Monde Attaque contre des civils évacués: Assad accuse Al-Nosra

21:40  21 avril  2017
21:40  21 avril  2017 Source:   lexpress.fr

Assad pire qu’Hitler : le porte-parole de la Maison Blanche s’excuse

  Assad pire qu’Hitler : le porte-parole de la Maison Blanche s’excuse Sean Spicer, a présenté ses excuses quelques heures après avoir estimé que le président syrien Bachar al-Assad avait fait pire qu’Adolf Hitler en utilisant des armes chimiques, une comparaison semblant minimiser les crimes du nazisme et vite amendée devant le tollé. Le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, a présenté ses excuses quelques heures après avoir estimé que le président syrien Bachar al-Assad avait fait pire qu’Adolf Hitler en utilisant des armes chimiques, une comparaison semblant minimiser les crimes du nazisme et vite amendée devant le tollé. «En toute franchise, j’ai fait par erreur un commentaire inapproprié et manquant de sensibilité au sujet de l’Holocauste et il n’y a a

Les formations armées illégales Jaysh al-Islam, Jabhat al - Nosra , Ahrar al-Cham, Faylaq al-Rahmane et Liwa Fajr al-Oumma ont formé un centre de Des milliers de civils évacués . Les USA s’emparent de Mossoul! La Turquie ne restituera pas Afrine à la Syrie. Chef du Centcom: Assad a gagné.

al-Qaïda Alep Ansarullah Arabie Arabie saoudite armee yemenite armée syrienne Bachar al- Assad Chine coalition internationale Corée du Nord Daech Daesh Donald Trump Egypte Etat islamique Etats Unis france front al - Nosra groupe Des milliers de civils évacués . Les USA s’emparent de Mossoul!

L'attaque contre des civils évacués de villages assiégés, le 15 avril, avait fait 126 morts dont 68 enfants. Elle n'a pas été revendiquée.

Un combattant rebelle devant des bus transportant des personnes évacuées la veille de localités syriennes loyalistes, le 15 avril 2017 à Rachidine, où à eu lieu l'attentat ayant fait 126 morts. © afp.com/Omar haj kadour Un combattant rebelle devant des bus transportant des personnes évacuées la veille de localités syriennes loyalistes, le 15 avril 2017 à Rachidine, où à eu lieu l'attentat ayant fait 126 morts.

Le président syrien Bachar el-Assad a accusé vendredi le Front Fateh al-Cham d'être l'auteur de l'attentat de Rachidine. Selon lui, l'ancienne branche d'Al-Qaïda en Syrie, est responsable de l'attaque du 15 avril contre des civils évacués des enclaves de Foua et Kafraya, dans la province d'Idleb, contrôlée par les rebelles.

Début de l'évacuation de quatre villes syriennes assiégées

  Début de l'évacuation de quatre villes syriennes assiégées L'évacuation de quatre villes syriennes assiégées, deux par le régime et deux par les insurgés, a débuté vendredi, en vertu d'un accord parrainé par le Qatar et l'Iran. Civils et combattants syriens ont commencé à être évacués de quatre villes assiégées par les rebelles et les forces gouvernementales, vendredi 14 avril. Plus de 30 000 personnes sont censées être évacuées en vertu d'un accord conclu en mars et parrainé par le Qatar, soutien des rebelles, et l'Iran, allié du régime, et qui inclut un échange de prisonniers entre rebelles et forces gouvernementales. Selon une source rebelle, "la mise en œuvre de l'accord a commencé ce [vendredi] matin".

Moscou accuse les Occidentaux de protéger les « terroristes » en Syrie. Selon eux, les combattants réunis dans le camp proviennent dans leur majorité des détachements de Daech ou du Front al - Nosra , chassés de Raqqa, de Deir ez-Zor, d’Abou-Kamal et des territoires à Des milliers de civils évacués .

