Monde Syrie : plus de 50 morts dans une attaque de l’Etat Islamique

09:20  19 mai  2017
09:20  19 mai  2017 Source:   ParisMatch

Washington va armer les Kurdes de Syrie au risque d'exaspérer la Turquie

  Washington va armer les Kurdes de Syrie au risque d'exaspérer la Turquie L'administration Trump a décidé d'armer les milices kurdes YPG en Syrie pour accélérer le combat contre le groupe Etat islamique (EI), au risque de provoquer la colère de la Turquie qui les considère comme des ennemies. Le président américain a autorisé le Pentagone à "équiper" les milices kurdes "autant que nécessaire pour remporter une nette victoire sur le groupe Etat islamique" à Raqa, la capitale de facto des jihadistes, a déclaré le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

Maintenance Mode. News360xLe site Internet News360x est momentanément indisponible en raison d'un problème technique. Le site sera de nouveau accessible très prochainement. Please try back again soon.

erreur aucun n° de mandat trouvé.

52 personnes ont été tuées jeudi, dans une attaque menée par l’Etat islamique.

Syrie : plus de 50 morts dans une attaque de l’Etat Islamique © @Firas Faham / ANADOLU AGENCY Syrie : plus de 50 morts dans une attaque de l’Etat Islamique

Dans la région de Hama, dans le centre de la Syrie, 52 personnes ont péri dans une attaque menée par l’organisation djihadiste Etat islamique : 15 civils, 27 miliciens et 10 personnes non-identifiées «soit des civils, soit des miliciens», selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Selon son directeur, Rami Abdel Rahmane, les djihadistes se sont emparés du village d’Aqareb et d’une partie du village de Maboujé, où les attaques ont eu lieues : «en dépit de l'arrivée de renforts, les forces gouvernementales n'ont pas réussi à déloger les djihadistes». L’organisation terroriste a, quant à elle, perdu 15 de ses combattants.

Avancée vers Raqqa: un succès kurdo-américain qui irrite Ankara

  Avancée vers Raqqa: un succès kurdo-américain qui irrite Ankara Les forces kurdes des FDS ont repris à l'Etat islamique la ville de Tabqa, à 40 kilomètres de Raqqa, grâce à un important support militaire américain. Une aide qu'Ankara ne goûte guère. La prise de la ville de Tabqa, à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Raqqa, et surtout de son gigantesque barrage sur l’Euphrate, marque une avancée significative dans la bataille pour déloger l’Etat islamique (EI) de son fief syrien. L’annonce, mercredi, de cette victoire par les Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les Unités de protection du peuple kurde (YPG), est intervenue en pleine tension entre les Etats-Unis et la Turquie autour du soutien américain à ces milices kurdes, considérées comme terror

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

Veuillez saisir le code pour accéder au lien de téléchargement.

Le village de Maboujé avait déjà connu une attaque de l’Etat Islamique en 2015. Plus de 37 civils avaient été exécutés et 50 autres kidnappés, principalement des femmes. Le régime, les rebelles et l’Etat islamique se partagent, depuis le début de la guerre, la région de Hama.

Une situation de plus en plus catastrophique

Il s’agit d’une énième attaque qui s’additionne à toutes les autres causées par la guerre qui fait rage depuis maintenant 2011. En six ans, plus de 321 000 personnes ont perdu la vie et 125 000 autres sont portées disparues. Depuis la négociation du cessez-le-feu sur l’ensemble du territoire entre la Russie (alliée du régime) et la Turquie (soutien des rebelles) en décembre 2016, 9000 personnes ont perdu la vie. D’après le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, 90% des réfugiés syriens vivent sous le seuil de pauvreté.

Irak: les civils à la merci des combats pour la libération de Mossoul .
Les forces irakiennes ont annoncé ce week-end avoir lancé l'opération finale pour reprendre les 10% restant de la rive ouest de Mossoul des mains de l'organisation Etat islamique. La vieille ville est aujourd'hui encerclée de forces irakiennes. Mais au nord les soldats continuent de combattre violemment. Avec notre correspondante à Erbil, Oriane Verdier Ces derniers jours l'étau s'est resserré autour du noyau historique de Mossoul. Mais cela ne s'est pas fait dans la facilité. Les combats sont toujours très violents dans les quartiers nord qu'il faudra stabiliser avant de pouvoir entrer dans les rues sinueuses du cœur de la ville.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-48417-syrie-plus-de-50-morts-dans-une-attaque-de-l-etat-islamique/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!