Monde Etats-Unis: la personnalité et le parcours atypiques du tireur de Fort Lauderdale

16:25  08 janvier  2017
16:25  08 janvier  2017 Source:   RFI

Une panne informatique a immobilisé des milliers de passagers américains

  Une panne informatique a immobilisé des milliers de passagers américains Cet été, la compagnie Delta Airlines avait été affectée par un dysfonctionnement retentissant de son système informatique, clouant au sol de nombreux avions. Cette fois, c'est au tour du service des Douanes américaines de subir le même sort. Des milliers de passagers se sont retrouvés coincés dans les aéroports américains ce lundi 3 janvier. Une trentaine de vols touchée "Les douanes subissent une panne nationale. Des retards dans le traitement des passagers sont à prévoir jusqu'à la réparation du système", a tweeté l'aéroport de Fort Lauderdale en Floride (sud-est), l'un des principaux hubs pour les Etats-Unis et les Caraïbes.

La nouvelle version de MSN, votre collection personnalisable du meilleur des catégories Actualité, Sport, Divertissement, Finance, Météo, Voyage, Santé et Lifestyle, le tout associé à Outlook, Facebook, Twitter, Skype et bien plus encore. Obama: les Etats - Unis doivent rester "un phare de l'espérance" Le président

Pour suivre l'actualité en direct, en audio et en vidéo. Impact économique de la sécheresse aux États - Unis .

L’enquête sur la fusillade de vendredi, à Fort Lauderdale, révèle que le tireur Esteban Santiago qui, depuis son arrestation, coopère avec la police, avait une personnalité complexe, apparemment profondément marquée par son séjour en Irak.

Pagaille à l'aéroport de Fort Lauderdale, en Floride, après la fusillade du 6 janvier 2017. © Fournis par France Médias Monde Pagaille à l'aéroport de Fort Lauderdale, en Floride, après la fusillade du 6 janvier 2017.

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

L’attaque n’avait rien de spontané. Santiago l’avait préparée de longue date, alors qu’il vivait à Anchorage, en Alaska. C’est ce qu’a déclaré la police fédérale américaine, le FBI, qui l’a interrogé pendant de nombreuses heures.

Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique

  Mis sous pression par Trump, Ford annule son projet d'usine au Mexique Ford fait marche arrière. Le constructeur américain a annoncé ce mardi 3 janvier qu'il allait annuler la construction d'une nouvelle usine à 1,6 milliard de dollars au Mexique afin d'investir dans une de ses installations dans le nord des États-Unis pour y fabriquer des véhicules autonomes et électriques. Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient Cette annonce intervient alors que le président élu américain Donald Trump accentue sa pression sur les grands groupes américains afin qu'ils rapatrient leurs usines aux États-Unis, prenant tout particulièrement pour cibles leurs investissements au Mexique.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. › Etats - Unis : le FBI enquête sur un possible piratage russe de médias

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. En images Etats - Unis : vous prendrez bien un petit coup de gel ?

Si l’acte avait été soigneusement planifié, était-il de nature terroriste ? La police, sans l’exclure totalement, n’a pu trouver aucun lien entre M. Santiago et des organisations extrémistes. Une chose que le FBI peut affirmer, c’est qu’il a agi seul.

« Bien que l’enquête n’en soit qu’à ses débuts, il n’y a aucune indication pour le moment que M. Santiago ait agi avec un complice pour préparer ou lancer son attaque », a déclaré un représentant de la police fédérale.

Un profil complexe

Les policiers découvrent un personnage complexe qui, aux dires de sa famille - avec laquelle il n’a plus guère de liens -, a complètement changé depuis son retour d’Irak.

Renvoyé l’été dernier de la garde nationale de l’Alaska, il avait eu maille à partir avec la justice pour violence domestique.

