Monde Trump accuse les renseignements d'avoir laissé fuiter le dossier russe

09:21  12 janvier  2017
09:21  12 janvier  2017 Source:   AFP

International - Les 35 diplomates russes expulsés par Obama ont quitté les Etats-Unis

  International - Les 35 diplomates russes expulsés par Obama ont quitté les Etats-Unis Un départ mémorable. Les 35 diplomates russes et leurs familles expulsés des Etats-Unis par décision du président sortant Barack Obama, accusés d'ingérence dans la présidentielle américaine, ont quitté dimanche par avion Washington. «L'avion a décollé, tout le monde est à bord», a annoncé l'ambassade de Russie dans la capitale américaine, citée par l'agence publique russe Ria Novosti. L'appareil, spécialement venu de Russie, transporte depuis dimanche matin à son bord 35 diplomates russes et leurs familles, au total 96 personnes, qui devaient rejoindre la Russie dans la nuit.

Si vous n'êtes pas automatiquement redirigé. Cliquez ici. Règlement sur les renseignements relatifs à la production et à la vente de

Anglais. Français. Russe . Suédois.

Donald Trump lors de sa conférence de presse à New-York, le 11 janvier 2017 à La Trump Tower © Fournis par AFP Donald Trump lors de sa conférence de presse à New-York, le 11 janvier 2017 à La Trump Tower

Le président élu Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, a accusé mercredi les agences américaines de renseignement d'avoir laissé fuiter le "faux" dossier russe.

"Je pense que c'est scandaleux, scandaleux, que les agences de renseignements aient permis (la publication) d'une information, qui s'est révélée être erronée et fausse", a estimé M. Trump lors d'une conférence de presse à New York, au sujet de la divulgation mardi par des médias de notes de renseignement faisant état de dossiers russes présentés comme compromettants pour le milliardaire.

Etats-Unis : Marine Le Pen aperçue à la Trump Tower

  Etats-Unis : Marine Le Pen aperçue à la Trump Tower Interrogée par des journalistes pour savoir si elle était dans le bâtiment, jeudi, pour rencontrer Donald Trump, la présidente du FN a refusé de répondre. © Fournis par Francetv info Visite touristique ou politique ? La candidate d'extrême droite à la présidentielle française, Marine Le Pen, a été vue et photographiée, jeudi 12 janvier, au QG de Donald Trump à New York, la Trump Tower, sans que l'on sache si elle devait rencontrer le futur président américain.Far right French candidate Marine LePen is having coffee in Trump Tower right now. She wouldn’t say what she was doing there. h/t @srlpic.twitter.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Maroc : un directeur de journal accusé de terrorisme pour avoir fait son travail.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Et si les Russes avaient eu Facebook en 1917 ?

Des médias, dont la chaîne de télévision CNN et le quotidien New York Times, ont affirmé mardi que les chefs du renseignement avaient informé en fin de semaine dernière le président sortant Barack Obama, Donald Trump et des membres du Congrès, de la détention présumée par la Russie d'informations sur le président élu. Ils leur ont présenté un résumé de deux pages d'un document qui en compte 35, lequel a été publié en totalité dans la foulée par le site Buzzfeed.

Mercredi matin, dans une série de tweets, M. Trump a estimé que la façon dont il était traité était digne de "l'Allemagne nazie".

Interrogé sur ce point en conférence de presse, il a fait affirmé que "c'est quelque chose que l'Allemagne nazie aurait fait, et a fait. Je trouve scandaleux que cette information fausse et erronée et qui ne s'est jamais produite ait été rendue publique".

La Corée du Nord prépare des essais de nouveaux missiles .
Pyongyang prépare des essais de nouveaux missiles, rapporte ce jeudi l'agence sud-coréenne Yonhap sur la foi d'informations que la Corée du Nord pourrait avoir volontairement laisser fuiter à la veille de l'investiture du président américain Donald Trump. Menacer le territoire américain Dans son discours du Nouvel an, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait annoncé l'imminence d'un test de missile balistique intercontinental. La Corée du Nord cherche, en violation de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, à se doter de cette technologie pour être en mesure de menacer le territoire continental américain du feu nucléaire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!