Monde En réponse aux sanctions, la Corée du Nord promet "la douleur" aux Etats-Unis

08:50  13 septembre  2017
08:50  13 septembre  2017 Source:   lexpress.fr

En réponse à Pyongyang, Séoul procède à des exercices de tirs de missiles

  En réponse à Pyongyang, Séoul procède à des exercices de tirs de missiles L'armée sud-coréenne a mené, dimanche soir, des manœuvres impliquant des missiles balistiques, en réponse à l'essai nucléaire nord-coréen. Parallèlement, Séoul réclame à l'ONU un durcissement des sanctions contre Pyongyang. La Corée du Sud a mené, dimanche 3 août, des manœuvres impliquant des missiles balistiques, en réponse à l'essai nucléaire effectué par la Corée du Nord, a rapporté l'agence officielle sud-coréenne Yonhap.

La Corée du Nord a promis de répondre à l'envoi «insensé» de ce groupe aéronaval, se disant prête à la «guerre». Une semaine après avoir frappé la Syrie, les Etats - Unis ont utilisé le 13 avril en Afghanistan la plus puissante bombe américaine non-nucléaire jamais larguée.

L'armée de Corée du Nord a durci le ton, vendredi 14 avril, face aux États - Unis . Pyongyang a promis une " réponse sans pitié" à toute provocation, alors qu'un porte-avions américain faisait route vers la péninsule coréenne.

Vidéos suggérées
  • Miami soulagée après des dégâts moins importants que prévus

    Miami soulagée après des dégâts moins importants que prévus

    Logo de AFP
    AFP
    0:57
  • 11-Septembre: Trump observe une minute de silence

    11-Septembre: Trump observe une minute de silence

    Logo de AFP
    AFP
    1:21
  • Liban: le réalisateur Ziad Doueiri remis en liberté

    Liban: le réalisateur Ziad Doueiri remis en liberté

    Logo de AFP
    AFP
    1:03
  • Les Rohingyas continuent d'affluer au Bangladesh

    Les Rohingyas continuent d'affluer au Bangladesh

    Logo de AFP
    AFP
    0:45
  • Irma: Macron interpellé sur l'action du gouvernement à Toulouse

    Irma: Macron interpellé sur l'action du gouvernement à Toulouse

    Logo de AFP
    AFP
    0:45
  • Elections législatives à suspense en Norvège

    Elections législatives à suspense en Norvège

    Logo de AFP
    AFP
    0:52
  • Liban: un réalisateur franco-libanais devant un tribunal

    Liban: un réalisateur franco-libanais devant un tribunal

    Logo de AFP
    AFP
    1:07
  • Strasbourg: un marché flottant à la rencontre des habitants

    Strasbourg: un marché flottant à la rencontre des habitants

    Logo de AFP
    AFP
    2:14
  • Syrie: l'armée brise le siège de l'EI à l'aéroport de Deir Ezzor

    Syrie: l'armée brise le siège de l'EI à l'aéroport de Deir Ezzor

    Logo de AFP
    AFP
    1:20
  • Jennifer Lawrence, madone martyrisée dans

    Jennifer Lawrence, madone martyrisée dans "mother!"

    Logo de AFP
    AFP
    1:02
  • Irma : des sinistrés de Saint-Martin regagnent Point-à-Pitre

    Irma : des sinistrés de Saint-Martin regagnent Point-à-Pitre

    Logo de AFP
    AFP
    1:15
  • Ouragans/Irma: Macron partira lundi soir à Saint-Martin

    Ouragans/Irma: Macron partira lundi soir à Saint-Martin

    Logo de AFP
    AFP
    0:54
  • L'ONU impose de nouvelles sanctions à la Corée du Nord

    L'ONU impose de nouvelles sanctions à la Corée du Nord

    Logo de AFP
    AFP
    0:52
  • Irma: des équipements électriques en attente d'acheminement

    Irma: des équipements électriques en attente d'acheminement

    Logo de AFP
    AFP
    1:02
  • Colombie: le pape appelle contre la

    Colombie: le pape appelle contre la "violence" au Venezuela

    Logo de AFP
    AFP
    1:00
  • Irma inonde le quartier des affaires de Miami

    Irma inonde le quartier des affaires de Miami

    Logo de AFP
    AFP
    0:44
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Corée du Nord : Merkel et Trump veulent de nouvelles sanctions

