Monde Suicide à Kaboul d'un jeune Afghan expulsé d'Allemagne

02:50  12 juillet  2018
02:50  12 juillet  2018 Source:   msn.com

Pompeo à Kaboul en soutien aux efforts de paix

  Pompeo à Kaboul en soutien aux efforts de paix En escale surprise de quelques heures à Kaboul, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a apporté lundi son soutien aux efforts de paix du président afghan estimant qu'il y avait désormais "un espoir"."L'élément de progrès, c'est qu'il y a un espoir désormais" a estimé M. Pompeo lors d'une brève rencontre avec la presse au palais présidentiel gardé comme une forteresse, avant de s'envoler Abou Dhabi.

Un Afghan de 23 ans récemment expulsé d ’ Allemagne en même temps que 68 de ses compatriotes s’est pendu dans son hébergement provisoire à Kaboul , a annoncé mercredi le ministère afghan des Réfugiés.

Des propos qui ont pris une autre dimension ce mercredi avec l’annonce et la confirmation, par le ministère afghan des Réfugiés, du suicide à Kaboul d ’ un jeune réfugié de 23 ans, expulsé par Allemagne : accord des trois partis de la coalition sur l'accueil des migrants. partager. tweeter.

Un Afghan de 23 ans récemment expulsé d'Allemagne s'est pendu dans son hébergement provisoire à Kaboul © Fournis par AFP Un Afghan de 23 ans récemment expulsé d'Allemagne s'est pendu dans son hébergement provisoire à Kaboul

Un Afghan de 23 ans récemment expulsé d'Allemagne en même temps que 68 de ses compatriotes s'est pendu dans son hébergement provisoire à Kaboul, a annoncé mercredi le ministère afghan des Réfugiés.

Selon le porte-parole du ministère Hafiz Ahmad Miakhail, le jeune homme, dont l'identité n'a pas été révélée, était arrivé le 4 juillet avec le reste de ce groupe.

"Le corps de l'un d'eux a été retrouvé pendu dans le foyer d'hébergement, une enquête est en cours", a déclaré le porte-parole à l'AFP.

Afghanistan: attentat-suicide meurtrier à Jalalabad

  Afghanistan: attentat-suicide meurtrier à Jalalabad Au moins dix personnes ont été tuées ce mardi à Jalalabad, la capitale provinciale du Nangahar. Parmi les victimes, huit civils et deux policiers. L’attaque qui visait un poste de police, intervient au lendemain d’une visite express à Kaboul de Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine. De notre correspondante, Sonia Ghezali Le kamikaze s’est fait exploser près d’une station-service qui s'est vite embrasée. Il n'en reste que De notre correspondante, Sonia Ghezali

Des propos qui ont pris une autre dimension mercredi avec l’annonce et la confirmation, par le ministère afghan des Réfugiés, du suicide à Kaboul d ’ un réfugié de 23 L’ Allemagne a commencé les expulsions d ’ Afghans par petits groupes fin 2016, des jeunes pour la plupart, après un accord

L’attaque qui visait un poste de police, intervient au lendemain d ’ une visite express à Kaboul de Mike Pompeo, le chef Thaïlande: les 13 jeunes bloqués dans la grotte ont été secourus. Afghanistan . Intempéries au Japon: les chances de retrouver des survivants s'amenuisent. Chine/ Allemagne .

L'Office international des migrations (OIM) précise de son côté qu'il a été découvert mardi dans sa chambre d'hôtel, une semaine après son arrivée.

Le jeune Afghan avait été installé dans cet hôtel par l'OIM en attendant de pouvoir regagner sa ville d'origine, Herat, dans l'ouest.

"Depuis le début de l'année, 148 Afghans" ont été mis de force dans un avion et renvoyés par Berlin, selon le ministère des Réfugiés à Kaboul, ville considérée comme dangereuse par l'ONU en raison des attentats.

Un porte-parole de l'Office de l'immigration de Hambourg, dans le nord de l'Allemagne, où habitait le jeune homme, a déclaré à l'agence de presse DPA qu'il était arrivé dans ce pays en 2011 et avait dans la foulée déposé une demande d'asile. Celle-ci avait été rejetée l'année suivante mais il avait introduit plusieurs recours jusqu'en 2017.

Afghanistan: deuxième attaque terroriste en deux jours à Jalalabad

  Afghanistan: deuxième attaque terroriste en deux jours à Jalalabad Au moins dix personnes sont mortes après une nouvelle attaque à Jalalabad dans l’est de l’Afghanistan. La ville est frappée pour la deuxième journée consécutive. Mardi 10 juillet, au moins dix personnes avaient également été tuées dans un attentat-suicide. Avec notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali Une première explosion a retenti en début de matinée, suivie d’une deuxième, puis d’une troisième, selon certains habitants du troisième arrondissement de la capitale provinciale, Jalalabad.

Avec notre correspondante à Kaboul , Sonia Ghezali. Un groupe de jeunes hommes franchit le portail de la sortie de l'aéroport de Kaboul , escorté par cinq policiers afghans , matraque et bouclier antiémeute dans les mains.

L'organisation terroriste Etat islamique (EI) a revendiqué le double attentat suicide qui a frappé lundi Kaboul , près du siège des services de renseignements afghans , un drame qui a coûté la vie à plus de 20 personnes.

L'homme de 23 ans avait notamment été reconnu coupable de vol, tentative de blessure corporelle et de violation de la loi sur les stupéfiants, a expliqué cette même source.

Après avoir accueilli plus d'un million de réfugiés principalement syriens et afghans en 2015-2016, la nouvelle coalition au pouvoir autour de la chancelière Angela Merkel a nettement durci sa politique sous la pression de son aile droite.

L'Allemagne a commencé les expulsions d'Afghans par petits groupes fin 2016, des jeunes pour la plupart, en vertu d'un accord entre les autorités européennes et afghanes.

L'un d'eux, arrivé en février 2017, avait été blessé dans un attentat à Kaboul deux semaines après son retour forcé.

Le ministre allemand de l'Intérieur, le très conservateur Horst Seehofer, avait ironisé la veille sur ces expulsions d'Afghans : "justement le jour de mes 69 ans, 69 personnes ont été expulsées vers l’Afghanistan. C'était quelque chose que je n'avais pas commandé".

Plusieurs voix dans l'opposition se sont élevées contre "son manque d'humanité".

"Ceux qui expulsent vers l'Afghanistan tuent", M. Seehofer devrait "être renvoyé par Mme Merkel", a estimé Ulla Jelpke, une députée de la gauche radicale.

En marge de son déplacement en Autriche où il a rencontré son homologue italien Matteo Salvini pour discuter de solutions bilatérales face au défi migratoire, M. Seehofer a balayé toute idée de démission.

Il a estimé que ce drame "était bien sûr très regrettable" mais expliqué que l'expulsion avait été décidée par les autorités de la région de Hambourg.

Pakistan : au moins 128 morts dans un attentat suicide contre un meeting électoral .
Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier au Pakistan depuis l'attaque d'une école de Peshawar, en décembre 2014, qui avait fait plus de 150 morts. © Fournis par Francetv info L'attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique. Au moins 128 personnes ont été tuées, vendredi 13 juillet, dans un attentat suicide lors d'un meeting électoral dans le sud-ouest du Pakistan, à moins de deux semaines des élections législatives. Le candidat visé a succombé à ses blessures.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!