Monde Londres envisage une taxe pour l'embauche d'Européens qualifiés

20:15  11 janvier  2017
20:15  11 janvier  2017 Source:   Reuters

UE: les libéraux européens rejettent l'alliance avec le M5S italien

  UE: les libéraux européens rejettent l'alliance avec le M5S italien Les Libéraux européens ont tué lundi dans l’œuf un projet d'alliance au Parlement européen avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S) italien, anti-euro, un partenariat inattendu qui faisait grincer des dents au sein de l'Alliance des libéraux et des démocrates pour l'Europe (ALDE)."Je suis arrivé à la conclusion qu'il n’existe pas de garanties suffisantes pour conclure un programme commun en vue de réformer l'Europe", a conclu lundi soir le président de l’ALDE, Guy Verhofstadt, dans un communiqué.

La nouvelle version de MSN, votre collection personnalisable du meilleur des catégories Actualité, Sport, Divertissement, Finance, Météo, Voyage, Santé et Lifestyle, le tout associé à Outlook, Facebook, Twitter, Skype et bien plus encore.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. A Londres , Scotland Yard crée une unité contre les trolls haineux.

LONDRES ENVISAGE UNE TAXE POUR L'EMBAUCHE D'EUROPÉENS QUALIFIÉS © REUTERS/Toby Melville LONDRES ENVISAGE UNE TAXE POUR L'EMBAUCHE D'EUROPÉENS QUALIFIÉS

Une taxe annuelle de 1.000 livres pourrait être prélevée pour l'embauche de tout employé qualifié venant d'un Etat membre de l'Union européenne lorsque la Grande-Bretagne n'en fera plus partie, a déclaré mercredi le ministre de l'Immigration.

La mesure devrait entrer en vigueur en avril pour les expatriés qui ne viennent pas de l'UE et Londres envisage donc de l'étendre à ceux du bloc, a précisé Robert Goodwill.

"Si quelqu'un veut par exemple recruter un programmeur informatique indien pour un contrat de quatre ans, il y aura une taxe de 1.000 livres par an en plus du prix du visa et des coûts administratifs", a-t-il expliqué devant une commission parlementaire.

"Cela s'applique pour le moment aux (expatriés) hors UE. Il se pourrait qu'on nous suggère de l'appliquer aux (expatriés) de l'UE, mais nous ne sommes pour le moment pas vraiment en mesure de spéculer sur l'issue des négociations post-Brexit", a ajouté le ministre.

L'Institute of Directors (IoD), une organisation patronale, a exhorté le gouvernement a renoncer au projet. "Cette taxe ne fera que nuire à l'emploi au moment où de nombreuses entreprises sont dans l'incertitude", a déploré l'un de ses membres.

(Alistair Smout, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Brexit : les banques vont-elles faire leurs valises ? .
Après HSBC, c'est au tour de Goldman Sachs et de Lloyds d'envisager de déplacer une partie de leurs salariés.La banque HSBC a été la première à annoncer qu'elle déplacerait une partie des ses équipes. Son directeur général Stuart Gulliver a indiqué mercredi son intention de transférer à Paris du personnel à la source de 20% environ de son revenu de trading en Grande-Bretagne, à la suite de la décision de Londres de quitter l'Union européenne (UE).

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!