Monde Tensions en Corée du Nord : Trump envoie une "armada", la Chine appelle au calme

21:10  12 avril  2017
21:10  12 avril  2017 Source:   MSN

L’Amérique et la Chine face au défi de la Corée du Nord

  L’Amérique et la Chine face au défi de la Corée du Nord LE GRAND ANGLE DIPLO - Le régime du dictateur Kim Jong-un a une nouvelle fois procédé à un tir de missile longue portée ce mercredi matin en direction des côtes japonaises. Une provocation de plus à la veille de première rencontre jeudi entre le président américain, Donald Trump, et le chef de l’Etat chinois, Xi Jinping. Au micro d'Europe 1, la chronique du rédacteur en chef international du JDD François Clemenceau. On sait depuis longtemps que le régime de Pyongyang utilise ses capacités nucléaires et balistiques en fonction du calendrier politique et diplomatique de ses ennemis.

Bienvenue sur OpenClassrooms ! En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus ok.

Site en maintenance

Le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump se sont rencontrés pour la première fois la semaine dernière, en Floride. © Fournis par La Tribune Le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump se sont rencontrés pour la première fois la semaine dernière, en Floride.

La péninsule coréenne connaît une escalade des tensions depuis ce week-end. En cause : l'envoi d'un groupe aéronaval par les Etats-Unis. La Chine, unique alliée de la dictature, appelle le gouvernement américain à utiliser des moyens pacifiques.

Pour tenter d'apaiser les tensions en Corée du Nord, le président chinois Xi Jinping a décroché son téléphone mercredi. La Chine insiste auprès des Etats-Unis pour résoudre la crise coréenne avec des moyens pacifiques, alors qu'un groupe aéronaval américain se dirige avec Pyongyang depuis ce week-end. Washington a avancé que l'envoi de cette délégation n'était pas lié à un événement particulier, prétextant une simple mesure de prudence. Donald Trump a évoqué ce mercredi "une armada. Très puissante", sur la chaîne de télévision Fox Business Network. "Nous avons des sous-marins. Très puissants. Bien plus puissants que le porte-avions. Ça, je peux vous le dire."

La marine américaine envoie des navires vers la péninsule coréenne

  La marine américaine envoie des navires vers la péninsule coréenne Les États-Unis vont déployer un groupe aéronaval au large de la péninsule coréenne, une mesure prise en lien avec la menace nucléaire nord-coréenne, a indiqué la marine américaine samedi. Après la Syrie, la Corée du Nord ? Moins de 48 heures après le bombardement d'une base militaire syrienne en représailles à une possible attaque chimique, les États-Unis ont envoyé un porte-avions et sa flotte vers la péninsule coréenne, a annoncé samedi 8 avril le porte-parole du commandement américain dans le Pacifique.

Il semblerait que cet utilisateur ait déjà trouvé son bonheur ! Cette annonce n'est plus active, mais ne COLOCATION CALME au sud de Cormeilles-en-Parisis.

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

Le président américain met la pression sur Pékin afin de sévir contre la dictature. Dans une interview publiée début du mois par le Financial Times, le magnat de l'immobilier assure que les Etats-Unis n'hésiteront pas à agir de manière unilatérale contre Pyongyang. S'il reste évasif quant aux moyens pouvant être déployés, il dit vouloir "régler" le problème coréen. Fidèle à son habitude, Donald Trump a réitéré mardi sa demande envers la Chine sur Twitter.


"Washington déborde de confiance et d'arrogance"

Les médias nord-coréens ont menacé mardi les Etats-Unis avec une attaque nucléaire, qui, disent-ils, serait déclenchée au moindre signe, laissant croire à une agression de Washington. La dictature a réalisé un tir de missile balistique la semaine dernière, à l'occasion de la première rencontre entre Xi Jinping et Donald Trump en Floride.

L'influent tabloïd chinois Global Times estime, dans son édition du jour, que la Corée du Nord devrait arrêter ses projets en matière d'armement nucléaire et de missiles "pour sa propre sécurité". Un constat partagé par le Quotidien du peuple, l'organe officiel du Parti communiste chinois : "Non seulement Washington déborde de confiance et d'arrogance après l'attaque de ses missiles en Syrie, mais Trump veut aussi être considéré comme un homme qui honore ses promesses."

(Avec Reuters)

Les Etats-Unis tentent de rassurer les voisins de la Corée du Nord .
Après la Corée du sud, Mike Pence tend la main au Japon face à la Corée du Nord qui menace d'effectuer des essais de missiles "chaque semaine".Le dossier du nucléaire nord-coréen a encore été en tête du programme du vice-président américain Mike Pence en visite mardi 18 avril à Tokyo, après un week-end d'escalade verbale entre les Etats-Unis et la Corée du Nord qui ont fait monter les enchères sur la menace d'une guerre nucléaire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!