Monde Passe d'armes entre Merkel et Orban sur les migrants

17:10  05 juillet  2018
17:10  05 juillet  2018 Source:   fr.reuters.com

Migrants : "si Orban est méchant Macron est 15 fois plus méchant", lance Salvini

  Migrants : Le leader de l'extrême-droite a réaffirmé l'opposition de l'Italie à l'implantation des centre d'accueil des migrants sur le sol italien. Les tensions sont loin d'être apaisées entre la France et l'Italie. Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini a déclaré, lundi 25 juin, que si le Premier ministre hongrois Viktor Orban est "méchant" car il refuse d'accueillir des réfugiés, le président français Emmanuel Macron est "15 fois plus méchant".

Elle a besoin pour cela de passer des accords bilatéraux avec les pays concernés, parmi lesquels la Hongrie. Mme Merkel a dû se faisant céder à son ministre de l’Intérieur Horst Seehofer, président du M. Orban qualifie en retour sa relation avec le parti du ministre de “fraternité d ’ armes extraordinaire”.

Ces derniers jours, la crise des migrants a mis à rude épreuve la cohésion de ce bloc politique, majoritaire dans les principales institutions de l’Union. Le Parti populaire européen (PPE) fait en effet le grand écart entre la chancelière Angela Merkel

PASSE D'ARMES ENTRE MERKEL ET ORBAN SUR LES MIGRANTS © REUTERS/Axel Schmidt PASSE D'ARMES ENTRE MERKEL ET ORBAN SUR LES MIGRANTS

Une passe d'armes a opposé jeudi la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre hongrois Viktor Orban sur la politique migratoire européenne, lors d'une conférence de presse sous tension à Berlin où les deux dirigeants ont étalé leurs désaccords.

"Nous ne devons jamais oublier qu'il s'agit d'êtres humains, de gens qui viennent à nous, et que tout cela a quelque chose à voir avec le message fondamental que porte l'Europe: l'humanité", a déclaré Angela Merkel après avoir reçu le chef du gouvernement hongrois, hostile à l'immigration.

Merkel très affaiblie avant un sommet européen crucial

  Merkel très affaiblie avant un sommet européen crucial En Allemagne, ses adversaires veulent son départ. A l'étranger, elle est devenue une cible de choix pour Donald Trump et de nombreux leaders européens: Angela Merkel se rend jeudi affaiblie comme jamais à un sommet européen crucial pour son avenir. "Fin de parcours" va jusqu'à prédire en Une l'hebdomadaire Der Spiegel dans sa dernière livraison à propos de la chancelière allemande avec en illustration un sablier qui s'écoule.Angela Merkel souffre d'"une perte d'autorité dramatique", estime Christian Lindner, le président du parti libéral allemand FDP, résumant une impression grandissante dans le pays.

Elle a besoin pour cela de passer des accords bilatéraux avec les pays concernés, parmi lesquels la Hongrie. Mme Merkel a dû se faisant céder à son ministre de l'Intérieur Horst Seehofer, président du M. Orban qualifie en retour sa relation avec le parti du ministre de "fraternité d ' armes extraordinaire".

Elle a besoin pour cela de passer des accords bilatéraux avec les pays concernés, parmi lesquels la Hongrie. Mme Merkel a dû se faisant céder à son ministre de l'Intérieur Horst Seehofer, président du M. Orban qualifie en retour sa relation avec le parti du ministre de "fraternité d ' armes extraordinaire".

"Je crois que l'âme de l'Europe, c'est l'humanité et que si nous voulons conserver cette âme et jouer un rôle en Europe en gardant ces valeurs, alors l'Europe ne peut ignorer ceux qui sont dans la souffrance et le besoin", a-t-elle ajouté.

Viktor Orban, constatant sa grande divergence de vues avec Merkel, a répondu que l'Europe agirait plus pour le bien de l'humanité en n'incitant pas les migrants à venir.

"Si l'aide apportée par l'Europe aux migrants conduit les gens en Afrique et en Asie à se dire qu'ils peuvent venir, alors ils viendront", a-t-il dit.

"Nous devons être humains mais sans créer de facteurs d'attraction et le seul moyen de le faire, c'est de fermer les frontières, de venir en aide aux pays (d'origine des migrants) et de ne pas laisser entrer les fauteurs de troubles."

En 2015, au plus fort de la crise migratoire, Angela Merkel, aujourd'hui contestée par l'aile droite de sa majorité, a laissé entrer plus d'un million de migrants en Allemagne.

(Thomas Escritt; Guy Kerivel pour le service français)

Allemagne : le gouvernement trouve un accord sur l'accueil des migrants .
La coalition au pouvoir avait conclu un compromis lundi visant à réduire le nombre de demandeurs d'asile dans le pays, mais le parti SPD avait réservé son accord. © Fournis par Francetv info Le Parti social-démocrate allemand (SPD), partenaire de coalition des conservateurs d'Angela Merkel, s'est rallié jeudi 5 juillet au durcissement de la politique migratoire en Allemagne voulu par les alliés de la chancelière.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-125300-passe-darmes-entre-merkel-et-orban-sur-les-migrants/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!