Monde Les États-Unis tentent de réinstaller leur suprématie militaire en larguant la "mère de toutes les bombes"

10:20  14 avril  2017
10:20  14 avril  2017 Source:   francetvinfo.fr

Frappes en Syrie: les Etats-Unis prêts à aller plus loin, débats tendus à l'ONU

  Frappes en Syrie: les Etats-Unis prêts à aller plus loin, débats tendus à l'ONU A l'ONU, le conseil de sécurité s'est réuni en urgence ce vendredi 7 avril à la demande des Boliviens et des Russes pour discuter des frappes américaines. Les échanges ont été très vifs entre les Etats-Unis et la Russie sur la question de la légalité de cette intervention. « Les Etats-Unis ont pris une décision très mesurée la nuit dernière. Nous sommes prêts à en faire plus, mais nous espérons que cela ne sera pas nécessaire. Il est temps pour toutes les nations civilisées de stopper les horreurs en Syrie et d'exiger une solution politique.

Les États - Unis ont largué en Afghanistan la " mère de toutes les bombes ", l’engin le plus puissant de l’arsenal non-nucléaire, pour déloger des combattants de Daech installés dans une région proche du Pakistan et réinstaller la suprématie militaire américaine.

La '' Mère de toutes les bombes '' a été larguée en Afghanistan par des militaires américains. Il s'agit de la bombe non-nucléaire la plus puissante à être

Les États-Unis ont largué en Afghanistan la "mère de toutes les bombes", l’engin le plus puissant de l’arsenal non-nucléaire, pour déloger des combattants de Daech installés dans une région proche du Pakistan et réinstaller la suprématie militaire américaine.

  Les États-Unis tentent de réinstaller leur suprématie militaire en larguant la © Fournis par Francetv info

L’opération militaire menée par les Américains en Afghanistan est inédite. En témoigne le largage jeudi 13 avril de la MOAB, pour Massive Ordnance Air Blast, une bombe à effet de souffle surnommée par le Pentagone "mother of all bombs" ("la mère de toutes les bombes"), l’engin le plus puissant de l’arsenal non-nucléaire, jamais été utilisé jusqu’à présent. Il s’agissait de déloger des combattants du groupe État islamique installés depuis des mois dans une région proche du Pakistan et réinstaller la suprématie militaire américaine.

Estrosi : "Je soutiens la fermeté avec laquelle les Etats-Unis sont intervenus", en Syrie

  Estrosi : L'élu LR a salué dimanche au micro d'Europe 1 le revirement diplomatique des Etats-Unis vis-à-vis de la crise syrienne. © Fournis par Lagardère Active Digital Estrosi : "Je soutiens la fermeté avec laquelle les Etats-Unis sont intervenus", en Syrie Un revirement spectaculaire. Le bombardement par les Etats-Unis de bases du régime syrien, en réaction à une attaque chimique dans une ville rebelle, marque un changement brutal dans la diplomatie américaine vis-à-vis du régime de Bachar al-Assad.

Les États - Unis ont largué jeudi la plus puissante bombe conventionnelle de leur arsenal militaire sur un fief du groupe État islamique en Afghanistan. Sur le même sujet. Afghanistan : la " mère de toutes les bombes " a tué 36 djihadistes.

Le 13 avril, les Etats - Unis ont utilisé pour la première fois leur arme non-nucléaire la plus puissante, surnommée la « Mère de toutes les bombes » contre une cible de Daesh en Afghanistan. Israël va réinstaller une partie de ses migrants africains dans des pays occidentaux. 2 avr.

Un nuage de fumée et de poussière visible à plus de 30km

S’il fallait une preuve supplémentaire que l’étalage de la puissance militaire est une marque de la présidence Trump, la voilà avec l’utilisation cet engin de plus de dix tonnes, dont le nuage de fumée et de poussière est visible à plus de trente kilomètres à la ronde.


Et Donald Trump en parle comme d’un spectacle dont il ne se lasse pas. "Nous sommes tellement fiers de nos militaires, et ce fut encore une opération réussie, s’enthousiasmait jeudi le président américain. Si vous comparez ces huit dernières semaines avec ce qui s’est passé les huit dernières années, vous constatez une différence énorme." La retenue de Barack Obama se fondait sur des raisons morales et stratégiques, notamment le risque de dommages collatéraux et la conviction que l’influence d’un pays ne se résume pas à sa force militaire.

David Hallyday : "Le jour où je déménage aux Etats-Unis"

  David Hallyday : Dès l’âge de 4 ans, je pars en vacances avec ma mère à Los Angeles. Quelques années plus tard, on s’installe dans cette ville pour commencer une nouvelle vie. © Patrick Fouque / Paris Match David Hallyday : "Le jour où je déménage aux Etats-Unis" «Nous sommes en 1977. J’ai 11 ans. Depuis tout petit, je suis un amoureux des Etats-Unis. Leur musique me transporte, leur culture m’exalte, leur langue m’est familière. Grâce à ma mère, Sylvie Vartan, qui a déjà son rêve américain en tête, je parle anglais à la maison. Et, peu à peu, le désir d’y vivre se fait plus grand.

Les États - Unis viennent, pour la première fois, d’utiliser leur plus puissante bombe non-nucléaire, surnommée la « mère de toutes les bombes ». La Russie possède quant à elle une ogive qui pourrait bien prétendre au rôle du «père».

Son appellation officielle: Massive Ordnance Air Blast, ce qui signifie: munition massive à effet de souffle. Son surnom: « Mère de toutes les bombes » Pourtant, il serait inapproprié de parler de dissuasion: comme l’ont démontré les derniers conflits engagés par les États - Unis , ces armes, pour

Créer une onde de choc en Extrême-Orient

Donald Trump, lui, décrit avec gourmandise à la télévision comment il avait annoncé le bombardement en Syrie au moment du dessert à son invité Xi Jinping, le président chinois. Le président américain ne manque d’ailleurs pas une occasion de s’extasier sur les prouesses technologiques de l’armée.

Avec cette démonstration de force en Afghanistan, Donald Trump espère également une onde de choc en Extrême-Orient : sans doute n’est-ce pas un hasard si cette bombe explose au moment où la Corée du Nord met en scène soigneusement ses capacités nucléaires.

L'armée française, Sentinelle et les Opex largement populaires chez les Français .
Dans ce contexte troublé, les Français réaffirment leur soutien à leur armée, et approuvent dans une large majorité les opérations françaises au Mali et au Moyen-Orient. Selon ce sondage 86%, des Français disent approuver l'engagement de la France auprès de la coalition pour lutter contre l'organisation de l'Etat islamique en Irak et en Syrie. L'armée française bombarde le groupe terroriste depuis 2014 en Irak, puis en Syrie, et le ministère de la Défense rappelle régulièrement que les actes de terrorisme commis en France sont en partie organisés au Moyen-Orient. A Raqqa notamment, cette ville de Syrie où sont installés de nombreux jihadistes français.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-45398-les-etats-unis-tentent-de-reinstaller-leur-suprematie-militaire-en-larguant-la-mere-de-toutes-les-bombes/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!