  Corée du Nord : Merkel et Trump veulent de nouvelles sanctions Angela Merkel et Donald Trump ont eu un échange téléphonique sur la Corée du Nord lundi. La chancelière allemande Angela Merkel et le président américain Donald Trump ont souhaité lundi lors d'un entretien téléphonique que l'ONU adopte de nouvelles sanctions sévères contre la Corée du Nord.Les deux dirigeants "partagent le point de vue que la communauté internationale doit encore accroître la pression sur le régime nord-coréen et que le Conseil de sécurité de l'ONU doit adopter rapidement de nouvelles sanctions plus sévères", a indiqué le porte-parole de la chancellerie, Steffen Seibert, dans un communiqué.

Les relations entre la Corée du Nord et les États - Unis sont principalement marquées par la guerre de Corée (1950-1953) et par les soupçons américains au sujet du programme nucléaire nord -coréen. Le gouvernement nord -coréen tend à vouloir normaliser ses relations avec les États - Unis

En réaction à de nouvelles sanctions prises unilatéralement par les Etats - Unis pour des liens supposés entre des entités russes et la Corée du Nord , la Russie se déclare contrainte de devoir riposter malgré sa volonté de privilégier la diplomatie.

La Corée du Nord a dénoncé les nouvelles sanctions à son encontre adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU en réponse à son dernier essai nucléaire.

Pour la Corée du Nord, les sanctions votées lundi à l'ONU sont une provocation des Etats-Unis. © REUTERS/Damir Sagolj Pour la Corée du Nord, les sanctions votées lundi à l'ONU sont une provocation des Etats-Unis.

La Corée du Nord a dénoncé ce mardi les nouvelles sanctions adoptées la veille à l'unanimité par le Conseil de sécurité de l'ONU à l'initiative de Washington. Par la voix de son ambassadeur, Tae Song Han, Pyongyang les a qualifiées de "scélérates".

"Les mesures à venir de la RPDC (République populaire démocratique de Corée, appellation officielle de la Corée du Nord) infligeront aux États-Unis la plus grande douleur qu'ils n'aient jamais connue de leur histoire", a-t-il déclaré devant la Conférence du désarmement à Genève. Selon lui, l'adoption de la résolution est une "manifestation extrême de la volonté américaine d'éliminer à tout prix le système idéologique social" de la Corée du Nord.

La Corée du Nord essuie une nouvelle série de sanctions, votée à l'unanimité

  La Corée du Nord essuie une nouvelle série de sanctions, votée à l'unanimité Les propositions des USA ont été votées par la Chine et la Russie, plus proches soutiens de la Corée du Nord. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté lundi 11 septembre à l'unanimité et à l'initiative des Etats-Unis une nouvelle batterie de sanctions contre la Corée du Nord, interdisant ses exportations de textile et réduisant ses approvisionnements en pétrole et en gaz.Cette huitième série de mesures, soutenue par la Chine et la Russie, les plus proches soutiens de la Corée du Nord, vise à punir ce pays pour son essai nucléaire du 3 septembre.

Pyongyang avait promis d'envoyer «d'autres cadeaux» aux États - Unis . Après deux mois de relative accalmie, la Corée du Nord vient de procéder à un nouveau tir de missile balistique intercontinental . Depuis le début de l'été, Donald Trump et Kim

La Russie a promis une « réponse dure» aux nouvelles sanctions américaines adoptées à l'encontre d'une série d'hommes d'affaires, d'entreprises et de Aucune pression ne fera dévier la Russie du chemin qu'elle a choisi. Selon Moscou, les sanctions américaines font entrer les Etats - Unis dans la

Washington à la manoeuvre

Cette huitième série de mesures, approuvée par la Chine et la Russie, les plus proches soutiens de la Corée du Nord, vise à punir ce pays pour son essai nucléaire du 3 septembre. Par ses sanctions, chaque fois plus sévères, l'ONU espère pousser Pyongyang à négocier ses programmes nucléaire et balistique.

