Monde International - Les 35 diplomates russes expulsés par Obama ont quitté les Etats-Unis

20:45  02 janvier  2017
20:45  02 janvier  2017 Source:   Le Parisien

VIDEO. Barack et Michelle Obama adressent leurs derniers voeux de Noël

  VIDEO. Barack et Michelle Obama adressent leurs derniers voeux de Noël Le président des Etats-Unis et sa femme ont publié leur dernière vidéo de Noël, mélange de bilan et d'humour pour clôturer huit années passées à la Maison Blanche. © twitter.com/WhiteHouse Barack et Michelle Obama adressent leurs derniers voeux de fin d'année. Le président des Etats-Unis et la première dame ont diffusé ce samedi leurs derniers voeux de Noël, après huit ans passés à la Maison Blanche. Pour l'occasion, ils ont une nouvelle fois joué la carte de l'humour en passant un extrait de leurs premiers voeux, dans lequel on voit Barack Obama - si jeune - pris d'un fou rire.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales , contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Nous vous invitons à revenir un peu plus tard. Merci pour votre compréhension et votre patience. Marocainement vôtre. Kamel Chibli: " Obama a gagné car il est en phase avec les Etats - Unis

Le Parisien: Illustration. Un avion russe charge des marchandises samedi à l'aéroport international de Dulles, près de Washington, DC. © AFP/PAUL J. RICHARDS. Illustration. Un avion russe charge des marchandises samedi à l'aéroport international de Dulles, près de Washington, DC.

Un départ mémorable. Les 35 diplomates russes et leurs familles expulsés des Etats-Unis par décision du président sortant Barack Obama, accusés d'ingérence dans la présidentielle américaine, ont quitté dimanche par avion Washington.

«L'avion a décollé, tout le monde est à bord», a annoncé l'ambassade de Russie dans la capitale américaine, citée par l'agence publique russe Ria Novosti. L'appareil, spécialement venu de Russie, transporte depuis dimanche matin à son bord 35 diplomates russes et leurs familles, au total 96 personnes, qui devaient rejoindre la Russie dans la nuit.

International - Le dernier combat d'Obama : contrecarrer les plans de Donald Trump

  International - Le dernier combat d'Obama : contrecarrer les plans de Donald Trump Barack Obama est encore le président des Etats-Unis, pour quelques semaines, et il ne compte pas faciliter la tâche de son successeur. Bien au contraire. Les dernières mesures prises par le locataire de la Maison-Blanche semblent toutes avoir un point commun : mettre des bâtons dans les roues de Donald Trump. La dernière en date : une résolution réclamant l'arrêt de la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens, qui a été adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU vendredi 23 décembre, et ce grâce à la décision des Etats-Unis de ne pas utiliser leur droit de veto.

Etats - Unis : Obama donne "une seconde chance" à 46 condamnés SORTIS

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Harcelée par le FBI, une développeuse de Tor fuit les Etats - Unis .

«Nous pouvons confirmer que les 35 diplomates russes déclarés persona non grata, ainsi que les membres de leurs familles, ont quitté les Etats-Unis», a confirmé à la mi-journée un porte-parole du département d'Etat américain.

Ce départ est la conséquence des mesures et sanctions annoncées jeudi par Barack Obama, moins d'un mois avant son départ de la Maison Blanche: outre ces expulsions de diplomates soupçonnés par Washington d'être des agents du renseignement russe, deux complexes résidentiels russes dans le nord-est des Etats-Unis ont été fermés car considérés comme des bases pour ces espions présumés.

Le GRU (services secrets de l'armée) et le FSB (service Fédéral de Sécurité, ex-KGB) font également l'objet de sanctions économiques et juridiques tout comme quatre dirigeants du GRU, dont son chef Igor Korobov.

É.-U./Russie: la course aux armements, c'est reparti

  É.-U./Russie: la course aux armements, c'est reparti Mais à quoi jouent Moscou et Washington ? «Il faut renforcer notre potentiel militaire de forces nucléaires», a lancé, à la veille de Noël, le président russe, Vladimir Poutine, lors d'une réunion avec les responsables des armées. La réplique de Donald Trump ne s'est pas fait attendre, le président élu des Etats-Unis préférant une nouvelle fois les tweets aux estrades officielles : «Les Etats-Unis doivent grandement accroître leur capacité nucléaire», a rétorqué celui qui, le 20 janvier, fera son entrée à la Maison-Blanche. Ajoutant même : «S'il le faut, nous aurons une course aux armements.

Désolé, cette nouvelle a été supprimée. Désolé, cette nouvelle a été supprimée. La Chine s'oppose à l'ingérence des Etats - Unis dans ses affaires judiciaires.

Site en cours de restauration. Suite à quelques problèmes techniques les serveurs ont dû être réinstallés. Le site et les données sont actuellement en cours de restauration. Le site sera disponible Previous notice : Lettre de Warren ( Etats - Unis ) à Gaston de Saporta

Trump a salué la «modération» de Poutine

La décision de Barack Obama, qui estime que Moscou a orchestré des piratages informatiques pour perturber la présidentielle américaine, a été plus ou moins contestée par son successeur Donald Trump.

Le milliardaire populiste, qui veut se rapprocher du président russe, a une nouvelle fois exprimé samedi ses doutes concernant cette éventuelle ingérence russe dans l'élection américaine. Il a félicité l'«intelligence» de Vladimir Poutine et sa modération. Quelques heures plus tôt, le maître du Kremlin avait annoncé qu'il ne souhaitait pas répondre pour l'instant aux sanctions prises par Washington.

Trump désavoue à nouveau ses futurs services de renseignement .
Donald Trump a désavoué à nouveau mercredi les services américains de renseignement qui ont conclu à une interférence de la Russie dans la présidentielle, et apporté du crédit au site Wikileaks selon lequel Moscou n'est pas à l'origine des piratages informatiques dans la campagne électorale. Le fondateur du site Wikileaks "Julian Assange a dit +qu'un ado de 14 ans pouvait avoir piraté (John) Podesta+ - alors pourquoi le parti démocrate a-t-il été si négligent? (Assange) a aussi dit que les Russes ne lui avaient pas transmis les informations", a écrit mercredi matin dans un tweet le futur président des Etats-Unis.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!