Monde L'escale américaine de la présidente de Taïwan met en rage Pékin

09:05  10 janvier  2017
09:05  10 janvier  2017 Source:   rfi.fr

Arrestation au Danemark de la fille de l'amie de la présidente sud-coréenne

  Arrestation au Danemark de la fille de l'amie de la présidente sud-coréenne La police danoise a arrêté la fille de Choi Soon-sil, amie et confidente de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye qui est au coeur d'une affaire de trafic d'influence, ont confirmé lundi la police et le parquet sud-coréens. Les autorités sud-coréennes réclamaient l'arrestation de la fille de Choi, Chung Yoo-ra, du fait de ses rapports avec l'affaire, qui a conduit le parlement sud-coréen à voter en faveur de la destitution de la présidente Park. La décision est désormais entre les mains de la Cour constitutionnelle, qui a 180 jours à compter de la date du vote pour la maintenir au pouvoir ou la démettre de ses fonctions.

UGC Ciné Cité SQY Ouest - 1 avenue de la Source de la Bievre 78180 Montigny-le-Bretonneux. 6. Gaumont Carré Sénart - 3 allée du préambule, Centre Commercial Carré Sénart 77127 Lieusaint.

L ' escale américaine de la présidente … Taiwan: paroles de vétérans chinois … Le bras de fer Trump- Pékin au sujet du … Relations sino- américaines et question … Taïwan et Trump: pour la Chine, il va … La Chine met Singapour sous pression …

Tsai Ing-wen à Houston, le 7 janvier 2016. © REUTERS/James Nielsen Tsai Ing-wen à Houston, le 7 janvier 2016.

La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a entamé un voyage de 9 jours au cours duquel elle se rendra au Honduras, au Nicaragua, au Guatemala et au Salvador. Tous ces pays reconnaissent l'indépendance de Taiwan au grand regret de la Chine qui considère l'île comme partie intégrante de son territoire.

De notre correspondante à Shangaï, Angélique Forget

Pékin ne voyait pas d'un bon oeil l'escale de Tsai Ing Wen aux Etats-Unis. La rencontre entre la présidente taïwanaise et Ted Cruz, ex-candidat à la primaire républicaine et sénateur du Texas est venue confirmée ses craintes : « Nous sommes résolument opposés à toute rencontre entre la dirigeante de Taïwan et des responsables américains sous prétexte de transit ».

Pékin parle d'amélioration de la qualité de l'air en 2016

  Pékin parle d'amélioration de la qualité de l'air en 2016 Alors que la capitale chinoise est placée en alerte orange au smog, soit le deuxième niveau le plus élevé, la municipalité de Pékin a déclaré mardi que la qualité de l'air s'était globalement améliorée dans la ville sur l'ensemble de 2016.Au cours du week-end du nouvel an, plusieurs centaines de vols ont été annulés et des voies rapides fermées dans le nord de la Chine en raison des concentrations élevées en particules fines, qui ont dépassé les 500 microgrammes par mètre cube à certains moments dans Pékin et dans les zones environnantes. Cela représente 50 fois le seuil limité fixé dans les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pourtant, peu après son élection, en novembre 2016, Donald Trump a stupéfié Pékin en prenant un appel de Tsai Ing-wen, la présidente de Taïwan , qui souhaitait le féliciter.

Fête des traditions maritimes dans un port de pêche authentique avec plus de 100 navires traditionnels. Photos ©Jean-Pierre Degas

Depuis décembre, les tensions entre la Chine et la future administration Trump sont de plus en plus vives. En acceptant de recevoir par téléphone les félicitations de Tsai Ing-Wen à la suite de son élection, Donald Trump avait bafoué le principe « d'une seule Chine ».

Et voilà qu'une nouvelle fois, un élu américain n'en a que faire. Le Global Times, un journal très proche du Parti communiste chinois menace les Etats-Unis : si cela continue, Pékin « prendra sa revanche » et « brisera les liens » qui l'unissent avec Washington.

Avant son retour à Taïwan, Tsai Ing Wen doit à nouveau transiter par les Etats-Unis, ce sera le 13 janvier. Rien ne dit pour l'instant qu'elle rencontrera Donald Trump, mais lors d'une récente conférence de presse, le président élu a laissé plané le doute. Pour Pékin, les relations sino-américaines atteindraient alors un point de non retour.

Marchés : la Chine réduit fortement sa détention de dette américaine .
La Chine continue de vendre de la dette américaine à forte dose . Pékin, qui lutte pour enrayer le déclin de sa monnaie et les sorties de capitaux du pays, a réduit ses positions en US Treasuries de 66 milliards de dollars en novembre, diminuant ainsi son exposition à la dette américaine pour le sixième mois consécutif. A fin novembre, la Chine détenait 1.050 milliards de dollars d'obligations américaines, un niveau plus observé depuis 2010.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-33952-lescale-americaine-de-la-presidente-de-taiwan-met-en-rage-pekin/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!