Monde Grèce: grève générale contre de nouvelles mesures d'austérité

21:10  17 mai  2017
21:10  17 mai  2017 Source:   RFI

Une partie des salariés de Covéa en grève

  Une partie des salariés de Covéa en grève Des salariés de la GMF, une des trois mutuelles d'assurance (GMF, Maaf, MMA) regroupées dans Covéa, ont notamment suivi le mot d'ordre de grève lancé par la CGT et FO pour ce mardiD'où un appel à la grève ce mardi de la part de CGT et FO, mouvement soutenu par la CGC. « La grève est particulièrement suivie à la GMF, car il y a vraiment un GMF bashing » explique-t-on au sein de ce dernier syndicat. « Le nombre de jours RTT pourrait être réduit, et les primes pour travail le samedi de certains cadres diminuées, jusqu'à hauteur de 2000 euros par an ».

Fonctionnaires, marins, employés de banque, la Grèce observait jeudi une grève générale de 24 heures . Elle proteste contre un nouveau train de mesures d ’ austérité qui doit être adopté ce week-end par le Parlement à la demande des créanciers du pays.

Les Grecs sont en grève générale pour deux jours. Les fédérations des syndicats du public et du privé protestent contre le vote d’un nouveau train d’austérité qui devrait passer devant le Parlement dans la nuit de jeudi à vendredi.

Passants près d'un kiosque à Athènes (image d'illustration). © Matthew Lloyd/Bloomberg via Getty Images Passants près d'un kiosque à Athènes (image d'illustration).

Avec notre correspondante à Athènes,Charlotte Stiévenard

Encore une fois, les travailleurs du privé et du public sont descendus dans les rues d’Athènes pour montrer leur opposition aux nouvelles mesures. Giorgos Anagnostaras a déjà vu sa retraite passer de 1 100 à 800 euros mensuels en sept ans. Avec une coupe de plus, il estime qu’il n’y arrivera pas car il n’est pas le seul à en vivre : « Nous faisons des économies comme nous pouvons afin d’aider nos enfants et petits enfants. C’est ça la vérité. Et pas seulement ma famille, c’est comme ça dans toutes les familles grecques. Si les retraités cessent d’exister, les gens vont en mourir. »

La Grèce reste en récession début 2017, avant un nouveau train d'austérité

  La Grèce reste en récession début 2017, avant un nouveau train d'austérité La Grèce a entamé 2017 sur un recul de son PIB, après déjà une année 2016 sans croissance, a annoncé lundi l'Autorité des Statistiques Elstat, à quelques jours du vote d'un nouveau train de mesures d'austérité par le Parlement.Le PIB a reculé de 0,1% au premier trimestre par rapport au quatrième de 2016 et de 0,5% par rapport au premier trimestre 2016, selon Elstat.

Tous observent une grève générale de 24 heures pour protester contre un nouveau train de mesures d ' austérité en passe d'être adopté par le Parlement grec à la demande des créanciers du pays.

Les Grecs appelés à la grève générale contre de nouvelles mesures d ’ austérité . Le Monde. 2 месяцев.

Il faut « donner à l'économie les moyens de croître »

Athanasia Lambrinea est la vice-présidente de la Fédération grecque des employés du secteur pharmaceutique. Pour elle les augmentations de taxes vont encore contribuer à paralyser l’économie : « Alors que les salaires sont déjà très bas, on ne voit pas la croissance revenir. Il faut qu’ils trouvent d’autres moyens, donner des possibilités à l’économie de croître, que les entreprises ne partent pas, qu’elle restent en Grèce et qu’on ai de la croissance. »

Avec ces mesures, le gouvernement a dû revoir ses prévisions de croissance pour 2017 à la baisse. Elles sont de 1,8% du produit intérieur brut contre 2,7% précédemment.

International - Israël : les prisonniers palestiniens arrêtent leur grève de la faim .
Le millier de prisonniers palestiniens en grève de la faim pour demander l'amélioration des conditions de détention viennent de cesser leur mouvement après avoir trouvé un accord avec les autorités. © (AFP/ABBAS MOMANI) ILLUSTRATION. Les prisonniers palestiniens viennent de cesser leur mouvement de grève de la faim après avoir obtenu un accord sur leur condition de détention.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!