Assad accuse les Occidentaux de mensonge. Cinq étoiles, Ligue du Nord, Berlusconi : l’Italie, nouvelle bête noire de l’Union européenne ? « Des informations indiquent que les groupes terroristes de la Ghouta orientale, dont le front al - Nosra , Faylak al-Rahmane et Ahrar al-Cham planifient pour une

"C'est le Front al-Nosra (ancien nom du Front Fateh al-Cham, ndlr). Ils ne se cachent pas et je pense que c'est al-Nosra", a déclaré Bachar el-Assad lors d'une interview diffusée par l'agence russe Ria Novosti, sans apporter le moindre indice de preuve.

Cet attentat au véhicule piégé, non revendiqué, a fait au moins 126 personnes dont 68 enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Il visait des bus de civils évacués de deux localités loyalistes assiégées depuis deux ans par les rebelles. Les auteurs de l'attentat étaient déguisés en humanitaires, selon l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura.

La méga-bombe américaine a tué au moins 90 jihadistes en Afghanistan, selon les autorités locales

  La méga-bombe américaine a tué au moins 90 jihadistes en Afghanistan, selon les autorités locales Le gouverneur de la région visée assure que "trois tunnels dans lesquels les combattants avaient pris position" ont également été détruits.La "mère de toutes les bombes" a causé de gros dommages chez les jihadistes. Au moins 90 combattants du groupe Etat islamique (EI) ont été tués par la méga-bombe américaine, larguée jeudi, contre des positions de l'EI dans l'Est de l'Afghanistan, selon des responsables afghans, cités samedi 15 avril par l'AFP. Les précédents bilans avancés faisaient état d'une trentaine de victimes dans les rangs jihadistes.

Alors que l’armée syrienne réalise dans la Ghouta orientale une avancée rapide, le président syrien Bachar al- Assad a assuré que cette opération allait se poursuivre de concert avec l’évacuation des civils . Interrogé sur les accusations de recours à l’arme chimique, le numéro un syrien a répondu

Des milliers de civils évacués . plus al-Qaïda Alep Ansarullah Arabie Arabie saoudite armee yemenite armée syrienne Bachar al- Assad Chine coalition internationale Corée du Nord Daech Daesh Donald Trump Egypte Etat islamique Etats Unis france front al - Nosra groupe terroriste guerre en

Au total, 30 000 personnes sont censées être évacuées de plusieurs zones assiégées en vertu d'un accord conclu en mars et parrainé par le Qatar, soutien des rebelles, et l'Iran, allié du régime de Bachar el-Assad: 16 000 à Foua et Kafraya, et les autres à Madaya et Zabadani, des enclaves rebelles assiégées par les forces gouvernementales dans la province de Damas. La première phase cette opération s'est achevée ce vendredi avec l'évacuation de 11 000 personnes. Ceux venant des cités prorégime sont arrivés à Alep, sous contrôle de l'armée, et ceux évacués des localités rebelles sont arrivés dans la province d'Idleb, aux mains des insurgés et des jihadistes. L'ONU qualifie ces transferts de "déplacements forcés"; pour l'opposition, ces transferts forcés sont des "crimes contre l'Humanité".

Négociations pour de nouvelles livraisons d'armes russes

Le président syrien qui a une nouvelle fois démenti toute utilisation de gaz sarin lors de l'attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun, a affirmé que les rebelles reçoivent des armes depuis la Turquie.

Dans la même interview, il assure que des négociations sont en cours pour de nouvelles livraisons d'armes russes à l'armée syrienne, notamment des systèmes de défense anti-aérienne, Damas ayant perdu selon lui "plus de 50%" de ses équipements en la matière.

Syrie: Combats entre groupes rebelles dans la Ghouta orientale .
Des combats faisaient rage samedi pour la deuxième journée consécutive entre groupes rebelles dans la Ghouta orientale, bastion principal des insurgés aux portes de la capitale syrienne Damas, également attaqué par les forces gouvernementales, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).La Ghouta orientale est assiégée par les forces gouvernementales syriennes depuis 2013.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!