À l'origine, le projet déposé par les Américains prévoyait un embargo total sur le pétrole, les produits pétroliers et le gaz, le renvoi en Corée du Nord de ses expatriés, le gel des avoirs de Kim Jong-Un, l'interdiction d'importer du textile nord-coréen et des inspections par la force de navires en haute mer suspectés de violer les résolutions de l'ONU.

Mais pour obtenir le vote de la Russie et de la Chine, Washington a dû revoir ses prétentions à la baisse. Après plusieurs jours de négociations intensives, l'embargo sur le gaz naturel a été gardé mais pour le pétrole, les ventes à destination de la Corée du Nord seront limitées à 500 000 barils pendant trois mois à partir du 1er octobre pour passer à 2 millions de barils à partir du 1er janvier pour une période de 12 mois. Le gel des avoirs nord-coréen passe à la trappe.

Les nouvelles sanctions prises contre la Corée du Nord auront-elles un effet ?

  Les nouvelles sanctions prises contre la Corée du Nord auront-elles un effet ? Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité un huitième train de sanctions contre la Corée du Nord, mais les experts sont sceptiques quant à l'impact immédiat de cette mesure. © Fournis par Francetv infoLes sanctions ont été édulcorées par la Chine et la Russie. Lundi 11 septembre à New York, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une résolution contre la Corée du Nord, après un essai nucléaire le 3 septembre. Le texte interdit notamment les exportations de textile de la Corée du Nord, réduit les approvisionnements en pétrole et prévoit un embargo sur les livraisons de gaz.

VIDÉO - Alors que le Conseil de sécurité des Nations unies s'est réuni lundi en urgence pour s'accorder sur une réponse au sixième essai nucléaire nord -coréen, la Russie et la Chine ont appelé à l'apaisement. Toutefois, les propos belliqueux se multiplient aux États - Unis comme en Corée du

Les mesures que prendra la République populaire démocratique de Corée infligeront aux Etats - Unis la plus grande douleur qu’ils n’aient jamais connue de leur histoire.“ Corée du Nord : nouveau tir de missile en vue. La Corée du Nord “proche” de son objectif nucléaire.

Des sanctions inefficaces?

Des sanctions lourdes vues par le régime comme une provocation américaine. "Nous ne cherchons pas la guerre", a assuré l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, qui avait la semaine dernière assuré que Pyongyang "ne demandait que ça".

Des experts se sont montrés sceptiques sur la portée de ce texte, relevant que les précédentes sanctions n'avaient pas empêché que les programmes nucléaire et balistique fassent de remarquables progrès. Pour Kim Hyun-Wook, professeur à l'Académie diplomatique nationale de Corée, "les sanctions donnent à Pyongyang une excuse pour davantage de provocations, comme un lancement de missile intercontinental".

__________________________________________________________________________________________________

AUSSI SUR MSN : FRANCE INFO

Corée du Nord : le double jeu de la Chine


__________________________________________________________________________________________________

Contourner les sanctions avec des cyberattaques?

  Contourner les sanctions avec des cyberattaques? Pyongyang aurait intensifié ses piratages virtuels pour contourner les sanctions de plus en plus fortes à son encontre, selon plusieurs experts en hacking.

La Corée du Nord a déclaré, dimanche 30 juillet, que son dernier test de missile était un « sévère avertissement » lancé aux Etats - Unis , qui veulent mettre en place de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

La Corée du Nord a fait connaitre ce jeudi sa volonté de faire un nouvel essai nucléaire pour faire un pied de nez aux Etats - Unis et à l'ONU. melty.fr vous dit tout sur la menace. Deux jours après l'annonce de condamnation de l'ONU de la Corée du Nord en réponse à un lancement de fusée réussi il y a un

Le meilleur de MSN, sur mobile et tablette


Les États-Unis ciblent les sociétés qui commercent avec la Corée du Nord .
Washington et ses alliés espèrent que ces sanctions renforcées, annoncées ce jeudi, obligeront Pyongyang à négocier la fin de ses programmes militaires. © BRENDAN SMIALOWSKI/AFP figarofr Les États-Unis vont prendre de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord. L'annonce a été faite par Donald Trump, ce jeudi, avant des rencontres avec ses alliés japonais et sud-coréen et une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la non-prolifération nucléaire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!