A la une - Tuerie en Floride : ce que l'on sait du principal suspect

  A la une - Tuerie en Floride : ce que l'on sait du principal suspect Difficile, quelques heures après la fusillade qui a fait 5 morts et 8 blessés au moins à l'aéroport de Fort Lauderdale, en Floride (sud-est des Etats-Unis), de brosser un portrait clair d'Esteban Santiago, suspect numéro un de la tuerie, interpellé directement sur la scène du crime. Lire. Etats-Unis : fusillade mortellePlusieurs médias américains se sont livrés à une course à l'information, d'autant plus difficile à suivre qu'ils ont rapidement été imités dans leurs investigations par des internautes à la fibre de détective. Ce que la chaîne CNN, notamment, présentait comme la photo d'Esteban Santiago en début de soirée s'est, par exemple, avérée erronée par la suite. Il s'agissait d'un homonyme.

La belle histoire du jour : ils parcourent les Etats - Unis pour sauver des

La page que vous avez demandée n'existe pas. aux rapports entre Etats - Unis et le reste du monde.

Il s’était plaint en novembre d’entendre des voix qui lui dictaient de regarder des vidéos du groupe Etat islamique. Il avait été envoyé dans une clinique pour évaluation de son état mental.

Modus operandi

Esteban Santiago, accusé d'avoir abattu cinq personnes et d'en avoir blessé huit autres vendredi à l'aéroport de Fort Lauderdale, en Floride, vient d’être inculpé par la justice fédérale et risque au mieux la réclusion à vie, ou au pire, la peine de mort.

Vendredi, Esteban Santiago a ouvert le feu dans la foule après avoir récupéré sa valise placée en soute. Son sac contenait un fusil et des chargeurs. Il s'est rendu aux toilettes pour le charger avant d'aller tirer sur les gens qui passaient.

■ QUESTION-RÉPONSE - Michel Polacco, journaliste expert des questions aériennes

Le tueur de l'aéroport de Fort Lauderdale avait-il le droit d'avoir une arme dans ses bagages en soute ?

Automobile : Toyota investira 10 milliards de dollars aux Etats-Unis

  Automobile : Toyota investira 10 milliards de dollars aux Etats-Unis Le constructeur japonais n'a pas précisé s'il allait procéder dans le même temps à des créations d'emplois.Toyota Motor said will build a new plant in Baja, Mexico, to build Corolla cars for U.S. NO WAY! Build plant in U.S. or pay big border tax.

Parcourir les groupes.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Les Etats - Unis ont tenté de pirater le programme nucléaire nord-coréen.

On peut transporter des armes en avion, parce qu’il y a des tas de gens qui ont des raisons tout à fait justifiées. Les gens qui font des tirs sportifs, de la compétition... Il y a les chasseurs, il y a les policiers ou les militaires qui se déplacent... Tous ces gens-là, lors de l’enregistrement, doivent présenter leur permis de détention ou bien leur licence de tir.

Ces armes doivent être déchargées. Elles doivent être emballées à part, dans un colis spécial. Elles ne peuvent pas être dans leur valise, par exemple, avec leurs vêtements. On peut transporter aussi des munitions. C’est un maximum de 5 kg, dans un colis à part. Dans ces munitions, il ne peut pas y avoir de cartouches explosives ou incendiaires, et les munitions ne peuvent pas se présenter en vrac. Elles doivent être rangées.

Le tueur de la fusillade en Floride avait visiblement son arme en soute. C’est un ancien gradé de la Garde nationale d’Alaska, il venait d'ailleurs de là-bas. Donc, il y a eu aucune faute dans la sécurité des aéroports américains ?

Il n’y a pas obligatoirement eu faute. Il est bien évident que si son arme a voyagé en étant démontée, que les munitions étaient à part et qu’elles étaient emballées dans un colis spécifique, et qu’il l’a déclarée au départ à la compagnie, on ne pouvait pas éviter que cet homme apporte cette arme pour une fusillade.

General Motors cède aux pressions de Trump et investit aux États-Unis .
C’est une nouvelle victoire pour le président américain qui investira les locaux de la Maison Blanche dans trois jours. Après avoir subi les pressions de Donald Trump, General Motors a finalement annoncé ce mardi investir un milliard de dollars de plus aux États-Unis et y créer jusqu'à 5.000 emplois supplémentaires dans les prochaines années. À travers cette annonce, General Motors devient le dernier constructeur automobile en date à céder aux injonctions du milliardaire pour développer leurs activités sur le sol américain.Les nouveaux investissements devraient entraîner dans l'immédiat la création de 1.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!