Monde Chine : à Shanghai, un atelier pour tout casser et se défouler

10:35  11 août  2017
10:35  11 août  2017 Source:   Franceinfo

Bureaux partagés : WeWork investit 500 millions de dollars pour s'étendre à l'Asie du Sud-Est

  Bureaux partagés : WeWork investit 500 millions de dollars pour s'étendre à l'Asie du Sud-Est L'entreprise américaine d'espaces de bureaux partagés poursuit ses efforts pour dominer le marché asiatique, et intensifier son expansion mondiale.L'annonce intervient moins de deux semaines après la confirmation qu''une levée de fonds d'un montant similaire a été injectée dans sa filiale chinoise, par l'intermédiaire de Hony Capital et SoftBank Group. Et si WeWork précise bien qu'il s'agit d'argent "frais", aucun détail n'a été donné quant à sa provenance exacte. L'entreprise indique toutefois qu'une partie des fonds - le montant exact n'a pas été divulgué - a été investi dans le rachat de la startup Spacemob, son pendant singapourien.

Pour toute autre demande, utilisez le formulaire de contact.

Veuillez saisir le code pour accéder au lien de téléchargement.

Un centre commercial de Shanghai, en Chine, propose un atelier où l'on peut se défouler et tout casser pour se déstresser.

  Chine : à Shanghai, un atelier pour tout casser et se défouler © Fournis par Francetv info

Un centre commercial de Shanghai a peut-être trouvé un remède à la tension professionnelle dont souffrent bon nombre d'employés chinois et propose un atelier pour se défouler, où il est possible de... tout casser. En somme, déstresser en se défoulant.

Assiettes brisées et lit de billets de banque

L'assiette que Zhang Xuelin tenait entre ses mains est en mille morceaux. Elle l'a lancée de toutes ses forces contre un mur. "Je me sens soulagée, relax ! À la maison, je ne peux pas casser la vaisselle. Cela me coûterait beaucoup trop cher", explique la jeune femme de 28 ans qui vient ici pour la seconde fois.

Asie : la correction se poursuit avec la Corée du Nord, la Chine en embuscade

  Asie : la correction se poursuit avec la Corée du Nord, la Chine en embuscade Alors que Wall Street s'est affiché en forte baisse ce jeudi soir en clôture, plombé par l'affrontement verbal entre Washington et Pyongyang qui se poursuit, les marchés de la zone Asie-Pacifique reculent de concert ce vendredi matin... Shanghai cède 1,5%, Hong Kong chute de 1,9%, Seoul glisse de 1,8%, Singapour perd 1,2%, Bombay recule de 0,7%, Sydney abandonne 1,4% et Taiwan redonne 0,15%, tandis que la bourse de Tokyo limite son retard à 0,05%... Mardi soir, Donald Trump avait promis à la Corée du Nord "feu et fureur", si elle venait à menacer les Etats-Unis.

Message d'erreur. Pour accéder à cette page, vous devez être connecté

Dans la vie, Zhang Xuelin est comptable dans une grande société. Elle est souvent stressée. Voilà pourquoi elle a décidé de se rendre dans cet atelier défouloir. "Chaque début et fin de mois, quand je dois clôturer les comptes, je dois rester des heures devant mon ordinateur. Je termine parfois à minuit, raconte-t-elle. Pour me détendre, d'habitude, je mange ou je vais au cinéma. Mais ici, je me relâche vraiment".

"Quand je jette une assiette, j'ai l'impression de jeter toute la pression qui va avec."

- Zhang Xuelin, comptable chinoise

à franceinfo

Dans ce centre commercial de Shanghai, douze salles sont réservées à ce défouloir. La salle la plus demandée est celle où les clients peuvent faire une sieste sur un matelas de faux billets. Idéal pour Li Jing, souvent inquiète pour l'état de son compte en banque : "Quand je m'allonge, j'ai l'impression que tout cet argent m'appartient. Tant de choses sont chères à Shanghai, comme le logement ou les loisirs."

Etats-Unis: la Chine met en garde contre une "guerre commerciale"

  Etats-Unis: la Chine met en garde contre une Pékin a averti lundi que personne ne sortirait vainqueur d'une "guerre commerciale" avec les Etats-Unis, alors que le président américain Donald Trump devait lancer ce même jour une procédure sur les pratiques chinoises en matière de propriété intellectuelle. M. Trump va demander dans un mémorandum au représentant pour le commerce américain (USTR) Robert Lighthizer d'étudier s'il y a lieu d'ouvrir une enquête sur les transferts de propriété intellectuelle imposés par les autorités chinoises aux entreprises américaines, ont indiqué samedi des responsables de l'administration américaine, sous couvert d'anonymat.

Désolé, le forum est en maintenance. Revenez plus tard.

500 clients par jour

Xu Yangjia, qui dirige l'atelier, espère lancer ce concept dans d'autres villes chinoises. Il parie sur la classe moyenne grandissante et sa vie de plus en plus trépidante. "Avec le développement économique des grandes villes du pays, tout s'accélère. Il y a plus de stress, donc les gens ont besoin de lieux comme cela pour se défouler et rester performants", assure-t-il.

Même les étudiants affluent, comme Li Wenjun, 19 ans. "J'ai trop de devoirs pour le semestre prochain. Je dois travailler toute la semaine, c'est trop fatiguant. Je n'ai même pas le temps de sortir", indique la jeune femme qui frappe de toutes ses forces dans un punching-ball en imaginant que le ballon représente tous les devoirs qui lui restent à faire. Depuis son ouverture en juillet 2017, 500 personnes se rendent dans le défouloir chaque jour, moyennant un ticket d'entrée à 10 euros.

Plus d'un quart des logements sont inoccupés dans le centre de Paris .
La part de logements vacants dans la capitale continue d'augmenter, particulièrement dans ses arrondissements centraux, rapporte une étude de l'Atelier parisien d'urbanisme.Le centre de Paris compte de plus en plus d'appartements vacants. Dans les quatre arrondissements centraux de la capitale, 26% des logements restent inoccupés, selon un rapport de l'Atelier parisien d'urbanisme (Apur), cité par LCI.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-55613-chine-a-shanghai-un-atelier-pour-tout-casser-et-se-defouler/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!