiaméthoxame et imidaclopride, à toutes les cultures en plein champ et non plus seulement aux cultures sous serre. Ces substances neurotoxiques s'attaquent au système nerveux des insectes.

Heureux comme une abeille en Slovénie

  Heureux comme une abeille en Slovénie Décorer les ruches, placer les abeilles locales sous protection du gouvernement et même, s'endormir à leurs côtés, les apiculteurs slovènes se mettent en quatre pour bichonner leurs butineuses, considérées depuis des siècles comme un trésor national. © Fournis par AFP Des abeilles reviennent à leur ruche à Pernica en Slovénie, le 7 mai 2018 Leur dernière victoire: le 20 mai a été déclaré, sur initiative slovène, "journée mondiale des abeilles et des pollinisateurs" par les Nations Unies.

Désormais, trois néonicotinoïdes considérés comme dangereux pour les abeilles vont être presque totalement interdits, après le vote vendredi 27 avril d'une majorité d'Etats membres, a annoncé la Commission européenne .

Deux géants des pesticides dont des produits sont directement concernés par les restrictions d'usage, le Suisse Syngenta et l'Allemand Bayer, ont attaqué devant le Tribunal de justice de l'UE la décision de restreindre l'usage de ces trois « néonics », interdits pour les cultures qui attirent les abeilles

En 2013, l'UE avait dans un premier temps imposé des restrictions d'usage. Les deux géants des pesticides dont les produits étaient directement concernés, le Suisse Syngenta et l'Allemand Bayer, demandaient l'annulation de cette décision, le premier réclamant également une indemnité d'au moins 368 millions d'euros.

Premières restrictions en 2013

Le moratoire partiel s'appliquait aux cultures qui attirent les abeilles (comme le maïs, le colza oléagineux ou le tournesol) sauf quelques exceptions.

Le Tribunal a rejeté "dans leur intégralité" les recours de Bayer et Syngenta. Il se base sur des études qui soulevaient des "préoccupations" sur les conditions d'approbation des néonicotinoïdes, alors que l'UE s'était dotée de règles de protection des abeilles afin de sauvegarder leur rôle de pollinisateurs pour la flore et les cultures arables.

Une première évaluation de l'Efsa, l'Agence européenne pour la sécurité des aliments, avait déclenché en 2013 les premières restrictions. L'agence, basée à Parme, a ensuite confirmé son opinion à la fin du mois de février cette année, venant conforter la volonté de Bruxelles d'élargir l'interdiction.

"Les risques constatés par l'Efsa justifiaient la conclusion selon laquelle les trois substances en question ne satisfaisaient plus aux critères d'approbation", explique le Tribunal dans un communiqué. Le principe de précaution permettait également d'agir dans ce cas précis, ajoute-t-il.

PSA espère que l'UE trouvera une position commune sur l'Iran .
PSA espère que l'Union européenne trouvera une position commune sur la mise en oeuvre de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien après la décision de Donald Trump d'en retirer les Etats-Unis."Comme l'ensemble des acteurs économiques, nous suivons l'évolution de ce sujet, y compris la position officielle de l'Union européenne sur ce dossier, que nous espérons singulière", a dit mercredi à Reuters un porte-parole du constructeur automobile français. "Le groupe PSA rappelle que ses activités automobiles sont totalement conformes à la réglementation internationale.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-104190-abeilles-la-justice-europeenne-restreint-trois-neonicotinoides/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!